Survivor’s Remorse : Interview d’Erica Ash, l’interprète de Mary Charles « M-Chuck » Calloway

Erica Ash - Survival's Remorse

Interview accordée à Eboni Rafus le 4 novembre 2014 pour le site Afterellen.com

Erica Ash est une habituée de la comédie grâce à ses rôles réguliers dans Mad TV et The Big Gay Sketch Show. Elle a maintenant la chance de mettre en avant ses talents d’actrice dramatique en interprétant M-Chuck dans Survivor’s Remorse, une série amusante mais également réconfortante. Cette actrice et chanteuse talentueuse a discuté avec Afterellen du passé de M-Chuck et des espoirs quant à son futur romantique.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le rôle de M-Chuck ?

Pour être honnête, j’étais attirée par la série plus que par le personnage lui-même. À la base, j’avais auditionné pour le rôle de Missy. Ils m’avaient envoyé le scénario et la description de Missy une semaine avant l’audition. Puis, dans la soirée précédant l’audition, ils m’ont envoyé les papiers du personnage de M-Chuck en me disant « Oh, tiens au fait, travaille ce personnage également ». J’ai lu le rôle de M-Chuck mais je n’avais pas le temps de me mettre dans sa peau, de le travailler autant que celui de Missy. Lorsque je suis entrée dans la salle, j’ai passé l’audition pour Missy et ai joué un peu de M-Chuck. Donc, bien sûr, je suis sortie en me disant que j’avais cartonné pour Missy. Je pensais être Missy, point barre. Deux-trois mois plus tard, mon agent m’a appelée et m’a dit qu’ils voulaient me prendre à l’essai pour le rôle de M-Chuck. J’en suis restée comme deux ronds de flan. Puis je me suis remise au travail, j’ai relu le scénario et ai travaillé le personnage de M-Chuck.

J’aime ce personnage parce qu’elle est dure sans être stéréotypée, je ne trouve pas qu’elle soit stéréotypée de quelque façon que ce soit. Elle est assez agressive dans ses relations tout simplement parce qu’elle est agressive dans la vie. C’est ce qu’elle est. J’apprécie aussi qu’elle ne paraisse pas trop effrayée. Cette absence de peur, mélangée à sa naïveté, montre qu’elle ne laisse pas les circonstances, l’endroit où elle se trouve ou l’argent que sa famille gagne désormais changer qui elle est vraiment. Elle est imposante, culottée et elle dit ce qu’elle pense. Elle dit les choses telles qu’elles sont et elle est grossière. Et puis, elle aime les filles, et voilà. Elle a les pieds sur terre, voilà qui elle est.

C’est intéressant que vous ayez auditionné pour le rôle de Missy. Maintenant que j’ai vu la série, je ne peux imaginer d’autres acteurs dans ces rôles. On dirait que le rôle était écrit pour vous. J’essaye d’imaginer à quel point la série serait différente si vous étiez Missy.

Je ne crois pas que ce serait la même série. Je ne pense pas. J’ai discuté de ça avec Teyonah [ndlt : Teyonah Parris, l’interprète de Missy]. Je ne peux imaginer personne d’autre dans le rôle de Missy, je n’y arrive pas. Et je ne peux sûrement pas imaginer quelqu’un d’autre dans le rôle de M-Chuck. Elle est à moi !

Apparemment vous avez dit que, comme la plupart des acteurs, vous mettiez un peu de vous dans tous vos rôles. Par exemple, le comique est quelque chose qui vous vient naturellement de par votre éducation et votre relation avec vos frères et sœurs ; vous ne pouvez donc pas vous empêcher d’apporter une petite touche comique à vos rôles. Qu’est-ce qui, dans votre vie personnelle ou dans votre personnalité, vous sert d’inspiration pour le rôle de M-Chuck ?

Sans aucun doute la diarrhée verbale. Je dis souvent tout haut des choses que les autres pensent tout bas. Alors les regards se tournent vers moi : « Vraiment ? T’as vraiment dis ça ? » Quand j’étais petite, ma mère me lançait toujours des regards furibonds, « Tais-toi ! Tout de suite ! » Je me dis qu’on le pense tous, alors pourquoi ne pas le dire ? C’est différent de l’humour parce que parfois ce que l’on dit n’est pas drôle du tout. Parfois on met en lumière une vérité que les autres ne sont pas près à voir. Ou alors vous révélez des choses que les gens essayent de cacher. Ce n’est pas malveillant du tout, on se demande juste pourquoi personne n’en parle. Pourquoi personne ne dit rien ? Je préfère que les choses soient dites clairement.

M-Chuck vient juste d’être nommée à la tête des relations publiques, et avec son franc-parler je pense que le potentiel comique de la série va monter en flèche. Quels genres de problèmes à mourir de rire pouvons-nous envisager pour M-Chuck ?

Je crois qu’elle va surtout poser problème à Reggie. Il va devoir limiter les dégâts. Tout du moins au début. Je crois que ça lui sera profitable d’avoir Missy à ses côtés pour qu’elle lui apprenne les bonnes manières – parce qu’il est clair que Missy est la meilleure de la famille sur ce sujet. Je sais que M-Chuck fera son maximum mais sa façon de faire n’est pas des plus traditionnelles, politiquement correctes ou même légales, comme on peut le voir dans l’épisode trois. Elle doit trouver un équilibre entre la solution M-Chuck – qui ne tient pas compte de ce qui est bien ou mal – et l’obéissance aux règles, à la réglementation, qui lui seront rappelées par Reggie ou Missy. Ce sera marrant. Je suis un peu nerveuse à l’idée que les spectateurs me suivent dans ces péripéties.

On dit souvent que M-Chuck est grossière, insensible et dure, mais ce que j’aime vraiment chez elle, ce qui m’a fait tomber amoureuse d’elle, c’est qu’elle semble être aussi tendre que dure. Elle a un côté vulnérable qui se dévoile petit à petit. Pourriez-vous nous parler de cela ? Quels sont les côtés tendres et vulnérables de M-Chuck que vous essayez de faire ressortir ?

Elle a une tendresse particulière pour sa famille, tout comme moi pour la mienne dans la vraie vie, et je crois que l’on développe de plus en plus ses petits faibles au fur à et mesure des épisodes. Ça fait partie des choses que j’aime voir dans le développement de ce personnage. J’aimerais montrer davantage sa vulnérabilité, sa tendresse et ses petits faibles. Je crois que sa dureté a été bien mise en avant dans cette saison. Non pas que vous ne la verrez plus par la suite, ça reste une grande part de qui elle est, c’est une grande part de qui elle a toujours dû être. Mais je crois que cette vulnérabilité et cette tendresse lui permettraient de s’approprier un public plus large.

Peut-être qu’elle comprendra que les raisons pour lesquelles elle se devait d’être aussi dure n’ont plus lieu d’être maintenant, et qu’elle peut se laisser aller à son côté plus vulnérable. Je crois que c’est dans ce sens-là que j’aimerais voir évoluer ce personnage. Je pense que M-Chuck peut aussi être vulnérable en amour. Elle joue la dragueuse invétérée parce qu’elle n’a pas encore trouvé la bonne personne. Et si elle la trouvait ? Si elle trouvait la bonne personne, vous verriez peut-être une autre facette de M-Chuck.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre