Imagine Me & You : Interview de Lena Headey, l’interprète de Luce

Imagine Me & You : Interview de Lena Headey, l'interprète de Luce

Interview accordée à Malinda Lo le 08 Septembre 2008 pour le site Afterellen.com

L’actrice britannique Lena Headey n’est peut-être pas lesbienne mais elle a une base de fans lesbiennes suffisante comme un nombre suffisant de tatouages, pour pratiquement en être une honorifique. Elle a tout d’abord attiré l’attention d’un grand nombre de téléspectatrices lesbiennes quand elle a interprété Luce, une fleuriste tombant amoureuse de la future mariée Rachel (Piper Perabo) dans la comédie romantique Imagine Me & You (2005). Mais son premier rôle lesbien était Sally Seton dans Mrs. Dalloway (1997) où elle a embrassé Natasha McElhone.

Depuis, Headey a interprété de nombreux rôles clés dans plusieurs productions dont la plus notable est Queen Gorgo dans le blockbuster 300 (2006). En Janvier dernier, Headey a pris son rôle le plus iconographique pour le moment : Sarah Connor, le personnage qui avait d’abord fait la célébrité de Linda Hamilton dans Terminator (1984) et dans sa suite, Terminator 2: Judgment Day.

De nombreux fans de ce films se rappellent du physique déchirant d’Hamilton dans Terminator 2 et le résultat a été que Headey a du affronter des critiques concernant le fait d’être trop mince quand Terminator: The Sarah Connor Chronicles a débuté. A une conférence de presse en Juin, le producteur exécutif Josh Friedman a plaisanté « Quelqu’un qui a pensé qu’elle n’était pas physiquement prête à faire ce rôle n’a pas été frappé par elle sur le plateau comme je l’ai été, et j’espère juste que tous les sceptiques auront l’opportunité dans le futur. »

Headey a blagué « J’ai de gigantesques biceps cette saison. »

Après la conférence de presse, j’ai rencontré Headey à la soirée de la Fox au Santa Monica Pier où nous nous sommes regroupées ensemble pour une photo dans un photomaton dans un effort pour parler malgré la musique tonitruante. Nous avons discuté de Sarah Connor, du dernier tatouage de Headey et d’embrasser Piper Perabo.

J’ai été surprise que vous ayez autant de réponses négatives l’année dernière. Avez-vous lu Afterellen ? Nos lecteurs vous adorent !

J’ai vraiment lu Afterellen. J’aime Afterellen parce que vous êtes sympa avec moi. Ouais, je ne m’y attendais pas. J’ai pensé, sérieusement, les gens ne peuvent pas être aussi bornés… C’était juste devenu un si grand point de discussion, ce qui était ridicule.

Avez-vous eu l’impression que vous deviez soudain travailler encore plus dur ?

Non ! Pas du tout. Je suis en bonne santé et j’ai une assez bonne taille. J’ai juste tendance à être un petit peu maigre parce que c’est comme ça que mon corps fonctionne, vous voyez ce que je veux dire ? Donc on m’a dit qu’il n’y avait pas de problème. Je voulais juste qu’ils cessent d’être si ridicules.

Je pense que vous vous êtes vraiment appropriée le rôle. Quand vous avez commencé, comment vous êtes-vous différencié de Linda Hamilton ?

Je n’ai vraiment honnêtement pas trop pensé à cela. J’ai juste pensé nous avons ici une femme qui est dans une situation difficile pour un grand nombre de raisons. C’est juste ça. C’est une autre personne. Je n’ai pas pensé à Linda Hamilton. Je n’ai pas pensé à elle interprétant Sarah.

Ce que j’aime à propos de ça, ce que j’explore maintenant, ce qui j’espère va arriver, c’est toutes les couches de sa folie, que je pense, elle a. Je pense que tout est très contrôlé… C’est elle qui contrôle et elle qui est en haut de tout, et je pense que ce qui serait vraiment cool ce serait de la voir sous l’effondrement.

Est-ce qu’il y a quelque chose en particulier que vous aimeriez faire avec le personnage ? Qu’est-ce que vous souhaitez faire le plus ?

Je veux plus de rage, vous savez. Je veux dire, j’aime tous ces trucs d’action, c’est amusant pour moi, mais comme dit Josh [Friedman]… « Je ne veux pas toujours te voir avec une arme à feu dans les mains. » et je réponds quelque chose comme « Je sais. »

Et je veux juste l’explorer elle. Comme je pense qu’elle se néglige depuis trop longtemps, en pensant à son fils, John Connor et à survivre et à courir, et si elle envoie tout balader alors le monde entier va disparaître vous comprenez ce que je veux dire ? C’est son problème tous les jours quand elle se réveille… et tous les soirs quand elle va se coucher.

Ce doit être vraiment stressant !

Oui ! Je pense qu’il y aurait quelque chose de vraiment cool à faire avec ce genre de douce folie.

Est-ce que vous travaillez sur autre chose en ce moment ? Ou est-ce que c’est juste Sarah Connor ?

Eh bien, j’ai juste réalisé un petit film que j’ai écrit qui est [sèchement] brillant, honnêtement [rires]. C’est une comédie et mon ami l’a produit pour moi, et m’a aidé pour les apparences afin que nous puissions en faire un film. J’ai adoré, et j’écris en ce moment les personnages de celui-ci et j’espère qu’il sera financé au printemps prochain.

Quelqu’un m’a dit que vous aviez un chien appelé Angela Lansbury.

Oui.

Etiez-vous une fan d’Arabesque ?

Non, une de mes amies l’a vu et a dit – elle [le chien] qui s’appelait Nugget – et elle est venue [parlant avec son accent américain] « Oh mon Dieu, elle ressemble à Angela Lansbury ! » et j’ai répliqué « Oh ouais, elle lui ressemble » et c’est tout. D’une façon agréable c’est un compliment pour Angela Lansbury.

Donc, vous avez embrassé à la fois Natasha McElhone et Piper Perabo. Laquelle est la meilleure ?

Oh, c’est une question difficile. Eh bien, ce sont toutes les deux des femmes superbes. Uh [pause pensive] je dois répondre Piper, parce que je pense que j’ai plus embrassé Piper. Je pense qu’avec Natasha c’était un baiser très chaste, et j’ai été un peu plus loin avec Piper.

Est-ce que vous avez réalisé qu’après avoir joué ces rôles vous vous étiez créée une base de fans lesbiennes pour la vie ?

C’est génial. Je n’avais pas idée ! Comme j’ai dit, jouer Sarah Connor ou un femme gay ou une nonne, ce sont des personnes, et je veux être vraie, et c’est ce que j’essaie et fait dans mon travail. Alors parfois c’est mauvais honnêtement et parfois ça marche pour le mieux et j’ai adoré jouer Luce, vous savez, j’ai vraiment adoré ça.

J’ai vu une photo de vous récemment et vous avez quelques tatouages géniaux. Est-ce que vous en avez fait dernièrement ?

Oui. J’ai… eh bien j’ai toujours voulu que mon dos en ai, tout mon dos. Alors je suis venue et j’ai fait celui-là. Ce mec exceptionnel à Brooklyn appelé Chops l’a fait et il est juste fantastique. C’est du genre à main levée et j’ai dit « Ce sont les thèmes que je veux. » Je veux des oiseaux, et des pivoines et je veux du mouvement et il l’a juste dessiné… sur mon dos. Et je l’adore, ça me fait me sentir tellement heureuse.

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais nous avons cette liste Hot 100 chaque année où nos lecteurs votent.

Je suis dessus ?

Oui, vous y êtes.

Yay !

Cette année vous êtes Numéro 10.

[Choquée] Non !

Oui ! [rires]

Excellent.

Oui, mais l’année dernière vous étiez Numéro 4.

[souffle coupé]

En 2007, donc vous êtes descendue.

Mon Dieu, je dois aller dans un club de gym ! J’ai perdu 6 places. Ca fait mal.

Qu’est-ce que vous voulez dire à vos fans ?

Votez pour moi ! Votez pour moi, je changerai le monde ! [rires]

Traduction Isabelle B. Price

Interview Originale sur le Site Afterellen.com

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre