Rent

L'adaptation de la célèbre comédie musicale de Broadway

Année de Production : 2005

Date de Sortie : 12 Avril 2006

Réalisation : Chris Columbus

Scénario : Steve Chbosky, Chris Columbus

Avec : Rosario Dawson (Mimi Marquez), Taye Diggs (Benjamin “Benny” Coffin III), Wilson Jermaine Heredia (Angel Schunard), Jesse L. Martin (Thomas B. “Tom” Collins), Adam Pascal (Roger Davis), Anthony Rapp (Mark Cohen), Tracie Thoms (Joanne Jefferson), Idina Menzel (Maureen Johnson), Heather Barberie (Pam)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Musical

Durée : 2h 15min.

Titre Original : Rent

Rent : Résumé

Dans Rent, Roger et Mark sont deux amis qui vivent en colocation à New York. Roger, atteint du sida, se replie sur lui et refuse de sortir et de voir du monde. Son unique but est de terminer enfin une chanson. Un jour, il fait la connaissance de sa voisine du dessous, Mimi, également séropositive. Il tombe amoureux de cette jeune danseuse toxicomane et vit une belle histoire avec elle. Mark, lui, est un cinéaste qui a décidé de filmer son entourage pour en faire un documentaire sans budget ni script.

Autour de ces deux jeunes hommes gravitent leurs amis. Tom Collins, également séropositif vient de se faire renvoyer du MIT. De retour à New York, il rencontre Angel, un travesti dont il tombe amoureux. Maureen, l’ancienne petite amie de Mark est devenue lesbienne et a une liaison avec Joanne, avocate tout en continuant ses shows.

Dans Rent, Roger et Mark sont deux amis qui vivent en colocation à New York. Roger, atteint du sida, se replie sur lui et refuse de sortir et de voir du monde. Son unique but est de terminer enfin une chanson. Un jour, il fait la connaissance de sa voisine du dessous, Mimi, également séropositive. Il tombe amoureux de cette jeune danseuse toxicomane et vit une belle histoire avec elle. Mark, lui, est un cinéaste qui a décidé de filmer son entourage pour en faire un documentaire sans budget ni script. Autour de ces deux jeunes hommes gravitent leurs amis.…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : L'adaptation cinématographique d'une pièce de théâtre.

Note des lectrices : 1.9 ( 1 votes)
74

Un film sublime, magistral, surprenant et vibrant. Comment rester insensible à ces magnifiques chansons, aux prestations exceptionnelles des acteurs et actrices, à l’énergie qu’ils dégagent et par-dessus tout à ce désir d’espoir qui transparaît à chaque plan ? Parce que je n’ai jamais vu un film avec autant de mort, de souffrance et de maladie qui soit au final si positif et rempli d’espoir.

Je ne connais pas la Comédie musicale de Broadway dont le film est l’adaptation. Créée en 1996, cette œuvre éponyme a eu un succès immédiat et est rapidement devenue culte. Ce devait être grandiose sur les planches, aucun doute au vu du film. D’ailleurs, la plupart des acteurs et chanteurs reprennent le rôle qu’ils avaient interprété à l’époque. Et je crois que cela est partie prenante du succès de ce long métrage de plus de deux heures.

Rent est un impressionnant kaléidoscope de personnages, de relations, de couleurs et de lieux. Tout ou presque semble y être représenté. Et cela est fait d’une main de maître dans des décors sublimes qui font rêver de New York, avec une esthétique impressionnante où se déroulent des scènes touchantes et oniriques.

Le personnage de Maureen est fantastique, tout simplement fascinant. Elle fascine à la fois les hommes comme Mark et les femmes comme Joanne. Elle a une telle force, une telle présence, une telle fantaisie. Un personnage magnifique et incroyable, tout comme sa relation avec Joanne. Pour une fois, le couple lesbien est celui qui a la plus belle alchimie, la liaison la plus sexuelle en comparaison des autres couples, qu’ils soient gays (Tom et Angel sont doux et tendres l’un envers l’autre) ou hétéros (Roger et Mimi ont tout des amants maudits sans le sexe). Une réalité rafraîchissante à signaler.

Je pourrais dire encore beaucoup mais il me semble plus intéressant de déclarer que ce film est un classique incontournable à voir absolument. Je l’ai vu en version originale et j’espère qu’à la sortie française, les chansons seront sous titrées et que l’on ne nous fera pas l’affront d’une version française lamentable. A ne pas manquer !

Site Officiel (en anglais)

Rent : Critiques Presse et Récompenses

« Dès cette première chanson, on se doute que le pari d’adapter cette Comédie musicale va être remporté haut la main. (…) Une Comédie musicale très américaine, riche et émouvante, à découvrir d’urgence. » Rémy Batteault (MCinéma.com)

« C’est la bohème de notre époque avec ses figures imposées. » Françoise Maupin (Le Figaroscope)

« Résultat : un spectacle efficace mais lisse, où les chansons contestataires semblent contredites par une mise en scène très formatée. » Cécile Mury (Télérama)

« Le film bénéficie de l’énergie et de l’enthousiasme de Comédiens (…) mais, en dépit des efforts de Columbus, il parvient rarement à transcender l’impression d’assister à une succession mécanique de numéros filmés, de qualité très inégale. » Christian Jauberty (Première)

« Se contentant de retranscrire une époque et s’efforçant de retrouver le rythme des classiques du genre, Colombus lisse son spectacle jusqu’à l’érosion. » Frédéric Mignard (aVoir-aLire.com)

« Grand show à l’américaine flirtant du côté de Fame, (…), Rent est à peine sorti des bobines et déjà démodé. » Véronique Le Bris (Zurban)

« (…) Rent n’est qu’une enfilade de numéros musicaux dont l’audition devient vite pénible… » Thomas Sotinel (Le Monde)

« Musicalement jouissif, le joyau de Forman avait un côté anar, alors que le pudding de Columbus, lui a un côté nanar. » Laurent Dijan (Ciné Live)

« (…) une version sans saveur d’un opéra rock, libre adaptation de La Bohème. » Thierry Cheze (Studio Magazine)

« Un bon show de Broadway fait-il un bon film ? Si le box-office répondait par la positive pour Chicago, le bon goût usera de la négative pour Rent. » Emmanuelle Spadacenta (Score)

Rent : Extraits

MARK  : 24 Décembre 1989, 9 heures du soir, heure normal de l’Est. À partir de maintenant, je vais filmer sans script. Je vais voir si ce sera mieux que ce que j’ai l’habitude de faire.

MÈRE DE MARK (Message sur le répondeur) : Mark ! Est-ce que t’es là ? Est-ce que tu filtres tes appels ? C’est maman ! Je voulais te dire bonjour et aussi qu’on t’aime. Tu nous manques beaucoup aujourd’hui. Cindy et les enfants sont ici, ils t’embrassent ! Oh et j’espère que tu es content du réchaud mais ne l’oublie pas quand tu sors.
PÈRE DE MARK  : Chérie passe moi le téléphone, je veux lui parler.
MÈRE DE MARK  : Oh, c’est ton père.
PÈRE DE MARK  : Écoute, Mark, je suis désolé que Maureen t’ai quitté. Mais qu’est-ce que tu veux, c’est la vie. Laisse-la devenir lesbienne ! Elle sait pas ce qu’elle manque. Passe de joueuses fêtes !

MAUREEN  : Qu’est-ce que tu veux, hein ? T’as qu’à me le dire. Ok, tu veux que je sois ton esclave ? Tu voudrais que j’obéisse à tout ce que tu dis ? Tu veux quoi ? Dis-le !
JOANNE  : Un engagement.
MAUREEN  : C’est tout. Pourquoi t’en as rien dis avant maintenant ?
JOANNE  : Quoi ?
MAUREEN  : T’as qu’à le demander, Joanne et je serai à toi.
JOANNE  : Veux-tu me faire ma promesse d’être avec moi seulement pour le reste de nos vies ?
MAUREEN  : Je promets. Je veux.
MARK  : Non. C’est pas entrain de se passer.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre