Interview de Delphine Bretesche, l’auteure de Béatrice de Françoise et Béatrice

Delphine Bretesché

Interview réalisée par Isabelle B. Price le 05 Novembre 2012 pour le site Univers-L.com

Pouvez-vous nous parler un peu de l’histoire de cette pièce de théâtre, Béatrice de Françoise et Béatrice ?

Françoise et Béatrice organisent une party pour fêter la grossesse de Béatrice et leur emménagement dans leur nouvelle maison. Nous ne les verrons jamais, pas plus que la fête, mais nous allons suivre le chemin de leurs proches, connaissances, familles à l’annonce de l’événement, et les difficultés pour certains à arriver jusqu’à cette fête.

Comment vous est venue l’idée d’aborder de cette manière le thème de l’homoparentalité ?

Ce qui est à l’oeuvre dans mon écriture, et dans mon travail de plasticienne, ce sont les failles. Ce qui ébranle les convictions, les constructions, les élaborations, et comment on tente de rétablir un équilibre.

Pourquoi avoir choisi de répéter le prénom “Béatrice” dans le titre ?

Le titre évoque le “paquet ” parfois formé lorsqu’on est en couple. Nous ne sommes plus Béatrice mais Béatrice de Françoise et Béatrice. Vous avez sans doute des amis que vous avez l’habitude de nommer par leurs deux prénoms, ces deux prénoms en forment un seul par la suite.

Face au sujet et à l’actualité, avez-vous eu des difficultés ensuite pour trouver le metteur en scène, les acteurs, le théâtre ?

J’ai eu beaucoup de chance avec ce texte, sélectionné par le collectif “À mots découverts” et qui a déjà été choisi deux fois: une fois par Jean-Mathieu Fourt qui a organisé une lecture au TGP avec une première équipe, mais son projet n’a pu aboutir. Une deuxième fois par Carole Drouelle, qui fait parti de “À mots découverts”. C’est elle qui a pris en charge le montage de l’ensemble. Elle a autour d’elle des comédiens enthousiastes.

Comment avez-vous travaillé avec Carole Drouelle, la metteur en scène, pour donner vie à ce que vous aviez imaginé ?

Je lui ai laissé carte blanche, j’aime son énergie, sa façon de défendre un projet, de le mener jusqu’au bout. Elle m’a expliqué ce qu’elle souhaitait, avec des idées de scénographie et de mises en place pertinentes. Je ne suis pas intervenue dans son travail.

Avez-vous participé au processus de sélection des acteurs ? Aviez-vous des exigences particulières ?

Non, toute cette partie a été prise en charge par la metteure en scène.

Une campagne sur Ulule avait été lancée pour récolter des fonds. Malheureusement elle a échoué, comment les choses se sont passées depuis ?

Comme je vous l’expliquais, je ne me suis pas occupée de ce volet du montage de projet.

Les répétitions viennent de débuter, est-ce que tout se déroule comme vous l’aviez imaginé ? Est-ce que vous pouvez nous dire quand aura lieu la première ?

La première aura lieu le 8 novembre, je serai présente pour la première, la pièce est ensuite jouée les 9 et 10 novembre. Les places sont en réservation sur le site de l’Anis Gras, lieu qui les a reçu en résidence pour cette création. Ce sera une découverte pour moi… Mais je peux vous confier qu’il y a aura une sacré énergie sur scène, à l’image de cette belle équipe.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de continuer à travailler avec des metteurs en scène comme Carole Drouelle, Jean-Mathieu Fourt ou, dernièrement, Guillaume Gatteau de la compagnie La fidèle idée avec qui je suis auteure en compagnonnage 2012/2013.
Et pour ceux qui sont dans la région de Nantes je leur donne rendez-vous à Corcoué sur Logne le 10 novembre pour “Perséphone aux jardins de Sainte Radegonde” une oeuvre participative sur le paysage: deux heures pour planter ensemble 2000 bulbes sur une ligne allant de la rivière au cimetière… Détails que je vous invite à découvrir sur le site: www.delphinebretesche.fr

Delphine Bretesche
Photographie : A.de la Cotte

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre