La Bourgeoisie des Sensations de Calogero

Extrait de l'Album : L'embellie

Date de Sortie : 2009

Paroles : Pierre Lapointe

Musique : Calogero

Nationalité : Française

Genre : Pop, Rock

Durée : 3 : 52 minutes

Titre Original : La bourgeoisie des sensations

La bourgeoisie des sensations : Avis Personnel

Calogero de son nom complet Calogero Maurici, est un chanteur, compositeur et musicien français né le 30 juillet 1971 à Échirolles. Passionné de musique, il forme le groupe Les Charts avec son frère Gioacchino et Francis Maggiulli alors qu’il n’a pas encore 17 ans. Très rapidement remarqué par France Gall et le producteur Philippe Gaillard, le groupe signe un contrat et sort cinq albums entre 89 et 97. Le succès est au rendez-vous et leur second album est disque d’or. Mais en 97, le groupe se sépare après l’échec de leur dernier opus.

Calogero se lance alors dans une carrière solo. Soutenu par Pascal Obispo et Zazie, dont il fait les premières parties, le jeune chanteur sort son premier album solo en 99. Mais ce n’est que trois ans plus tard, en 2002, qu’il connaît la consécration avec l’album Calogero. Il parcourt alors la France pour des concerts à guichets fermés et enchaîne les passages télévisés. En 2004 il est élu Meilleur Artiste Masculin aux Victoires de la Musique.

Après ce succès, Calogero sort l’album 3 en 2004 et Pomme C en 2007. L’embellie est son nouvel album, sorti en 2009. Il contient ce titre, « La Bourgeoisie des Sensations ». L’artiste a précisé en interview au magazine 7/7 concernant cet album : « l’embellie, c’est passager, un album, c’est passager. Un album, c’est une photo à un moment donné de sa vie et après on passe à autre chose. J’avais envie que l’album soit lumineux, confortable à écouter, enjoué. En même temps, il n’y a pas de message. »

Paroles

Il y a toi et moi et le désir que t’as pour elle
Le problème, c’est que je ne sais plus pour qui d’ nous deux tu te fais belle
Tu dis que mon amour reste mais que tu te sens infidèle
Ça se voit tout de suite que, malgré toi, ses airs de femme te donnent des ailes

Tu dis que tu vis la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c’est qu’ mon cœur est à toi
Et d’ te savoir nue dans ses bras, j’ supporterai pas

C’est vrai que j’ai choisi de t’aimer sans savoir
Si de l’homme ou la femme le corps tu voulais avoir
C’est vrai que je t’ai aimée toujours sans faire d’histoires
Sans chercher de pourquoi mais je gardais quand même espoir

Tu dis que tu vis la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c’est qu’ mon cœur est à toi
Et d’ te savoir nue dans ses bras, j’ supporterai pas

J’étais le premier gars et, au fond, j’aimais ça
Penser qu’avant moi dans ton cœur
Aucun homme n’avait fait d’ dégâts
Mais j’ n’aurais jamais cru qu’une simple histoire de cul
Allait menacer tous ces projets qu’on avait en vue

Tu dis que tu vis la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c’est qu’ mon cœur est à toi
Et d’ te savoir nue dans ses bras, j’ supporterai pas

Tu dis que tu vis la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Qu’elle te fasse de l’effet, ça, je n’ te changerai pas
Entre elle et moi… faudra faire un choix

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre