Nikki & Nora : Une série dramatique policière menée par un duo lesbien qui ne dépassa pas le pilote

Article lié à la série Nikki & Nora

image nikki nora 21image nikki nora 22image nikki nora 23

 En 2004, la chaîne télévisées américaine UPN commandait l’épisode pilote d’une nouvelle série : Nikki & Nora. Cette série policière innovante avait de nombreux atouts pour séduire. Elle se déroulait à la Nouvelle Orléans, comportait des acteurs et actrices déjà connus des habitués de la petite lucarne, possédait son lot d’action, de violence et d’enquêtes policières et nouveauté, était centrée sur un couple principal lesbien. Malheureusement le pilote ne séduisit personne et le projet fut avorté. Voilà pourquoi cette série n’a jamais vu le jour.

Un unique pilote d’une durée de 35 minutes destiné à séduire les dirigeants des chaînes et le public. Pari raté. Dommage. Cette série aurait pu être intéressante. Il est vrai que je suis plutôt bon public mais le visionnage de ce pilote m’a relativement séduite. Il n’est pas parfait, de nombreux points apparaissent communs et connus mais il n’empêche qu’il y a certaines bonnes idées qui auraient méritées d’être exploitées.

L’histoire policière est simple, prévisible et le retournement de dernière minute est franchement exagéré et peu crédible. Une femme se fait assassiner, son frère, présent est rapidement soupçonné. Il est interrogé et s’avère innocent. Les soupçons s’orientent alors sur l’ancien petit-ami de la victime qui évidement lui aussi innocent. Un témoin, accuse un policier. Le policier crie son innocence, révèle un alibi compromettant pour sa carrière et finalement c’est son coéquipier qui s’avère coupable. Un peu tiré par les cheveux mais pas mal.

Le traitement de l’histoire est lui-même relativement convenu. Après l’innovation visuelle engendrée par 24 Heures Chrono, le traitement narratif revu et corrigé par Boomtown et la déferlante de séries policières novatrices tel Les Experts, il faut reconnaître que Nikki & Nora n’apporte rien de nouveau. L’approche de l’enquête est linéaire et simple. Un corps est découvert, la police est appelée et les inspecteurs chargés de l’enquête. enquêtent. Il y a pourtant cette visualisation du crime en noir et blanc qui aurait pu devenir la marque de fabrique de la série. C’est réellement rafraîchissant.

Mais là où la série innove et retient l’attention c’est justement grâce à son duo d’enquêteurs. Ce duo se compose de deux femmes magnifiques, séduisantes en diable, fortes et intelligentes. Et alors que l’on sait pertinemment que dans toutes les séries policières, le duo se composera d’un homme et d’une femme qui seront amoureux en secret mais ne pourront jamais consumer leur amour pour x raisons dont la principale est qu’ils sont collègues et travaillent ensemble, ici, il s’agit de deux femmes. Deux femmes qui contre toutes attente, sont toutes les deux lesbiennes et en couple. Première excellente surprise.

Après cette découverte, le téléspectateur ne souhaite qu’une chose, oublier l’enquête et se concentrer sur les deux héroïnes. Mais là déception, elles passent le plus clair de l’épisode à travailler. Quelques petits gestes d’intimité tel un T-Shirt tiré par Nikki pour dissimuler le tatouage porté par Nora au bas de son dos. Puis une scène de baignoire sexy laissent augurer un traitement relativement intéressant de leur liaison dans les épisodes à venir. Malheureusement, il n’y eu pas d’autres épisodes.

Un autre point fort, la famille. Les histoires de famille qui permettent d’en apprendre plus sur les personnages principaux sont effleurées dans le pilote. La famille de Nikki est au courant de sa sexualité et de sa liaison avec Nora et l’accepte alors que les parents de Nora l’ignorent. Pourtant, le petit frère de Nora, policier comme elle, est au courant de sa relation privilégiée avec sa partenaire. Et cette réalité familiale est source de tension entre les deux jeunes femmes comme le prouve leur dispute à ce sujet alors qu’elles se rendent sur le port. Les prémices d’un conflit familial qui ne demande qu’à s’approfondir.

Un seul véritable regret, le traitement de ce pilote. L’accent est mis sur l’aspect policier au détriment du reste. Il est clair que la série à venir se voulait principalement procédurale et centrée sur les enquêtes plutôt que sur la vie privée des personnages. C’est réellement dommage. Après Les Experts, New York District, New York Unité Spéciale, New York Section Criminelle, qui s’attachent uniquement aux enquêtes et laissent volontairement de côté la vie des policiers, on rêve de découvrir ceux-ci dans l’intimité comme c’est le cas avec les héros de la série Urgences ou de NYPD Blue.

Dernière critique, les dialogues. Trop simplistes, peu accrocheurs, ils méritaient d’être plus fouillés et de laisser véritablement transparaître cette ironie, ce second degré et cet humour qui apparaissent parfois quand on ne s’y attend pas. En fin de compte ce pilote hésite entre le sérieux et l’humour et c’est peut-être ce qui l’a perdu.

Créée par Nancylee Myatt, ce pilote méritait de déboucher sur une série. Liz Vassey interprète Nikki. Elle est connue Outre-Atlantique pour son rôle dans le soap opéra All My Children et aujourd’hui pour son interprétation du Dr. Carrie Allen dans la seconde saison de Tru Calling. Christina Cox est Nora Delaney. La jeune femme s’est fait connaître dans la série FX : Effets Spéciaux puis a joué dans la série The Crow: Stairway to Heaven et dans de nombreux films dont Better Than Chocolate. Shemar Moore est un habitué des seconds rôles que ce soit dans Birds of Prey (Les Anges de la Nuit) ou dans The Young and the Restless (Les Feux de l’Amour en France).

De bonnes idées, des pistes à explorer lancées dès ce pilote. Malgré quelques faiblesses apparentes, la série Nikki & Nora méritait la chance qu’elle n’a jamais eu.

Un projet avorté qui aurait pu donner d’excellents résultats.

image nikki nora 24image nikki nora 25image nikki nora 26

Retour à la fiche de présentation Nikki & Nora

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre