On s’était dit : pour la vie de Claire Mazard

On s’était dit : pour la vie de Claire Mazard

Titre Français : On s’était dit : pour la vie

Titre Original : On s’était dit : pour la vie

Auteur : Claire Mazard

Date de Sortie : Mars 2004

Nationalité : Française

Genre : Jeunesse

Nombre de Pages : 158 pages

Éditeur : De La Martinière

ISBN : 2-7324-3102-8

On s’était dit : pour la vie : Quatrième de Couverture

Rentrée de seconde. Pour moi, la vie continue, ou plutôt je continue malgré la vie. C’est alors que j’aperçois tes yeux rieurs, Isabelle, et ton amitié va bousculer mon existence. Nos fous rires, nos rêves, je m’en souviens encore, ce pull-marin, nos cours de théâtre, notre escapade au Pérou…

La vie n’est pas dans les romans, il faut la vivre, m’avait-on dit. C’est ce que tu m’as appris à faire. Alors pourquoi, Isabelle, pourquoi ?

Un jour le téléphone sonne et tu m’annonces la nouvelle. Je suis anéantie. Pourquoi as-tu fait ce choix-là ? Aujourd’hui encore, je cherche la réponse…

On s’était dit : pour la vie : Avis Personnel

Claire est timide, réservée, mal dans sa peau. Elle a quinze ans, souffre de l’oppression familiale et s’évade en lisant. Isabelle sourit avec ses grands yeux rieurs, elle est joyeuse, amusante, effrontée et a tout d’un clown. Quand les deux adolescentes se rencontrent, elles parlent de littérature et se rapproche à travers leur passion pour la nourriture associée à la lecture.

Le temps passe et chacune à leur manière elles vont influencer la vie de l’autre. Isabelle, qui croit en Claire, lui donne le courage d’écrire et Claire, qui croit en Isabelle, lui donne la force de faire ses choix. La vie les sépare mais il persiste cette amitié et cette force après les années.

Claire Mazard offre ici un témoigne de son adolescence. Elle livre sa vie, son passé. Ce roman se rapproche beaucoup de Avec toi, Claire, j’aurais aimé la vie. Il donne une autre vision de l’amitié et aide à aborder des sujets souvent tus. L’auteure a beau dire « j’ai peut-être transformé certains faits. Et le temps sélectionne, déforme, embellit les souvenirs », ce témoignage sonne très juste.

Il est à ce titre très intéressant de confronter ce qui n’est pas dit. Le choix de la religion catholique fait par Isabelle à ce que Claire tait de ses sentiments pour son amie. Parce qu’il apparaît évident qu’il y a plus que de l’amitié de la part de Claire mais rien n’est dit, tout est suggéré. Trop peut-être, même.

Un très beau témoignage, un très beau livre qui amène la discussion tant il touche.

On s’était dit : pour la vie : Extraits

« La vie n’est pas dans les romans. Il faut la vivre. Cet été, je n’ai rien lu. La liste des livres conseillés par la prof du collège, au placard ! Se farcir les Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu et autre Voltaire pendant les vacances, très peu pour moi ! J’avais mieux à faire.
Cour du lycée. Premier jour de rentrée.
Claudy Pavel regarde autour d’elle, mesure l’effet produit sur son auditoire, les garçons surtout. Satisfaite, elle répète :
– Je vous le dis : la vie n’est pas dans les romans. Faut la vivre.
Je suis timide, pourtant je réagis :
– Les livres aident à vivre. » (Pages7-8)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre