Flick’s Chicks

Une surprise plutôt amusante et assez réussie

Année de Production : 2010

Réalisation : James Tucker

Scénario : Jessica Nelson, Joshua Nelson

Avec : Evelyn Gaynor (Flick), Jackeline Olivier (Chi Chi), Cara Castronova (Marissa), Lauren LoGiudice (Alex), Taylor Simone (Roxy), Jodi Epstein (Snowphish), JoJo Shaffer (Monique), Sasha Nelson (Sasha),

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Romance

Durée : 1h 50min.

Titre Original : Flick's Chicks

Flick’s Chicks : Résumé

Flick est une jeune mère de famille qui, après de nombreux problèmes et difficultés avec les hommes, se rend compte qu’elle a certainement fait fausse route depuis le début et qu’elle préfère les femmes.

Lorsqu’elle se fait draguer par cinq jeunes femmes très différentes les unes des autres, elle réalise qu’elle ne peut pas choisir si simplement celle avec laquelle elle souhaite finir sa vie. Flick les réunit alors toutes pour un long week-end afin d’apprendre à les connaître. Malheureusement, aucune d’entre elles n’a été prévenue et la cohabitation ne débute pas de la meilleure façon qui soit…

Flick est une jeune mère de famille qui, après de nombreux problèmes et difficultés avec les hommes, se rend compte qu’elle a certainement fait fausse route depuis le début et qu’elle préfère les femmes. Lorsqu’elle se fait draguer par cinq jeunes femmes très différentes les unes des autres, elle réalise qu’elle ne peut pas choisir si simplement celle avec laquelle elle souhaite finir sa vie. Flick les réunit alors toutes pour un long week-end afin d’apprendre à les connaître. Malheureusement, aucune d’entre elles n’a été prévenue et la cohabitation ne débute pas de la meilleure façon qui soit…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une agréable surprise.

Note des lectrices : 2.65 ( 1 votes)
55

Ce film a été une très agréable surprise, je le reconnais bien volontiers. J’étais persuadée que ce serait un navet dans la même veine que The Book Club. Il m’a fallu me rendre à l’évidence dès les premières images, ça n’a strictement rien à voir. Flick’s Chicks est une véritable Comédie avec une actrice principale totalement loufoque et attachante. Ses monologues, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs sont très réussis et vraiment drôles. L’actrice ne surjoue jamais et rend son personnage finalement très réel ce qui n’était pas gagné au premier abord.

Du côté des défauts, on pourra parler d’un scénario assez convenu avec cette rencontre lesbienne qui a tout d’une télé réalité du genre Bachelor… sauf que là c’est une Bachelorette qui se prend pour une princesse de contes de fée. En même temps, les personnages tous plus allumés et stéréotypés les uns que les autres ont un petit quelque chose qui fait qu’on les apprécie vraiment. Et les actrices sont toutes excellentes ce qui était absolument nécessaire pour ne pas basculer dans la parodie.

J’ai aimé le traitement équilibré des rencontres Internet masculines désastreuses de Flick et les différentes femmes que cette dernière rencontre. On a l’impression que l’héroïne a un don pour attirer les gens bizarres et excessifs. C’est hilarant. Et la fille de Flick, de ce côté-là est absolument géniale. J’ai adoré le personnage et l’enfant qui l’interprète est mignonne à souhait.

Ces stéréotypes de lesbiennes qui au départ risquaient de sombrer dans quelque chose de lourd s’avèrent finalement assez surprenants. Les auteurs ont creusé les psychologies de leurs personnages et leur ont donné des vies à multiples facettes ce qui les rend crédibles, surtout dans leurs excès. J’ai particulièrement aimé le fait que, pour une fois, l’héroïne finisse avec une femme qui a un petit côté masculin assumé. Alex n’est pas vraiment une butch pure et dure. C’est une gentille androgyne mais il n’empêche qu’à côté de toutes les autres femmes, elle est la plus masculine. Oser ce type de personnage et l’assumer du début à la fin est suffisamment rare pour être souligné.

Au passage, on comprend qu’avec une mère comme elle a, Flick soit devenue celle qu’elle est. La mère est calamiteuse ! Le père est adorable. En bref, on a de jolis personnages et une histoire pas si mal que cela même si le film possède des longueurs indéniables.

Un long-métrage plutôt sympathique qui vous permettra de rire un peu et c’est déjà beaucoup.

Flick’s Chicks : Extraits

FLICK : Waouh ! Elle a vraiment de très beaux seins. Est-ce que je veux les toucher ? Est-ce que je veux jouer avec ses seins comme les mecs jouent avec les miens ? Je ne sais pas. Ses fesses sont bien. Mais des fesses sont des fesses, non ? Des fesses de mecs, des fesses de filles, est-ce qu’il y a vraiment une différence ? Attendez une minute, évidemment qu’il y en a une. VA… GIN. Mon Dieu, ça sonne tellement technique. Comment je l’appellerais si on était intimes ? Chatte ? Oh je n’aime pas vraiment la sonorité.

FLICK : Comment je peux me concentrer sur le fait de la dessiner alors que je fantasme à propos d’elle ? Regardez-la ? Est-ce que vous la voulez ? Est-ce que je coucherai avec elle ? Oui, je pourrais. Enfin d’abord il faudrait déjà que je dîne avec elle, que je boive un verre avec elle et que je vois ce qui se passe. Ah, peut-être que c’est ça alors. C’est plus à propos de la personne. Si je l’apprécie, j’aurais envie d’être intime avec elle.

CHI CHI : Parfois je pense que le problème avec les gens ce n’est pas qu’ils ne peuvent pas trouver l’amour. C’est plutôt qu’ils courent tellement que l’amour ne peut pas les trouver. Je veux dire, est-ce que tu dois vraiment chercher le soleil ? Même quand tu es dans l’ombre, le soleil va changer de position et venir t’illuminer. Alors apprécie l’ombre. C’est juste temporaire.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre