Small Favors – La BD pour les filles qui aiment les filles de Colleen Coover

Small Favors - La BD pour les filles qui aiment les filles de Colleen Coover

Titre Français : Small Favors - La BD pour les filles qui aiment les filles

Titre Original : Small Favors

Auteur : Colleen Coover

Date de Sortie : Janvier 2012

Nationalité : Américaine

Genre : Bandes Dessinées & Comics, Erotique

Nombre de Pages : 224 pages

Éditeur : La Musardine

ISBN : 978-2-84271-521-2

Small Favors - La BD pour les filles qui aiment les filles : Quatrième de Couverture

« Small Favors est une bande dessinée à travers laquelle moi, qui suis une personne très timide, je célèbre le sexe et les jolies filles qui aiment le sexe. Pour être conforme à mes désirs, cette BD devait être drôle, mignonne, érotique et romantique. Il fallait que ce soit le genre de BD porno qui plairait aux femmes, qui plairait à tout le monde. Voici donc le résultat : l’histoire d’une fille prénommée Annie et de sa petite amie Nibbil. Vous allez découvrir comment elles se sont rencontrées, comment elles sont tombées amoureuses et leurs activités préférées ! », Colleen Coover

Pas de doute, vous tenez entre les mains un roman graphique de filles pour les filles, à la fois explicite et joyeux. Bisexuelle avouée, la dessinatrice américaine Colleen Coover signe avec Small Favors une BD libérée, empreinte de fantaisie et servie par une somptueuse ligne claire.

Small Favors - La BD pour les filles qui aiment les filles : Avis Personnel

Les éditions La Musardine qui ont édité cette bande dessinée, expliquent clairement que « Small Favors est un « Girly porno comic book » (c’est le slogan qui orne le livre dans son pays d’origine), c’est-à-dire une bande dessinée porno pour filles qui est à la fois explicite et joyeuse. Explicite : la langue est crue ou simplement ordinaire ; quand les protagonistes passent à l’action, elles nomment un chat, un chat et un gode, un gode. Joyeuse : l’ambiance qui y règne est bon enfant ; même si les scènes évoquent torture et sado-masochisme, il ne s’agit que de jeux sexuels où les coups de badine et les fessées donnent au plus du plaisir à la pelle. Et puis, il faut ajouter que le dessin de Colleen Coover est tout sauf réaliste. Son trait, une ligne claire ronde et accueillante, à la fois enfantin et adulte, rappelle aussi bien les bandes dessinées américaines de la série Archie que celles des frères Hernandez. Le style de Coover ne peut que plaire aux lecteurs européens, bercés depuis leur plus jeune âge dans ce style graphique, qui trempe l’humour et les choses de la vie dans la même marmite. »

Et je trouve qu’à travers cette description, tout est dit. Les jeunes filles qui attendaient une bande dessinée uniquement romantique avec des personnages qui se regardent dans le blanc des yeux pendant des cases et des cases sans jamais s’embrasser seront déçues. Celles qui attendaient du sexe débridé et sans retenue à chaque case seront aussi déçues. C’est un subtil mélange des deux entre rêve éveillé (la rencontre entre Annie et Nibbil est tout ce qu’il y a de plus improbable), histoire d’amour (Annie et Nibbil s’aiment et aiment le sexe donc quand elles décident de mêler une troisième personne, elles le font ensemble) et de sexe (je crois que toutes les positions y passent).

C’est décomplexé, joyeux et direct. Il faut reconnaître qu’entre la première histoire où Annie se masturbe seule en matant sa voisine à travers la palissade et la dernière histoire qui se termine par une mini orgie avec cinq filles qui s’envoient en l’air ensemble, il y a une sacrée évolution.

En clair tout dépend de ce que vous recherchez et attendez. Mais une chose est sûre, c’est fait par une femme bisexuelle pour des femmes qui aiment les femmes et ça, c’est à retenir. Je vous laisse juger par vous-même.

Small Favors - La BD pour les filles qui aiment les filles : Extraits

Small Favors - Extrait

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre