Episode 147 – Terriblement et follement amoureuse de toi

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Gotting remarque que Bea a réussi encore une fois à faire tourner la tête de Michael. Il confie également à Helena que Bea a auparavant eu une aventure avec un élève, Ben Bergman.

Karine revient chez les Bergman avec des sacs de courses. Stephan voit bien à son air qu’elle veut lui dire quelque chose. En fait, Karine regrette que Stephan, après leur conversation, ne se soit pas plus occupé de Ben. Stephan veut pour l’instant prendre du recul, à moins que Karine n’ait un conseil à lui donner. Mais à ce moment-là, Helena entre dans la pièce. Stephan s’occupe de sa nouvelle invitée et Karine sort, un peu dépitée.

Au lycée, Jenny est au téléphone avec ses parents. Emma, qui est à son casier, entend la conversation.
Jenny : Cologne n’est qu’à moitié aussi cool que Londres. Oui vous me manquez beaucoup aussi. Mais demain on se verra. Oui bien sûr, à plus tard, alors. Bye.

EMMA : Jenny ?
JENNY : Emma !

Jenny sort en refermant la porte sur Emma, qui repense à la fois où Timo les a surprises. Luzi arrive alors et vient prendre des nouvelles.

LUZI : Vous avez pu discuter toi et Jenny ?
EMMA : Non, mais c’est maintenant clair, elle veut partir de Cologne pour repartir à Londres.
LUZI : Quoi ? Non ce n’est pas possible ! Et comment tu peux le savoir si tu ne lui as pas parlé ? Elle t’a envoyé un texto ?
EMMA : Je l’ai entendue discuter au téléphone avec ses parents. Elle leur disait que Cologne c’était nul et que Londres était beaucoup plus sympa. Elle a hâte de revoir ses parents.
LUZI : Tu crois qu’elle s’en irait définitivement ?
EMMA : Aucune idée. Tout ce que je sais, c’est qu’elle veut partir à cause de moi.
LUZI : Ah n’importe quoi, Jenny ne partirait pas pour Londres comme ça. Et surtout pas sans t’en avoir parlé.
EMMA : Ben si, on dirait ! Elle ne veut plus rien avoir à faire avec moi. Ça ne sert à rien de discuter, elle refuse d’accepter mes excuses. Quelle idée stupide j’ai eu en t’embrassant ?
LUZI : Oui moi aussi je me le demande.
EMMA : Elle part demain, mais je ne veux pas qu’elle s’en aille.
LUZI : Eh bien, fais quelque chose contre ça.
EMMA : Mais comment lui faire comprendre qu’elle doit rester… qu’il faut qu’elle reste !

Helena rappelle à Stephan l’affaire qu’il y a eu entre Ben et Bea. Il ne pensait pas que cela avait été si loin et comprend alors pourquoi Ben voulait trouver des preuves en sa faveur en Australie. Helena le rassure en soulignant que maintenant Bea a un nouveau petit ami.

Ben rentre pour le dîner chez Karine. Il est heureux de voir ce qu’elle lui a fait à manger. Il lui explique qu’il a payé la moitié du loyer. Karine n’est pas très contente qu’il paye, car pour elle, Ben est son invité. Mais ce dernier arrive tout de même à la convaincre.

Bea et Michael sont couchés sur le lit et commencent à faire l’amour. Au même moment, Emma chante « Drops of Jupiter » de Train en pensant à Jenny.

Le lendemain matin, Ben s’aperçoit qu’il est encore en retard pour l’école. Karine, en recevant ses factures, pense qu’elle ferait mieux de gagner au loto. Ben lui propose alors de mettre plus d’argent pour le loyer, mais elle lui dit qu’elle n’a toujours rien reçu sur son compte. Le jeune homme est étonné et veut régler tout cela de suite et savoir où est passé son argent. Il téléphone à sa banque, où on lui apprend que son père a bloqué son compte.

Emma, en panique, va voir son amie Luzi.

EMMA : As-tu vu Jenny ?
LUZI : Non. C’est bizarre.
EMMA : Non ce n’est pas bizarre. Elle est partie, je te l’avais bien dit. Elle a même éteint son portable. J’ai essayé de l’appeler une centaine de fois et…
LUZI : Hé, calme-toi. Jenny ne serait pas partie comme ça, sans dire au revoir à personne. On va la trouver d’accord ?
EMMA : Mais où ? Dis-moi où ?
LUZI : Je n’en ai aucune idée pour le moment, mais je suis certaine qu’elle est encore au pays. Peut-être a-t-elle simplement décidé de ne pas venir en cours et a donc éteint son portable.
EMMA : Oh non, as-tu un mouchoir ? Je crois que je saigne du nez.
LUZI : Oh Merde !
ALEXANDRA : Que faites-vous ici ? Vous séchez les cours ? Ils ont commencé depuis longtemps.
LUZI : Oui, nous le savons déjà.
ALEXANDRA : C’est encore pire alors. Qui est donc votre professeur ? Mme Vogel ? Elle n’a jamais été très portée sur la ponctualité elle non plus.
LUZI : Euh. Emma saigne du nez… Vous n’auriez pas un mouchoir ?
(Alexandra en cherchant un mouchoir ouvre son sac et on aperçoit un pistolet. Elle donne le mouchoir à Luzi puis s’en va.)
EMMA : Crois-moi, elle est déjà en route pour Londres. Et c’est de ma faute. C’est de ma faute si elle ne peut plus supporter d’être à Cologne. J’ai… J’ai tout fait foirer.

Ben arrive en furie chez son père et lui demande comment il a pu bloquer son compte bancaire. Stephan lui explique que parfois il est pratique de travailler dans une banque. De plus il s’est excusé pour ce qu’il lui a fait, mais Ben ne veut rien entendre. De ce fait il doit en tirer les conséquences. Si Ben veut vivre sa vie, qu’il le fasse, mais pas avec l’argent de son père. Pour Stephan ce n’est pas du chantage mais la vie tout simplement. Ben s’en va, en colère, et à ce moment-là le téléphone de Stephan se met à sonner. C’est Emma qui demande des nouvelles de Jenny.

STEPHAN : Bergman.
EMMA : Est-ce que Jenny est là ? Elle a éteint son portable et j’ai besoin de lui parler.
STEPHAN : Oui, mais qui est à l’appareil ?
EMMA : Euh, Emma, Emma Muller, Jenny et moi allons dans la même école.
STEPHAN : Jenny n’est pas là, elle est en chemin pour la gare.

À cette nouvelle, Emma coupe la conversation.

EMMA : Elle est en chemin pour la gare. Elle part vraiment.
LUZI : Oui, alors qu’est-ce que tu fais encore ici ? Allez vas-y, tu dois aller à la gare.
EMMA : Tu as raison, merci.
LUZI : Allez vite !!!

Luzi regarde partir Emma avec un grand sourire.

Helena a convoqué Ben dans son bureau. Elle se fait du souci pour lui car elle sait qu’il n’habite plus chez son père. À ce moment-là Bea entre dans le bureau car elle aussi a été convoquée. Elle pense revenir plus tard, mais Helena l’invite à s’asseoir puisqu’en fait elle voulait lui parler en même temps qu’à Ben. La directrice, pour régler les problèmes de Ben vis-à-vis de l’obtention de son bac, demande à Bea d’être son professeur « de confiance » ; elle devra ainsi avoir avec Ben une conversation personnelle deux fois par semaine. Bea est un peu étonnée, mais Ben sourit avec satisfaction.

Bea confie à Ben qu’elle soupçonne Helena de savoir ce qui s’est passé entre eux. Mais la jeune femme veut rester professionnelle et pense aussi que Ben a besoin d’être remotivé pour le bac. Ben accepte aussi de rester un « simple élève ».

Emma arrive à la gare et regarde avec précipitation les horaires des trains. Elle monte les marches en courant et croit apercevoir Jenny. Mais ce n’est qu’une fille qui portait le même blouson qu’elle. Elle en profite pour lui demander s’il y a un train qui part pour Londres, mais celle-ci n’est pas au courant, ce qui angoisse encore plus Emma.

Timo aperçoit Ben, un peu triste sur un banc de l’école. En fait Ben voudrait que Timo lui prête 5 000 euros. Il lui confie que son père lui a coupé les vivres et qu’il veut aider Karine à payer le loyer. Rester chez les Beschenko n’est qu’une solution temporaire pour lui, mais même pour trouver un logement il a besoin d’argent.

Gotting s’étonne que Bea ait des heures de conversation avec Ben. Il demande à Helena si ce n’est pas un plan pour les rapprocher. Mais celle-ci ne veut rien lui dire, car il connaît très bien la réponse.

Emma arrive enfin à trouver Jenny sur le quai.

EMMA : Jenny, salut !
JENNY : Que fais-tu ici ?
EMMA : S’il te plaît, ne t’enfuis pas ! Tu dois m’écouter. Je suis désolée, et pas seulement pour le baiser avec Luzi, mais pour tout. De t’avoir repoussée quand Timo nous a vues nous embrasser, de ne jamais avoir réussi à me décider, que…
JENNY : Emma.
EMMA : Non attend ! D’avoir cru, d’avoir cru que tu te foutais de moi, de, de ne t’avoir jamais fait confiance.
JENNY : Hé.
EMMA : Non, il faut que je te dise tout ça. Ça dure depuis bien trop longtemps. Je suis vraiment, terriblement et follement tombée amoureuse de toi et… et je voudrais être avec toi. S’il te plaît, reste ici. Ne pars pas pour Londres !
JENNY : Quoi ?
EMMA : Reste ici !
JENNY : Mais pourquoi j’irais à Londres ? Mes parents viennent tout juste d’arriver. Ils sont derrière toi depuis le début.
(Jenny se tourne avec Emma et fait face à ses parents.)
JENNY : Maman, papa. Je vous présente Emma.

Comment Emma va-t-elle gérer cette situation embarrassante ?


Hand Aufs Herz - Episode 147Hand Aufs Herz - Episode 147Hand Aufs Herz - Episode 147

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre