La fille qui rêvait d’embrasser Bonnie Parker d’Isabelle Gagnon

La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker d'Isabelle Gagnon

Titre Français : La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker

Titre Original : La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker

Auteur : Isabelle Gagnon

Date de Sortie : 08 Mai 2010

Nationalité : Canadienne

Genre : Jeunesse

Nombre de Pages : 112 pages

Éditeur : Remue-Ménage

ISBN : 978-2-89091-288-5

La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker : Quatrième de Couverture

Florence aime les vieux films, jouer de la guitare, se couper les cheveux elle-même et son ami, le beau Andy, dont elle n’est PAS amoureuse. Elle déteste son idiot de petit frère, qu’on lui dise qu’elle ressemble à sa mère et qu’on la questionne sur sa vie amoureuse. Elle se demande parfois ce qui peut bien clocher chez elle. Pourquoi, lorsqu’elle regarde le film Bonnie and Clyde, rêve-t-elle d’embrasser la belle Bonnie Parker ? Et voilà que Raphaëlle, son ex-meilleure amie, revient vivre à Montréal après deux ans à Londres. Et son cœur s’emballe…

Isabelle Gagnon vit à Paris. Elle a fait paraître deux romans aux Éditions du remue-ménage, Le souffle des baleines (2008) et Marie Mirage (2000). La fille qui rêvait d’embrasser Bonnie Parker est son premier roman jeunesse.

La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker : Avis Personnel

La fille qui rêvait d’embrasser Bonnie Parker est un livre qui s’adresse aux adolescents qui est bien écrit et très accessible mais dont l’histoire et la manière dont l’homosexualité est amenée sont assez naïves. Je suis tout à fait d’accord que quand on est une fille, on peut se demander ce qui cloche avec les garçons sans pour autant d’embler se poser la question de l’homosexualité. Même si aujourd’hui c’est plus compliqué qu’il y a quelques années vu que l’homosexualité est de plus en plus banalisée et connue. Donc je suis d’accord que cela peut encore arriver mais soyons réalistes trente secondes, à moins de révolutionner le monde, quand on tape “lesbienne” dans n’importe quel moteur de recherche, on tombe directement sur des sites pornographiques, plein de sites pornographiques ! Et avec un peu de chance, tout en bas de la première page, il y a un site sérieux destiné aux lesbiennes plutôt bien référencé.

Après, je reconnais que j’ai eu un peu de mal avec l’évolution du personnage de Florence et l’acceptation de son homosexualité. Parce que mine de rien Florence va assumer son homosexualité avant d’avoir embrassé Raphaëlle. C’est quelque chose de rare dans les livres de voir qu’un personnage peut comprendre seul et accepter ainsi sa différence indépendamment de l’objet de son affection. Mon problème c’est que la faire assumer comme ça, seule et ensuite la faire coucher avec un garçon, ça ne colle pas trop. Si elle est vraiment juste amoureuse de Raphaëlle et qu’elle n’est pas sûre de ce qu’elle ressent, ce qui peut s’entendre à la période de l’adolescence, il aurait été plus logique de ne pas la faire faire ce coming out aussi tôt, mais plus comme un cheminement logique découlant de ses actions. Après tout elle a le droit d’être bisexuelle et de se questionner Florence. Du coup ce coming out m’est apparu un peu trop radical et direct.

Ma dernière remarque concerne l’attentat de Tel Aviv dans un centre LGBT. Je suis d’accord que c’est un fait marquant et bouleversant. Je suis d’accord que c’est quelque chose de fort et de puissant. Sauf que bon, c’est Israël et qu’Israël n’est pas connu pour être le pays le plus sûr ni le plus pro-LGBT. Je pense que ce drame aurait eu plus d’impact s’il avait été rattaché à un pays plus libre où la sécurité des gens est assurée au quotidien.

Malgré ces quelques petits défauts, ce livre est très agréable à lire. J’ai particulièrement apprécié le personnage d’Andy qui représente le meilleur ami dont la lesbienne n’est surtout pas amoureuse par excellence. Il va être un peu perturbé par la découverte de l’homosexualité de son amie mais va l’accepter sans la moindre difficulté. Leur passion pour la musique est également très agréable à découvrir. Il y a donc de très bonnes idées même si certaines petites choses auraient pu être corrigées.

La fille qui rêvait d'embrasser Bonnie Parker : Extraits

« Mon amitié avec Andy est très forte, mais ça n’a rien à voir avec les liens qui nous unissaient Raphaëlle et moi. Quand elle est partie il y a deux ans, ma vie s’est écroulée, et, depuis, tout a changé.
La veille de son départ, je suis allée dormir chez elle. Nous n’avons pas pu fermer l’œil de la nuit. Nous voulions profiter au maximum de ces dernières heures ensemble. C’était très bizarre. Il n’y avait plus un seul meuble dans la pièce, à part un matelas gonflable au sol. Plus rien sur les murs, juste des démarcations plus pâles, là où étaient accrochées ses affiches. C’est tout ce qui restait des années passées là. Jamais je n’oublierai cet appartement vide et l’écho que ça faisait quand on parlait fort. Rien qu’à y repenser, j’en ai la chair de poule. C’était hyper douloureux de penser qu’à compter du lendemain, un océan nous séparerait. Je ne savais pas comment j’allais faire pour vivre sans Raph. Nous étions sur la même longueur d’onde. Nous aimions la même musique, les mêmes films, les mêmes livres. Elle adorait la guitare. C’est pour ça que j’ai commencé à en jouer. En fait, c’est avec elle que j’aurais voulu former un groupe. Raphaëlle, elle me comprenait sans que j’aie à parler. Je me souviens, nous avions vu un reportage à la télé sur la télépathie et nous étions persuadées de posséder cet étrange pouvoir de communication. Notre amitié devait durer toute la vie. Nous n’en doutions pas une seule seconde. Depuis l’âge de huit ans, nous étions inséparables.
Mais voilà, les choses ne se passent pas toujours comme dans les rêves et les films… » (Pages 21-22)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre