Hannah Hart : Interview de la Youtubeuse et auteure

Hannah Hart

Interview accordée à Heather Hogan le 23 septembre 2014 pour le site Afterellen.com

Il est difficile de se rappeler le temps où Hannah Hart était juste une lesbienne très mignonne de Youtube, qui buvait du vin, faisait des jeux de mots et des sandwichs au fromage grillé. Sa chaîne, My Drunk Kitchen, a démarré en 2011 et entre-temps, Hannah a transformé sa série en tournée avec Hello Harto : The Tour Show, a coproduit et joué dans la comédie indépendante Camp Takota, a présenté les Streamy Awards, les GLAAD Awards, a délivré des milliers de repas chauds et de soupes, est devenue l’objet de fan fictions et… quoi d’autre ? Ah oui, c’est vrai : elle a écrit un best-seller pour le New York Times : My Drunk Kitchen : A Guide to Eating, Drinking and Going With Your Gut.

Le livre, sorti il y a un peu plus d’un mois, se divise en quatre parties : 1) Les basiques de la cuisine, 2) L’adulescence, 3) Alors c’est ça l’amour, 4) La famille et les vacances. Chaque partie contient des recettes, des conseils, des photos jolies et drôles, le tout enrobé dans une sagesse pleine d’autodérision, devenue la marque de fabrique d’Hannah. Il y a même un passage sur le coming-out. J’ai lu My Drunk Kitchen d’une traite et j’ai adoré.

J’ai rejoint Hannah ce week-end pour lui parler de son livre, de son statut de super star et de ce que cela signifie d’être une icône lesbienne dans l’ère digitale actuelle.

Je viens juste de relire la première interview que j’avais faite avec vous. C’était il y a seulement trois ans, mais votre vie a énormément changé depuis.

J’ai l’impression de vivre un rêve. Lors de notre dernière interview, il y a trois ans, je vivais encore à Brooklyn, je travaillais dans un bureau en croisant les doigts, me disant « Qui sait après tout ? » J’ai dû beaucoup travailler pour en arriver là, mais c’était un travail génial.

Prenez-le comme un compliment, mais j’étais plutôt surprise que vous me contactiez pour votre livre. J’ai cru que j’avais encore reçu une pub. Vous êtes un genre de superstar internationale, quand même !

Non, mais évidemment que j’allais vous contacter !!! Quand même ! C’est ça qui est génial avec Youtube : je reste moi. Tellement de gens du monde du spectacle sont cantonnés à leur simple talent. Lorsque vous gérez votre affaire, comme je le fais, il faut, évidemment, que vous contactiez des gens et que vous travailliez en équipe. Ceci dit, être célèbre doit être fatigant. Je veux dire, « célèbre » dans le sens « j’accepte des choses que je n’aurais pas acceptées en temps normal pour plaire au maximum à un public de masse ». Quel est l’intérêt de tout ça ? Si vous n’êtes pas vous-même, vous trahissez tout.

Voilà une bien belle vérité, ma bonne dame. Bon, parlons de votre livre. Vous avez écrit un livre ! Félicitations !

Merci !

Je suis sûre que beaucoup d’éditeurs auraient voulu vous publier. Parlez-moi de l’origine de ce livre ?

Lorsque j’ai commencé My Drunk Kitchen sur Youtube, je me suis dit « eh, peut-être qu’un jour je pourrais en faire un livre ! ». Vous vous rappelez de ma première interview, quand je vous avais dit que mes buts dans la vie étaient d’être une guest-star dans Glee et d’embrasser Naya Rivera ? En réalité, mon vrai rêve secret était de pouvoir écrire un livre. En 2011, je me suis associée avec un petit agent pour essayer de faire de My Drunk Kitchen, un livre. À l’époque, c’était juste une série de petits textes comiques issus d’expériences personnelles qui s’appelait Recipes for Disaster. Puis, j’ai déménagé à Los Angeles et il est devenu ce qu’il est d’aujourd’hui. En réalité, j’étais assez bornée, je ne voulais pas modifier ma première version du livre, mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise c’est que les autres ont de très bonnes idées. Ça ne change pas le fait que ce soit moi qui aie écrit le livre, même s’il n’est pas exactement ce que j’aurais cru qu’il serait. Écrire un livre c’est vachement dur !

Tellement de gens pensent qu’écrire un livre se résume à s’asseoir sous le soleil à attendre que l’inspiration arrive, alors qu’en réalité vous devez vous asseoir là où vous êtes, que vous en ayez envie ou pas, et atteindre le nombre de mots fixé.

J’ai attendu sans arrêt le jour où cette cabane dans les bois apparaitrait, où tous mes projets seraient comme par magie momentanément suspendus et où je boirais du whisky au centre de la pièce tout en écrivant mon chef-d’œuvre.

Et ce jour n’est jamais venu.

Ce jour n’est jamais venu ! Le livre a été mis en vente en janvier 2013, puis j’ai décidé de partir faire le tour du monde, de faire un film et faire plein de trucs de fou !

Avant de lire votre livre, j’avais entendu dire que c’était à moitié un livre de cuisine, à moitié un livre de développement personnel, mais personnellement, je le vois plus comme un livre qui raconte simplement vos expériences de façon généreuse et sincère. J’ai même pleuré en le lisant. Alors, oui, bien sûr j’ai adoré l’idée de faire fondre des morceaux de chocolat sur des chips, mais plus encore, j’ai adoré que vous vous révéliez.

Parfait ! C’est exactement ce que je voulais qu’il soit. J’étais très stressée pendant l’écriture du livre, mais je voulais vraiment me confier. Les personnes qui m’ont vue exténuée et soucieuse à l’époque me disent maintenant « Eh, il est super ton livre ! C’est toi qui l’as écrit ? », et je leur réponds « Oui, c’est moi, j’ai écrit chaque mot ! ». Avant de déménager à Hollywood, je n’avais pas réalisé que beaucoup de personnes n’écrivent pas réellement leur livre.

Eh oui. Très très peu de personnes à Hollywood écrivent réellement leur propre livre. Ce livre c’est un peu la meilleure vidéo de It Gets Better que l’on puisse faire, mais sous forme de livre [ndlt : It Gets Better est un mouvement mondial qui publie des vidéos sur Internet pour rassurer les jeunes LGBT du monde entier et leur dire que « ça ira mieux »].

C’est fait exprès. Je ne peux pas m’en empêcher. Plus j’essaie de prendre de la distance avec l’écriture, pire c’est. Je ne suis pas une auteure née, mais les gens n’arrêtaient pas de me dire « tes vidéos sont bien parce qu’elles te ressemblent », « ton style est en adéquation avec tes valeurs personnelles ». Donc, j’ai juste écrit sur ce qui était important pour moi, en espérant que les gens en retireraient quelque chose. Disons que je voulais que les gens aient quelque chose à se mettre sous la dent.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre