Los Hombres de Paco : Episode 07 – Algo tan sencillo como hacerte feliz

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 8)

Réalisateur : Fernando González Molina
Scénaristes : Patricia Trueba, David Barrocal, Iván Escobar

Résumé

Sara ouvre sa boîte à souvenirs et retrouve les photos qu’elle a gardées au fil des ans. Des images qui l’ont marquée comme l’explosion de la bombe atomique, le premier homme à avoir marché sur la lune, Lucas et Aitor…

Pendant ce temps, au commissariat, Aitor arrive menotté et retrouve Povedilla, également arrêté pour complicité de meurtre, qui est en train de se faire photographier pour la procédure. Sara observe Aitor de loin, consciente qu’il risque gros, il va être inculpé. Ne pouvant parler à personne de ce qu’elle ressent pour le jeune homme et pour son mari, Sara se livre à José Luis qui sait tout de leur histoire. Elle décide de rendre Aitor heureux même si elle ne peut oublier le retour imminent de Lucas en Espagne. Sara prend alors la place de Curtiz derrière l’appareil et le prend en photo. Elle lui fait oublier qu’il a été arrêté en lui demandant de poser et en l’embrassant devant l’objectif.

Appréhendés par la mafia italienne, Paco et Mariano sont en très mauvaise posture. Ils sont enterrés vivants dans le désert. Seules leurs têtes dépassent de la terre. Ils ne peuvent pas bouger et sont prisonniers sous un soleil de plomb. Les membres de la mafia qui ont décidé de les torturer avant de les laisser mourir de soif, déposent une bouteille d’eau devant les deux policiers.

En salle d’interrogatoire, Trujillo essaie de faire parler Aitor qu’il accuse d’homicide. Don Lorenzo a été démit de ses fonctions et un avis de recherche a été lancé contre Paco, Mariano et Nelson. Alors qu’il commence à expliquer ce qui s’est réellement passé, Aitor voit arriver l’avocat chargé de son dossier. Ce dernier intervient et le protège en l’empêchant d’en dire plus. Quand l’avocat sort de la salle d’interrogatoire, Blackman apparaît soudain, passe une cordelette autour de son cou, se perche sur un bureau et commence à le pendre. Don Lorenzo et Montoya dégainent leurs armes et le menacent pour qu’il lâche l’avocat. Blackman s’exécute mais déclare au commissaire que l’un de ses hommes est en danger de mort. Les policiers passent les menottes à Blackman qui se laisse faire.

Pendant ce temps, Aitor et Povedilla discutent dans leur cellule. Malgré ce qui lui arrive, Aitor est heureux et ne cesse de sourire. Sara l’aime et le retour de Lucas ne l’effraie pas. Soudain il s’écroule, victime d’un malaise. Povedilla donne l’alerte pour obtenir du secours.

De son côté, Silvia s’avance vers Pepa et lui demande de l’aider pour une identification. Une femme qu’elle accompagne doit être escortée et soutenue pendant cette difficile épreuve. Pepa joue les gros bras et propose de la protéger durant ce moment. Dans la salle d’identification, Silvia ouvre le rideau sur une série de femmes en robes de mariée. Pepa est surprise et ne comprend pas. Le témoin qui n’est autre qu’une organisatrice de mariage qui sort de la pièce le temps que Silvia demande Pepa en mariage. Elle ouvre une boîte contenant une bague et Pepa s’apprête à répondre quand Quique les interrompt. On a besoin de Silvia de toute urgence, Aitor est inconscient. Les deux femmes oublient alors leur instant romantique et se dirigent vers le laboratoire où elles récupèrent la trousse de secours de Silvia.

En salle d’interrogatoire Montoya essaie d’interroger Blackman mais ce dernier se tait. Quand Don Lorenzo arrive et lui demande des explications, Blackman lui explique alors que l’avocat a déjà été arrêté et condamné et qu’il travaille pour la mafia italienne. Il est entré pour exécuter un contrat. En parallèle, Rita trouve la porte des toilettes fermée à clé. Devant l’absence de réponse quand elle frappe, elle décide de la crocheter et découvre le corps sans vie d’un homme a qui on a ouvert la gorge.

Après l’arrivée de Sara, Silvia et Pepa, Aitor reprend conscience. Il déclare que tout va bien mais qu’il ne sent simplement plus sa jambe droite. Pendant que Sara nettoie la plaie qu’il s’est faite à l’arcade en tombant, Silvia réalise un rapide examen neurologique qui prouve que quelque chose de grave est en train de lui arriver. Elle décide de l’amener dans son laboratoire pour réaliser des analyses plus poussées contre l’avis de Trujillo.

Paco et Mariano, toujours enterrés vivant, voient soudain arriver une petite fille. Il s’agit de la fille de leur agresseur. Ils arrivent à la faire rester même si elle leur fait remarquer que ce n’est pas la première fois qu’elle voit des personnes enterrées vivantes. Elle leur montre leurs voisins, deux têtes squelettiques. Paco et Mariano paniquent mais discutent avec l’enfant et détournent son attention pour qu’elle leur donne un peu d’eau.

Après avoir réalisé un hémogramme, Silvia découvre qu’Aitor a un problème au niveau de sa formule sanguine. Elle appelle son père pour l’informer et ce dernier interroge Blackman qui lui déclare qu’Aitor a été empoisonné. Don Lorenzo fait passer l’information à sa fille qui se met en quête pour identifier le poison afin de trouver le bon antidote. Elle fouille mais ne trouve rien et pendant ce temps la paralysie du jeune homme progresse. Silvia ne sait que faire et Sara commence à paniquer. Pour la rassurer, Pepa intervient et déclare à la jeune femme que Silvia l’a demandée en mariage et qu’elle a accepté. Distraite un instant, Sara oublie ses angoisses.

Pendant ce temps, Rita qui a informé Montoya de sa découverte, enquête avec ce dernier sur le mort trouvé dans les toilettes. Ils ignorent tout de son identité et Montoya décide de regarder les vidéos de sécurité pour trouver le coupable de cet assassinat. Il demande à Rita de taire sa découverte pour qu’il puisse trouver des réponses, seul. Rita en profite pour s’excuser et lui avouer que c’est elle qui a éloigné Marga parce qu’elle l’apprécie. Montoya choisit d’ignorer ces déclarations et de se concentrer sur l’enquête.

Après avoir visualisé plusieurs bandes vidéos, Montoya découvre que l’avocat d’Aitor est l’homme qui est entré juste après le mort. Il est entré sans attaché case et est ressorti avec un attaché case dans la main. Il comprend qu’il s’agit de leur tueur au moment où ce dernier assomme Quique après avoir repris connaissance. Alors que l’avocat-tueur s’apprête à quitter le commissariat, Don Lorenzo, prévenu par Blackman, décide de l’arrêter. Il lui braque son arme sur la tempe et l’amène en salle de tirs où apparaît Blackman.

Pendant ce temps Aitor va de plus en plus mal. Son état devient critique. Il demande à Sara de l’embrasser au moment où le poison gagne son cœur. Sara lui parle des beaux moments partagés avec lui quand son cœur s’arrête.

Toujours prisonnier de la terre, Paco et Mariano arrivent à convaincre la petite fille de téléphoner à des amis. Elle sort son téléphone portable rose, un jouet. Mariano est soudain mordu et ses cris effraient la petite fille. Paco arrive pourtant à la calmer et lui demande d’aller chercher le téléphone portable de sa maman. Paco commence par téléphoner à Don Lorenzo mais ce dernier menaçant au même instant de tuer le faux avocat qui a empoisonné Aitor raccroche. Il appelle alors Curtiz en lui demandant de manière détournée de venir le chercher dans la propriété où il se trouve avec Mariano.

Prévenu par Rita, Montoya arrive en courant dans la salle de tirs. Il sait que Don Lorenzo s’apprête à tuer le faux avocat de sang froid et braque alors son arme sur son supérieur. Blackman intervient et étrangle le faux avocat le temps de trouver le flacon de toxine caché dans le revers de la veste du tueur. Ce dernier refusant toujours de parler, il lui fait une entaille sur le visage et y dépose le poison. Il sait qu’ainsi il agira plus vite. Refusant de mourir, le criminel révèle alors le nom du produit. Informée, Silvia a juste le temps de lui administrer l’antidote.

Prévenus par Paco, Curtiz, Quique et les renforts arrivent pour les délivrer au moment où le mafioso s’apprête à les tuer d’une balle dans la tête parce qu’il a découvert les deux policiers discutant avec sa fille. Nelson, lui est de retour au commissariat. Rita le retrouve et le serre dans ses bras. Pendant que Sara et Aitor s’embrassent dans le laboratoire, Pepa récupère la bague de fiançailles dans la poche de Silvia et la passe à son doigt, acceptant sa demande en mariage.


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre