Can You Take It ?

Quand une adolescente lesbienne tente de se raccrocher aux signes

Année de Production : 2005

Réalisation : Justine Morris

Scénario : Justine Morris

Avec : Carolyn Tomkinson (Helena), Francesca Fowler (Annie), Saskia Schuck (Evie), Rosie Wiggins (Saskia), Laura Rose Mason (Mandy), Naomi Bentley (Dawn)

Nationalité : Britannique

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 20 minutes

Titre Original : Can You Take It ?

Can You Take It ? : Résumé

Annie est une adolescente timide et introvertie qui vit dans un monde à elle. Alors qu’elle croise encore une fois Evie, une femme qui lui plait énormément, elle décide de forcer les choses. De manière impulsive, elle lui vole son portefeuille avant d’avouer son crime quelques minutes plus tard.

Ce lien qu’elle a créé sera-t-il suffisant pour répondre à ses questions ?

Annie est une adolescente timide et introvertie qui vit dans un monde à elle. Alors qu’elle croise encore une fois Evie, une femme qui lui plait énormément, elle décide de forcer les choses. De manière impulsive, elle lui vole son portefeuille avant d’avouer son crime quelques minutes plus tard. Ce lien qu’elle a créé sera-t-il suffisant pour répondre à ses questions ?

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Touchant et réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
64

Can You Take It est un court-métrage tourné comme un film noir. Les gros plans sur les visages, l’utilisation du noir et blanc, l’héroïne qui parle en voix-off, l’atmosphère pesante, tout tend à rendre l’ambiance oppressante. On pourrait presque se croire au cœur d’une histoire policière sauf qu’on n’y est pas du tout.

Annie est une adolescente qui aimerait passer inaperçue mais qui n’y parvient pas. Elle est régulièrement la victime de trois caïdes qui la maltraitent. Même si elle parle peu, son imagination, très fertile, fonctionne à plein régime. Et Evie, cette brune sublime qu’elle croise régulièrement, alimente ses rêves.

Parce que les signes sont là et en même temps ne sont pas là. Evie la regarde de manière appuyée, lui sourit, lui parle même parfois. Et elle a une bague au petit doigt de la main gauche. Annie essaye bien de se raisonner mais rien n’y fait, elle est persuadée que peut-être, Evie est également lesbienne.

Prise d’une impulsion irraisonnée et incontrôlable, Annie subtilise le portefeuille d’Evie pour en apprendre plus sur elle. En réalisant la disparition de ce dernier, Evie va prévenir la police qui ne trouvera rien. Finalement Annie lui rendra et trouvera enfin le courage de lui poser la question qui la hante depuis si longtemps.

J’ai trouvé les deux personnages principaux très réussis. Les actrices sont excellentes et l’image ainsi que le cadrage prouvent toute la maîtrise de la réalisatrice qui est également scénariste. On sent le besoin d’Annie de trouver une personne qui lui ressemble. Ce besoin de ne plus se sentir seule et de laisser à son désir la possibilité d’exister. C’est très fort.

Un court-métrage réussi à la réalisation intéressante et rare pour un sujet de ce genre.

Can You Take It ? : Extraits

ANNIE : Oh mon Dieu, sortez-moi de là. Ce n’était pas censé arriver !

ANNIE : Mon Dieu, c’est une vie étrange. Parfois je ne suis pas certaine de l’apprécier.

ANNIE : Parfois je me demande ce qu’ils peuvent voir en moi. Je regarde trop. Je sais que certaines personnes portent des bagues au petit doigt. Ce petit doigt. J’aimerais savoir si je pourrais.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre