Salam & Love

Une histoire d’amour entre deux femmes que tout oppose dans un pays en guerre

Affiche : Salam & Love

Année de Production : 2009

Réalisation : Julien Rotterman

Scénario : Julien Rotterman

Avec : Ketty (L’afgane), Alice (Le soldat US)

Nationalité : Française

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 2 : 20 minutes

Titre Original : Salam & Love

Salam & Love : Résumé

En Afghanistan, deux femmes se cachent pour s’aimer malgré leurs différences.

En Afghanistan, deux femmes se cachent pour s’aimer malgré leurs différences.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvert.

Note des lectrices : 3.6 ( 1 votes)
72

Ce court-métrage est une découverte récente qui m’a beaucoup plu et interpellée. L’image est très soignée, magnifique du début à la fin. La caméra ne tremble pas et, loin d’être voyeuse, permet d’assister aux prémices d’une scène d’amour très chaude. J’émettrais une simple petite réserve sur les bougies dans la grotte, c’est loin d’être crédible. Ça pousse le romantisme à l’extrême et rend la fin totalement improbable ce qui nuit à mon sens au propos.

Parce que c’est justement cette fin en forme de coup de poing qui donne toute sa saveur au court-métrage. L’histoire débute comme une romance ou, pour les moins pudiques et les initiés, comme un film pornographique avant de faire se rhabiller les deux héroïnes. Et les habits ça change une femme, deux femmes ici, en l’occurrence.

L’absence de paroles échangées, loin d’alourdir le propos permet de rendre le visuel encore plus fort et plus poignant. Le fait de voir ces deux femmes se vêtir permet de les situer dans un contexte géographique et politique. Et ce n’est pas tant la notion de guerre sous-jacente qui m’a marquée que la place de la femme dans la société. Une société, enfin dans ce court-métrage, plutôt deux sociétés que tout oppose mais qui ont été bâties par des hommes. Ce qui est particulièrement bouleversant c’est d’observer que ces deux femmes se ressemblent physiquement beaucoup quand elles sont nues mais qu’elles sont perçues différemment une fois habillées. C’est la société dans laquelle elles évoluent qui les a, d’une certaine manière, façonnées. La première a le pouvoir et le droit de tuer, action la plus radicale au niveau humain alors que la seconde n’a pas de visage et donc aucune existence.

Une histoire forte qui entraîne une réflexion réelle à son visionnage.

Salam & Love : Critiques Presse et Récompenses

FIMAC 2009.
Sélection au Festival International du Court Métrage de San Francisco.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre