Thelma Ellen Wood

Thelma Ellen Wood

Biographie

Thelma Ellen Wood, née le 3 Juillet 1901 et décédée le 10 Décembre 1970, était une sculptrice américaine. Elle est née au Kansas et a grandi à St Louis dans le Missouri.

De sa carrière on ne connaît pas grand-chose, bien qu’une exposition de ses œuvres fut organisée à New York à la Milch Galerie en 1931. Cette exposition connût un franc succès d’après les critiques dont nous disposons aujourd’hui.

Mais, si Thelma Ellen Wood est connue aujourd’hui du grand public, c’est principalement pour ses nombreuses aventures, dont certaines furent tumultueuses, avec des femmes.

Histoire d'un Coming-Out

Vers 1921, elle déménagea de St Louis où elle avait grandi pour Paris, dans le but d’étudier la sculpture.

Elle visita Berlin, capitale réputée à l’époque pour sa vie festive, et enchaîna les aventures d’un soir. Les femmes rencontrées la décrivaient comme « une femme à l’allure masculine, très grande et sexuellement magnétique ».

C’est vers la fin de l’année 1921 qu’elle rencontra la photographe Berecine Abbott qui devint son amante et dont elle resta proche après leur séparation. Elle eut également une courte histoire avec la poète Edna St. Vincent Millay. Mais c’est grâce à Abbott qu’elle rencontra Djuna Barnes avec qui elle eut une longue relation qui connut des hauts et des bas.

La relation entre Wood et Barnes dura huit ans, de 1921 à 1929. C’est Barnes qui l’encouragea à adopter la technique du silverpoint, qui consiste à faire glisser une tige ou un fil d’argent sur une surface molle en général, souvent préparée auparavant, pour faire apparaître un dessin derrière. Le problème entre ces deux femmes venait du fait que Barnes était très jalouse et souhaitait l’exclusivité (ce qui ne l’empêcha pas de la tromper aussi) ce que Wood ne voyait pas du tout d’un bon œil. Leur relation, marquée par la jalousie, les infidélités de la part de Wood, et la violence parfois, fut donc plus qu’explosive.

Mais ce fut lorsque Wood eut une aventure avec une femme riche nommée Henriette McCrea Metcalf que Barnes décida de mettre fin à leur relation.

En 1928, Wood déménagea à Greenwich Village et Metcalf la suivit. Elle continua à fréquenter Barnes, avec qui elle coucha de temps à autre, et à qui elle déclarait son amour mais cela ne changea rien à leur séparation.

En 1934, Wood et Metcalf s’installèrent à Sandy Hook dans le Connecticut. Mais leur relation se dégrada, Wood continuant à boire à excès et à être infidèle.

Lorsque Barnes sortit son célèbre roman, Nightwood, Wood fut très en colère et arrêta de la fréquenter. Elle accusa le livre de donner une mauvaise image d’elle, insista sur le fait que Barnes ne l’avait jamais comprise et que ce roman avait ruiné sa vie.

Entre 1942 et 1943, après seize ans de relation, Metcalf et Wood se séparèrent, pour les mêmes raisons qu’avec Barnes. Une des raisons invoquée pour leur séparation fut la relation supposée que Wood avait entamée avec une antiquaire, Margaret Behrens, avec qui elle emménagea dans la maison de Behrens à Monroe dans le Connecticut.

Vers la fin des années 60, Wood développa un cancer du sein qui se propagea à sa colonne vertébrale et ses poumons. Elle mourut à Danbury à l’âge de soixante-neuf ans.

A propos de Jessica Yarck

Avatar
Chroniqueuse Chargée de la Section Personnalités

Répondre