Los Hombres de Paco : Episode 04 – El último asalto

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 7)

Réalisateur : José-Luis Alegría
Scénaristes : Noelia Pedrazo, Alberto Úcar, Marc Cistaré

Résumé

Paco et Mariano, qui ont acheté de nombreux coqs, les font sortir de l’appartement en les donnant à leur équipe. Don Lorenzo qui panique de plus en plus parce qu’il entend et qu’il voit des choses qui n’existent pas, pense une nouvelle fois qu’il perd la tête puisqu’il retrouve Paco et Mariano devant leur café quand il sort de la salle de bain.

Montoya fait la leçon à Pepa et Sara qui, en se battant réellement sur le ring, ont failli mettre la mission en péril. Pourtant, il leur propose de rester sur l’affaire et leur explique qu’à partir de maintenant elles vont devoir suivre les règles.

Paco et Mariano qui doivent infiltrer le gang grâce à leur coq de combat se déguisent en bandits et découvrent bientôt que leur coq agonise dans sa cage. Paco s’énerve et Mariano propose alors de le doper.

Au stand de tir, Aitor s’excuse auprès de Pepa pour sa réaction excessive et son refus d’être le père de son enfant.

Mariano récupère quelques grammes de cocaïne dans un énorme sachet pour l’opération avec l’intention de doper son coq. Il est installé à la table de la cuisine chez Paco et lui explique son plan quand son ami qui regarde par la fenêtre voit arriver Marina. Mariano se dépêche de tout cacher mais oublie un récipient qu’il mélange au sucre en poudre qui se trouve dans la cuisine. Marina entre, l’embrasse, s’installe à table et se sert un café. Elle prend une cuillère à café de ce qu’elle pense être du sucre et la mange sensuellement pour exciter Mariano qui panique parce qu’il s’agit en fait de drogue !

Dans son bureau, Don Lorenzo explique à Povedilla qu’il va de plus en plus mal. Son subordonné décide de lui prendre son arme pour qu’il ne fasse pas de bêtise et lui dit qu’il devrait consulter un médecin. Le commissaire qui est en pleine déprime, décharge son révolver et donne les balles à Povedilla qui est touché par sa détresse.

Marina devient très volubile après avoir avalé la cocaïne et Mariano tente de la calmer sans succès. Elle vomit soudain dans la panière de linges propres et Mariano lui conseille d’aller aux WC. Quand elle s’enferme dans la salle de bain, il explique à Paco qu’elle a pris la drogue et qu’elle a vomi. Paco désespère de la situation et s’énerve parce que Marina a vomi sur les affaires qu’il doit renvoyer à Lola.

Sara retrouve Silvia à son laboratoire. Elle lui dit qu’elle pensait que cette dernière était suspendue. Silvia lui confie qu’elle s’en moque. Elle lui explique qu’elle a eu du mal à se remettre d’avoir perdu son enfant mais qu’elle a réussi et que juste après Pepa est arrivée et a tout bouleversé dans sa vie. Mais elle est forte et indépendante et pourra s’en sortir sans elle. Sara la prend dans ses bras pour la consoler et lui confirme qu’elle est sa famille. Silvia est touchée et sachant que sa nièce est en opération avec Pepa lui demande de donner un bon crocher à sa petite amie. Sara accepte et avant de partir lui fait remarquer que Pepa l’aime. En sortant du laboratoire, Sara croise Aitor qui a assisté du couloir aux confidences de Silvia. Il lui demande si elle va bien et Sara lui confie que c’est dur. Aitor est touché par la souffrance de Silvia et ne sait comment agir.

Sara et Pepa se préparent à s’affronter dans un combat de boxe qui n’a pour seule règle de n’avoir, justement, pas de règles. Rita et Montoya sont en soutien dans la camionnette de surveillance et l’unité d’invention a cerné le bâtiment. Pendant ce temps, Paco et Mariano s’apprêtent à faire combattre leur coq. Curtiz et Nelson sont en surveillance à l’extérieur, dans un van. Ils doivent repérer Gayarre pour l’appréhender. Nelson regarde les photographies et s’arrête sur un cliché avec un gros plan sur l’arme à feu de Gayarre.

Avant de débuter son combat contre Pepa, Sara lui avoue qu’elle a parlé de sa liste de donneurs à Silvia. Elle refuse que cette dernière ne fasse une erreur qu’elle regrettera.

Pensant qu’il devient fou, Don Lorenzo se met à faire des recherches sur Internet. Il décide de revoir les bandes vidéos du commissariat pour mesurer l’ampleur de ses problèmes. Contre toute attente il repère le manège de ses hommes et comprend que Curtiz et les autres se sont moqués de lui.

Le coq de Paco et Mariano étant au plus mal, tous les deux commencent à se disputer. Ne voyant rien venir, les spectateurs se mettent à les huer et à leur jeter des canettes dessus. Nelson panique et dégaine son arme mais Curtiz l’arrête avant qu’il ne sorte du véhicule et ne ruine l’opération.

Pepa et Sara qui s’échauffent comprennent que le combat de boxe n’a pas de règles et qu’elles vont devoir faire le spectacle. Elles s’inquiètent quand une combattante se retrouve KO et Montoya demande à l’unité d’élite d’encercler les lieux. Alors que Pepa et Sara sont sur le ring, Sara repère soudain son père et Mariano. Ils se sont infiltrés dans le même lieu qu’elles.

Aitor prend une douche dans les vestiaires du commissariat et entend du bruit alors qu’il s’apprête à sortir. Silvia pleure, devant le miroir, en sous-vêtements en regardant son ventre. Aitor est vraiment bouleversé et reste caché pour ne pas augmenter la peine de sa supérieure.

Sara déclare à Montoya que son père et Mariano sont sur les lieux. Montoya leur téléphone et les deux équipes se mettent sur la même fréquence. Ils doivent absolument localiser Gayarre avant d’agir. Paco confie qu’ils n’ont pas réussi à trouver leur homme et panique en découvrant que sa fille va se battre contre sa sœur devant tous ces hommes.

Sara et Pepa commencent à se battre et Pepa se couche rapidement pour leur permettre de trouver Gayarre. Sara qui pense être tirée d’affaire voit alors arriver une boxeuse à la musculature impressionnante.

Comprenant qu’il a été manipulé et qu’il ne perd pas la tête, Don Lorenzo convoque Povedilla au stand de tir, lui demande de lui rendre ses balles, charge son arme et le met en joue. Mort de peur, Povedilla lui explique alors toute l’opération montée par Paco pour le faire hospitaliser.

En découvrant que sa fille va se battre contre une femme qui a tout d’une tueuse, Paco se met à paniquer deux fois plus. Il ne quitte pas le combat des yeux et voit Sara se faire frapper et démolir par son adversaire. Tentant toujours de localiser leur cible, Mariano percute une femme qui perd son arme. Il s’agit du pistolet que Nelson avait repéré quelques heures plus tôt. Montoya lance l’opération et tout le monde est appréhendé. Mariano arrête la femme rousse qui possédait l’arme pendant que Paco se précipite sur le ring pour sauver sa fille et se reçoit un crochet du droit à la place de celle-ci. L’opération est finalement une réussite.

Le soir venu, Pepa noie son mal-être dans une bouteille de vodka au bar Los Cachis. Alors qu’elle se souvient des encouragements de Sara et qu’elle pense pouvoir encore tout arranger, Silvia arrive soudain et lui explique qu’elle est au courant de son plan. Elle lui déclare qu’elle refuse de souffrir de la sorte et que tout est terminé entre elles.

Paco pleure en emballant les affaires de Lola et l’arrivée d’Aitor lui permet de ne pas aller poster le colis. Il confie le paquet à Aitor qui lui promet d’en prendre soin. Don Lorenzo arrive et demande des explications à son gendre sur son comportement. Paco reconnaît qu’il a fait tout cela parce qu’il a eu peur et que son beau-père a refusé de voir un médecin. Il a des pertes de mémoire et il doit consulter. Réalisant qu’il n’est pas fou mais qu’il a un problème, Don Lorenzo s’écroule sur le canapé, en larmes. Paco, qui pleure également, le console.

En quittant l’appartement de Paco, Aitor croise Pepa en bas, seule, en train de pleurer. Elle a visiblement trop bu et ne parvient pas à ouvrir la porte. Aitor pose son colis par terre et prend Pepa dans ses bras pour la consoler. Il commence à l’embrasser et la jeune femme répond à ses baisers. Tous les deux se dévêtissent rapidement et baisent dans la cuisine du bar Los Cachis. Sara qui sort les poubelles à ce moment-là, découvre le paquet adressé à sa mère par terre et entend du bruit dans la pièce voisine. Quand elle regarde par la fenêtre, elle surprend Aitor et Pepa à moitié nus, en pleine action…


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre