Une histoire lesbienne surprenante dans le soap opera General Hospital

General Hospital

Nous ne sommes pas très au fait de tous les soap opera diffusés à l’heure actuelle à travers le monde. Heureusement, pour nous parler des allemands nous avons Nathalie dans l’équipe et pour les américains, nous suivons assidûment le site Afterellen.com. Il se trouve que ce dernier a récemment révélé que le soap opera General Hospital avait une intéressante histoire lesbienne à découvrir.

Si vous êtes comme nous, vous ne connaissez pas particulièrement le soap General Hospital. Voici donc quelques précisions concernant ce dernier. Créé par Franck et Doris Hursley en 1963 les épisodes faisaient d’abord 30 minutes avant de passer à 45 minutes de 1976 à 1978 jusqu’à arriver à la durée actuelle de 60 minutes en 1978. Cela a permis à ce drame médical d’entrer dans le Guiness Book des Records comme le soap opera américain le plus long encore en production. Car oui, la chaîne ABC le diffuse depuis cette époque et ne compte pas l’abandonner de sitôt. L’histoire se déroule dans un hôpital baptisé General Hospital dans la ville de Port Charles. Les plateaux qui étaient d’abord dévolus à un seul étage de l’hôpital se sont ensuite agrandis pour proposer différents lieux.

Si nous parlons de ce soap opera c’est bien parce que ce dernier compte une histoire lesbienne. Une histoire qui a débuté il y a plusieurs mois avec le retour du personnage de Kristina Davis interprété par Lexi Ainsworth. Cette dernière a été suspendue alors qu’elle était en première année à Wesleyan parce qu’elle avait proposé l’un de ses professeurs, une relation sexuelle en échange d’une bonne note à un examen. Si elle garde le secret de ce renvoi, il se trouve que le professeur en question est une femme du nom de Parker Forsyth (Ashley Jones).

Fait intéressant et également intriguant, on ne tombe pas ici dans le cliché du professeur qui séduit son élève ou de l’élève qui va faire craquer son professeur par des regards langoureux. Nous n’avons pas affaire à une relation illicite et réprimée par la loi puisque la professeure, mariée, a dénoncé son étudiante au comité d’éthique afin de ne pas perdre son emploi. Si l’enseignante se sent concernée par l’attitude et la détresse de Kristina elle fait comprendre à cette dernière qu’il ne se passera jamais rien entre elles. La vérité est dure à encaisser pour la jeune fille qui se retrouver à se cacher chez sa sœur vu qu’elle a été renvoyée de l’école.

Kristina fait donc son coming out à sa sœur et lui explique que le plus dur consiste à ne pas savoir quoi faire de ces sentiments alors qu’elle sait qu’ils sont là. Elle se retrouve à parler avec d’autres jeunes gays pour découvrir si elle est ou non homosexuelle. Mais elle ne veut pas se coller d’étiquette et préfère rester vague, parlant d’une certaine fluidité sexuelle. Après un retour de Parker dans la vie de Kristina, qui l’embrasse avant de la laisser partir, la jeune femme est aujourd’hui seule. Elle doit maintenant faire son coming out à ses parents ce qui la terrorise.

L’histoire de Kristina qui est un des personnages principaux du soap devrait continuer d’après les spoilers. Tout du moins en ce qui concerne l’annonce à ses parents.

Il faut reconnaître que ces derniers les soap opera permettent de créer des histoires complexes et rares que nous n’avions pas l’habitude de voir concernant des personnages homosexuels. Une plus bonne nouvelle qu’en pensez-vous ?

Vidéo

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre