Vita Sackville-West (1882-1962)

Aussi connue sous le nom de Lady Nicolson, Victoria Mary Sackville-West est une aristocrate anglaise de très haut lignage qui a vécu toute sa vie dans un milieu très élitiste. Née en 1882 et morte en 1962, sa vie nous est surtout connue grâce à la publication de sa correspondance et grâce au roman de son fils, Nigel Nicolson, intitulé Portrait d’un mariage, et publié en 1973. Cet ouvrage a été adapté par la BBC dans un téléfilm en deux parties en 1990 que l’on peut trouver en fragments en anglais sur youtube.

Que peut donc nous raconter un fils aimant sur la vie lesbienne de sa mère ? Curieuse question et étonnante réponse.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Laszlo_-_Vita_Sackville-West.jpg

Vita, surnom de Victoria Mary, est née dans une grande famille de Lords anglais. Elle a grandi dans l’immense château de Knoles dans le Kent, une demeure seigneuriale de 365 chambres au cœur d’un parc aux cerfs de 4 000 hectares, magnifiquement filmé dans le téléfilm de la BBC.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Laszlo_-_Vita_Sackville-West.jpg

Il semble qu’à l’âge de 12 ans, elle rencontre pour la première fois Violet Keppel, de deux ans sa cadette. Celle-ci, fille de la maîtresse du roi Édouard VII, fréquentait les Lords et les Princes grâce à sa mère. Il semble que Violet soit immédiatement subjuguée par la personnalité de Vita. Par la suite, élevées dans la même institution réservée aux élites sociales, Violet prit conscience de son amour pour Vita et lui déclara sa flamme à l’âge de 14 ans (Vita avait alors 16 ans). Les deux jeunes filles furent séparées en 1910, à la mort du roi Édouard VII : la mère de Violet prit ses distances avec la meilleure société et emmena Violet avec elle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Laszlo_-_Vita_Sackville-West.jpg

Vita a pris conscience de sa sexualité et de son pouvoir sur les femmes.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Laszlo_-_Vita_Sackville-West.jpg

Au départ de Violet, elle est cependant fiancée à Harold Nicolson, un diplomate d’excellente famille, avec qui se noue une relation très forte, au-delà de l’amitié.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Laszlo_-_Vita_Sackville-West.jpg

En 1913, Vita épouse Harold pour ne pas déroger à son rôle de fille de grande famille, pour maintenir son statut, mais aussi par amour. Ce qui ne l’empêche pas d’entretenir une relation homosexuelle avec une certaine Rosalind Grosvenor, sans le cacher à son mari qui lui aussi continue de vivre une vie extraconjugale marquée par des relations homosexuelles. Lorsque Violet Keppel revient à Londres en 1913, elle ne peut qu’assister au mariage de son idole et se révolter contre ce qui lui semble l’hypocrisie de son mariage. De ce couple très ouvert naquirent deux garçons pendant la Première Guerre Mondiale : Benedict en 1914 et Nigel en 1917.

Violet ne renonce pas à Vita. Pour la rendre jalouse et la punir peut-être aussi de s’être mariée, elle se fiance pendant la guerre au capitaine Denys Trefusis. Pendant la Guerre, les deux femmes se revoient et leur liaison continue même après la guerre. En avril 1918, les deux femmes partent ensemble dans un voyage en Cornouailles. Après l’armistice, elles s’envolent même pour la France. Vita quitte ses enfants et reçoit le soutien compréhensif d’Harold. De son côté, Violet espère vivre une relation exclusive avec Vita. Elle imagine que Vita pourra quitter sa famille pour vivre avec elle et elle n’envisage à aucun moment que sa mère prépare son propre mariage avec le capitaine Trefusis. À Paris, les deux femmes sortent ensemble ouvertement. Vita s’habille en homme. Pour Violet, elle devient Julian ou surtout Mitia, diminutif de Dimitri. Violet quant à elle se transforme en Lushka ou Sasha (diminutif d’Alexandra). Les rumeurs sur leur liaison parviennent finalement jusqu’à Londres. Harold demande à Vita de revenir pour sa réputation et celle de ses enfants, ce qu’elle fait. Violet doit épouser le capitaine Trefusis en 1919. Elle fait promettre à Denys que cet arrangement sera un mariage blanc, non consommé. Dès la fin de l’année 1919, les deux femmes repartent ensemble plusieurs mois sans maris ni enfants, en plein voyage de noce de Violet : une manière évidente de dire que Violet n’appartient qu’à Vita. La fugue se termine mal : Denys Trefusis vient chercher sa femme de force et la ramène à la maison.

Répondre