Insurrections ! en territoire sexuel de Wendy Delorme

Insurrections ! en territoire sexuel de Wendy Delorme

Titre Français : Insurrections ! en territoire sexuel

Titre Original : Insurrections ! en territoire sexuel

Auteur : Wendy Delorme

Date de Sortie : 05 Mars 2009

Nationalité : Française

Genre : Essai

Nombre de Pages : 176 pages

Éditeur : Au Diable Vauvert

ISBN : 978-2-84626-180-7


Interview(s) :

Interview de Wendy Delorme pour le site 20 minutes.fr

Insurrections ! en territoire sexuel : Quatrième de Couverture

Avec une élégance consommée dans l’art de provoquer, des fictions d’une verve, d’une force et d’une fraîcheur entraînantes, qui tracent les contours d’un manifeste sexuel et politique.

Wendy Delorme, écrivaine et performeuse, fait ici œuvre de chair avec les mots, travaille le corps et le langage avec amour, humour et rage. Après son premier roman Quatrième génération (Grasset), Insurrections est son deuxième livre. Bienvenue en territoire de littérature d’intervention.

Insurrections ! en territoire sexuel : Avis Personnel

Ce roman est le second ouvrage de Wendy Delorme, connue à la fois comme performeuse et réalisatrice de films lesbiens. Difficile pourtant de le classer dans la catégorie des romans. Difficile tout court en fait de classer cet ouvrage qui navigue entre nouvelles certainement avec un brin d’autobiographie et déclarations militantes visiblement très réfléchies. En tout cas une chose est sûre, il peut être classé sans difficulté dans la catégorie des livres écrits par une lesbienne pour des lesbiennes.

Le fil conducteur est celui d’une jeune femme (Wendy Delorme elle-même ?) qui va se dévoiler au fil des pages et d’anecdotes recensées sous forme de nouvelles de quelques pages. On assiste à sa naissance et à son autodéfinition comme Fem dans « Une Fem-me » puis sa participation à des manifestations et le début de ses actions militantes dans « Joie Radicale » avant d’entrer dans une seconde partie plus centrée sur le sexe. Là, elle nous expose ce qui lui plaît au lit et ce qui la fait jouir. Le langage parfois cru pourra en choquer plus d’une mais j’ai été conquise par la manière dont l’auteure semble se réapproprier le langage et la sensation que l’on a sur le travail et l’importance du choix des mots.

Il est ensuite question d’amour avec la superbe nouvelle « Tu m’aimes ? » ou alors « Jalousie » qui semblent se compléter comme le yin et le yang. Le chapitre sur la haine m’a moins touchée alors que j’ai adoré la fin en apothéose, militante, avec mon histoire préférée, « La Pomme ». Une façon amusante et féministe de revoir le mythe d’Adam et Eve.

J’ai passé un bon moment en lisant ce livre, même si je ne pense pas qu’il soit inoubliable. Il n’en reste pas moins un travail profondément militant, parfois drôle, parfois choquant, souvent tendre que j’ai apprécié découvrir parce qu’il m’a montré un univers très loin de celui dans lequel je vis. Et des fois ça fait vraiment du bien de voir qu’il y a des lesbiennes totalement différentes de soi !

Un bon roman que je recommande et qui se lit en quelques heures.

Insurrections ! en territoire sexuel : Extraits

« Tu avais vingt ans. À vingt ans on refait le monde dans les troquets de Belleville où le couscous est gratuit le vendredi soir à condition de boire de la bière, et à vingt ans on boit beaucoup de bière. On en était à la troisième réu, « ouverte à tout-e-s » et plein de nouvelles têtes se pointaient ; des anarchistes, des féministes, de Bordeaux, des écolo, des travestis, en plus des deux anciens d’Act Up qui nous avaient rejoints à la deuxième réu, dans le local des alternatifs rue de Malte.
À la quatrième réu on discutait des slogans pour la manif en taggant la bannière dans la cour du local d’Act Up, parce qu’on ne pouvait pas utiliser les bombes de peintures à l’intérieur ; avec nos cigarettes, on aurait fait exploser les locaux que les actupiennes nous avaient prêtés. On venait de décider après une grande discussion enflammée de ne pas utiliser le slogan « un hétéro une balle, une famille une rafale » jugé finalement trop excluant. Tu étais toute remontée contre la biphobie de certains pédés radicaux, qui au fond m’amusaient, mais je te soutenais quand même. Après tout tu étais une des plus engagées, qui se faisait jeter des boules puantes au lycée parce que tu roulais des pelles à Maya dans le préau après les cours. » (Pages 29-30)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre