Totally Gay

La télévision adore les homos !!!

Année de Production : 2003

Réalisation : Wash Westmoreland

Scénario : Sean Gottlieb, Wash Westmoreland

Avec : Trev Broudy (Narrateur), Jason Adonis, Chad Allen, Tyra Banks, Billy Bean, Amber Benson, Sandra Bernhard, Caushun, Melissa Etheridge, David Forest, Robert Gant, Gina Gershon, Deborah Harry, Mariel Hemingway, Jordan Knight, Norman Korpi, Carson Kressley, Matt Merrell, John Cameron Mitchell, Michael Musto, Chris Nutter, Peter Paige, Jaime Pressly, Traver Rains, Eden Riegel, Michelangelo Signorile, Kerr Smith, Sam Tyson, John Waters

Nationalité : Américaine

Genre : Documentaire

Durée : 45 minutes

Titre Original : Totally Gay!

Totally Gay : Résumé

Totally Gay est une chronique sur l’évolution de la représentation gay dans les médias américains des années 90 à nos jours.

Totally Gay est une chronique sur l'évolution de la représentation gay dans les médias américains des années 90 à nos jours.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Évolution de la visibilité homo des années 90 à 2000.

Note des lectrices : Soyez la première !
60

Un documentaire découpé en plusieurs parties (la télévision, la musique et le cinéma) et monté comme un clip. Une visualisation nerveuse, rapide et colorée. Les images « d’archives », extraites de films, reportages, clips musicaux et autres sont entrecoupées d’interviews d’acteurs et actrices, de chanteurs et chanteuses plus ou moins proches du milieu gay.

Le tout débute durant les années 90 où personne dans le showbiz n’osait révéler son homosexualité. Personne hormis Melissa Etheridge, k.d. lang, et Elton John (Elton John qui était alors officiellement bisexuel). Seulement l’épidémie du sida a obligé les homos à se dévoiler avec ce slogan Silence = Mort. Et puis les gays se sont trouvés une amie en la personne de Madonna. Il fallait avant tout changer les médias et leur manière de traiter et de représenter les homosexuels.

Plusieurs épisodes importants dans la visibilité gay sont ensuite abordés : l’arrivée de Clinton au pouvoir (homme politique gayfriendly), l’émergence d’Internet, les pubs basées sur des couples homos. Et puis la découverte que les gays rapportent de l’argent. Tout le monde se met donc à séduire ce public : la musique et le marketing s’orientent sur les fans homosexuels.

Le documentaire aborde enfin très rapidement la télévision et les séries gays pour se terminer sur l’homophobie et les crimes homophobes dont sont encore victimes les gays et tout ce qu’il reste encore à faire.

En 45 minutes, il est certain que tout ne pouvait être traité. Seulement il est réellement dommage de voir que tant de choses ont été oubliées. Du côté des films, Thelma et Louise, n’est même pas mentionné alors qu’il a fait énormément pour la représentation lesbienne. Les longs-métrages où il est question de l’homosexualité féminine se résument à ceux tournés par Gina Gershon à savoir Showgirls, Bound et Prey for Rock & Roll. Trois films certes intéressants mais non représentatifs de tout ce qui a été tourné. La Tentation de Jessica est à peine effleurée avec l’interview de son actrice principale. Dommage.

Du côté des séries télévisées, même remarque, Queer As Folk (US) est abordée alors que The L-Word est totalement ignorée. Il n’est pas fait mention du premier baiser lesbien à la télévision dans la série La loi de Los Angeles (L.A. Law). Et le comble reste l’interview d’Amber Benson. Il n’est même pas question de son travail sur la série Buffy contre les Vampires. Il n’est même pas fait mention de Tara et de la relation de celle-ci avec Willow. Terrible et impardonnable oubli.

Au final, on en vient à se demander si ce documentaire n’était pas avant tout destiné à présenter de superbes hommes et femmes à la plastique irréprochable plutôt qu’à avoir un contenu réellement fouillé. En effet, la question des chanteurs et chanteuses hétéros qui séduisent le public par des codes, des attitudes et des contenus gays prend à mon sens trop de place dans ce court documentaire.

Malgré tout, il est difficile de nier que cette création est amusante et agréable à regarder. Elle se dévore comme un clip un peu trop long ou un film d’action un peu trop court. À voir pour ce rythme soutenu et sans temps mort, pour ces images éblouissantes, ce montage nerveux et la musique pop.

À noter que ce documentaire démontre clairement qu’aujourd’hui, être gay est devenu cool ! C’est dans le vent ! C’est à la mode ! Et de ce point de vue-là, la présence du groupe T.A.T.U. est tout à fait justifiée.

Totally Gay : Extraits

GREG GORMAN  : La sexualité n’est pas vraiment importante.

AMBER BENSON  : On ne sait plus qui est hétéro et qui est gay !

CHRIS NUTTER  : Êtes-vous gay et jouez-vous au football ? Êtes-vous hétéro et aimez-vous Donna Summer ?

HOMER SIMPSON  : Le monde devient gay !!!

« Vous n’avez pas besoin d’être gay pour devenir une icône gay »

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre