interview de Sarah Shahi, l’interprète de Carmen de la Pica Moralès

Interview liée à la série The L-Word

Sarah Shahi

Interview accordée à Lesley Goldberg le 13 janvier 2011 pour le site Afterellen.com

Sarah Shahi est une bombe – mais ça vous le saviez déjà. Voici ce que vous ignorez peut-être : elle est l’héroïne de Fairly Legal (anciennement Facing Kate), une nouvelle série judiciaire diffusée sur la chaîne USA Network dans laquelle elle abandonne sa place d’avocate dans la firme de son père, à la mort de celui-ci, afin de devenir médiatrice.

AfterEllen.com s’est entretenue avec l’ancienne héroïne de The L-Word afin de mieux cerner la Kate Reed de Fairly Legal et de voir comment elle gèrerait les problèmes entre Shane et Carmen.

Qu’est-ce qui vous a attirée chez ce personnage ?

Lorsque j’ai auditionné pour la première fois, je jouais dans Life et bien que j’en sois l’actrice principale, je ne pouvais y apporter aucune contribution créative. Je n’avais pas mon mot à dire et je voulais que ce soit différent pour cette série. Quand je suis allée faire les essais, en gros, j’ai dit aux producteurs : “Écoutez, si vous vous voulez de moi pour ce rôle, j’adorerais le faire. Mais voici mes conditions : je veux avoir mon mot à dire sur le personnage et la distribution et je veux être plus qu’une simple actrice qu’on engage.” En fait, je leur ai donné toutes les raisons de ne pas m’embaucher. Il s’avère que ça leur a plu et que c’est exactement ce qu’ils voulaient entendre.

Comment décririez-vous Kate ?

Elle est fantasque, elle est folle, elle est un peu déjantée. Dans le même temps, elle est à la fois Dorothée et la tornade (*). J’ai eu carte blanche sur toute la ligne. Au cours de la première saison, on a dû trouver un équilibre pour que son jugement professionnel sur les dossiers qu’elle traite rejoigne son ressenti émotionnel ; et c’est quelque chose que je ne pense pas avoir totalement réussi à atteindre et que je pourrais améliorer dans la prochaine saison. Lorsque je l’incarnais, pour moi, la chose la plus importante à me rappeler, c’était à quel point elle a bon cœur. Voilà un personnage qui a un cœur tellement grand ; c’est pour ça qu’elle a abandonné le droit. C’est presque une enfant par certains côtés.
(*) Références au film Le Magicien d’Oz.

Est-ce quelque chose qu’elle doit contenir parce qu’elle est médiatrice ?

Dans certains épisodes, Kate s’attire des ennuis à cause de ses émotions et elle se laisse submerger alors qu’elle devrait voir les choses d’un point de vue professionnel. Mais c’est ce qui fait la beauté du personnage. De même, dans sa vie privée, elle est incroyablement infantile et immature – dans les hauts et les bas avec son ex-mari et la façon dont elle insulte et tourmente Lauren (Virginia Williams).

Si Kate devait se pencher sur les problèmes de Carmen et Shane dans The L-Word, comment vous y prendriez-vous ?

Bien sûr, il a fallu que vous demandiez ! Voilà le topo. Kate ne fait rien de façon conventionnelle. Kate prétendrait sûrement être lesbienne, coucherait avec Carmen, verrait comment Shane réagit et continuerait sur sa lancée.

Pourquoi ne pas avoir renouvelé votre contrat avec The L-Word ?

Mon contrat ne durait que deux ans. C’est une question pour Ilene [Chaiken]. Elle n’a jamais proposé plus.

Vraiment ? Carmen comptait parmi les favorites des fans. Vous avez figuré dans le classement AfterEllen.com des 100 femmes les plus sexy depuis sa création.

C’était un personnage fantastique. À l’origine, mon contrat durait deux ans. On s’en est tenu au business, strictement. Je pense qu’Ilene – et je ne veux pas parler pour elle en aucune façon – mais c’est une femme d’affaires incroyablement perspicace et je pense qu’elle a peut-être senti que j’étais prête à passer à autre chose. Peut-être que c’est pour ça qu’elle a choisi de ne pas prolonger mon contrat d’un an. Avec le recul, ça paraît toujours plus clair. Je ne sais pas ce qui se serait passé si…

Savez-vous comment la série s’est terminée ?

[Rires.] Non, je ne sais pas !

Shane finit avec Jenny, qui finit morte, à flotter dans une piscine. Votre avis sur le couple Shane/Jenny ?

Waw ! Je pense que c’est dingue et je pense que c’est tout à fait dans le ton de la série. Ça se tient.

La diffusion de Fairly Legal a débuté sur USA Network le 20 janvier.

Traduction Magali Pumpkin

Interview Originale sur le site Afterellen.com

Sarah Shahi

Retour à la fiche de présentation The L-Word

A propos de Magali Pumpkin

Avatar

Répondre