Dernier Coup de Ciseaux

Une pièce de théâtre très gay-friendly

Dernier Coup de Ciseaux

Titre Français : Dernier Coup de Ciseaux

Auteur : Marylin Abrams et Bruce Jordan d'après Paul Pörtner, texte français Sébastien Azzopardi et Sacha Danino

Artistes : Domitille Bioret (la riche cliente), Romain Canard (le coiffeur), Réjane Lefoul (la shampooineuse), Yan Mercoeur (le client louche), Bruno Sanches (adjoint du capitaine de police), Olivier Solivérès (capitaine de police)

Metteur en Scène : Sébastien Azzopardi

Date de Sortie : 2011

Nationalité : Américaine

Genre : Absurde, Burlesque, Déjanté

Durée : 120 minutes

Lieu : Théâtre des Mathurins - Paris

Langue : Française

Dernier Coup de Ciseaux : Présentation

Comme à son habitude, Romain Canard, le propriétaire d’un salon de coiffure en plein Paris, s’occupe de ses clients tout en dansant et en s’amusant avec sa shampooineuse, Réjane Lefoul. Alors que deux clients attendent leur tour, Madame Bioret, une habituée, arrive en retard juste au moment où la voisine du dessus, une ancienne star du piano, se met à faire ses gammes.

Excédé, Romain lui hurle de se taire avant d’aller surveiller son repas en train de brûler. Quelques minutes plus tard, Réjane revient et annonce à tout le monde qu’Isabelle, la pianiste à succès, est morte. La police arrive alors et leur annonce que la victime a été assassinée par l’un d’entre eux…

Dernier Coup de Ciseaux : Avis Personnel

Dernier Coup de Ciseaux est une pièce de théâtre absolument géniale et inoubliable. Pour faire un bref résumé de son succès, en quelques mots, c’est à l’origine le travail d’un chercheur allemand qui souhaitait observer le comportement des « témoins ». C’est devenu ensuite un immense succès populaire aux Etats-Unis. La pièce est restée à l’affiche plus de trente ans, est entrée dans le Guiness Book des Records et a conquis plus de 9 millions de spectateurs à travers le monde. Pas mal, non ? Elle est arrivée en France l’année dernière, courant 2011.

L’intérêt principal de cette pièce de théâtre réside dans son aspect interactif. Durant la première demi-heure une histoire se déroule sous les yeux du spectateur. Romain Canard, coiffeur gay déjanté est plus intéressé par le fait de danser, chanter et séduire que par celui de travailler. De son côté, Réjane, sa shampooineuse passe plus de temps à se faire les ongles et à s’admirer qu’à laver des cheveux et à prendre soin des clients. Je suis immédiatement tombée sous le charme de Romain, le coiffeur. Il a un petit short moulant (vraiment minuscule) qui met ses fesses en valeur. Fesses qu’il passe son temps à montrer à tout le monde, évidemment. Il pourrait être cliché mais pas du tout, au contraire même, comme il le dit lui-même « J’aurais été cliché dans les années 90, aujourd’hui je suis vintage. » On a donc un coiffeur ouvertement gay. Et, sans trop en révéler, une victime qui aimait visiblement beaucoup les femmes puisqu’on la faisait chanter avec des photographies compromettantes la montrant au lit avec une autre femme.

Le tout est bourré d’humour et on passe son temps à rire. Soit des situations, soit des répliques. Le meilleur moment est bien évidemment celui où le policier, Olivier Solivérès, se tourne vers le public et lui explique qu’il est le témoin de la situation et qu’il doit l’aider à faire la reconstitution. Là, chacun se prend au jeu surtout que les personnages font exprès d’oublier ce qui pourrait être compromettant pour eux. Ensuite, après l’entracte, le public pose directement des questions aux personnages et utilise leurs réponses pour démasquer le coupable. Un coupable qui peut changer chaque soir en fonction du public. La grande classe !

Les acteurs sont incroyables. J’ai été bluffée du début à la fin. Ils ont une capacité d’adaptation et d’improvisation exceptionnelle. Et le plus génial je pense, on sent qu’ils s’amusent autant que nous. Et rien que pour ça, j’ai envie de retourner voir cette pièce dans quelques mois. Juste pour savoir si le coupable sera différent et pour m’amuser comme je me suis amusée cette fois-ci.

Une pièce de théâtre très moderne qui offre des portraits très complexes de personnages un peu fous mais terriblement attachants. Et entre le gay, la bi et la potentielle lesbienne, c’est haut en couleur en termes de représentation homosexuelle ! N’hésitez plus, foncez !

Dernier Coup de Ciseaux : Extraits

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre