Blow

Vous avez dit une allergie à la vie ?

Affiche : Blow

Année de Production : 2002

Réalisation : Marie Craven

Scénario : Marie Craven, Suzanne Dowling

Avec : Elsa Carnaby (Rebecca), Miriam Glaser (Cath), Louise Siversen (Zoe), Kim Gyngell (Richard)

Nationalité : Australienne

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 9 : 30 minutes

Titre Original : Blow

Blow : Résumé

Rebecca, une adolescente, éternue tous les jours, le matin au réveil. Sa mère compte le nombre d’éternuements ce qui ne fait qu’agacer la jeune fille. Cette dernière est en effet persuadée qu’elle est allergique à sa propre vie.

Un jour, elle prend une décision qui bouleverse sa vie et font cesser les éternuements…

Rebecca, une adolescente, éternue tous les jours, le matin au réveil. Sa mère compte le nombre d’éternuements ce qui ne fait qu’agacer la jeune fille. Cette dernière est en effet persuadée qu’elle est allergique à sa propre vie. Un jour, elle prend une décision qui bouleverse sa vie et font cesser les éternuements…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Touchant et sympathique. A voir.

Note des lectrices : 3.6 ( 1 votes)
49

Blow est un court-métrage très drôle et vraiment bien écrit et réalisé. Au départ, je me suis demandé de quoi pouvait bien traiter cette œuvre. Une adolescente qui se réveille et éternue en prenant son petit déjeuner, cela n’a rien d’exceptionnel. Elle a une mère un poil enquiquinante qui dès le départ n’apparaît pas particulièrement sympathique mais ne semble pas non plus être une mauvaise mère. En résumé, nous nous retrouvons face à une adolescente assez banale.

Elle assiste aux cours et laisse le temps s’écouler, doucement. Sa meilleure amie semble être la seule personne avec laquelle elle peut parler et qui embellit ses longues journées. J’ai adoré la meilleure amie qui passe son temps à demander si elle trouve tel mec « mignon ». Et je peux vous dire que notre héroïne, elle a beau réfléchir à chaque fois et se concentrer sur la question comme en témoigne son délai de réponse, la conclusion est toujours la même : « non ».

Les personnages secondaires sont bien joués et attachants dans leur extrême normalité. J’ai adoré ce moment qui fait basculer toute une vie, cet instant qui semble terriblement anodin mais qui demande pourtant un courage fou pour oser. Et j’ai particulièrement aimé le résultat final ou quand la vie devient enfin intéressante.

L’idée des éternuements et d’une adolescente qui serait allergique à sa propre vie a quelque chose de très joli quand on y réfléchit. La maîtrise de la caméra, du scénario et le jeu sans faille des acteurs font de ce court-métrage une œuvre que je recommande vivement. Finalement il suffit d’oser pour que les choses changent et prennent une toute autre saveur.

Blow : Critiques Presse et Récompenses

Meilleur Court-Métrage en 2003 au Festival International du Film Gay et Lesbien de Milan.

Blow : Extraits

MÈRE DE REBECCA : Tu éternues neuf fois chaque matin. Neuf fois, Becky.

CATH : Tu penses qu’il est canon ?
REBECCA : Qui ?
CATH : Monsieur Cavel.
REBECCA : Non. Non.

CATH : Tu trouves qu’il est canon ?
REBECCA : Non.
CATH : Non.

CATH : Tu vas bien ?
REBECCA : Je suis juste allergique à ma vie.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre