Un Océan De Blé

Deux femmes se retrouvent et parlent de leur secret d’adolescentes

Affiche : Un Océan De Blé

Année de Production : 2002

Réalisation : Pascale Rocard

Scénario : Pascale Rocard d’après la nouvelle d’Eric Holder Nouvelles du Nord et d’Ailleurs

Avec : Alexandra Gonin (Hélène), Sheila O’Connor (Dominique)

Nationalité : Française

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 12 minutes

Titre Original : Un Océan de Blé

Un Océan De Blé : Résumé

Hélène, une jeune femme blonde, arrive dans un petit village de campagne. Dans une ferme, elle retrouve Dominique, une amie d’enfance.

Toutes les deux se mettent à parler de leurs vies actuelles, du mari et des enfants de Dominique et de la carrière de chanteuse d’Hélène. Lors d’une promenade à travers les champs de blé, elles se retrouvent sous un arbre, au sommet d’une petite colline. Là, elles évoquent ensemble leur souvenir d’enfance le plus marquant…

Hélène, une jeune femme blonde, arrive dans un petit village de campagne. Dans une ferme, elle retrouve Dominique, une amie d’enfance. Toutes les deux se mettent à parler de leurs vies actuelles, du mari et des enfants de Dominique et de la carrière de chanteuse d’Hélène. Lors d’une promenade à travers les champs de blé, elles se retrouvent sous un arbre, au sommet d’une petite colline. Là, elles évoquent ensemble leur souvenir d’enfance le plus marquant…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Souvenirs, souvenirs...

Note des lectrices : Soyez la première !
43

Un Océan de Blé est le premier court-métrage réalisé par l’actrice et scénariste Pascale Rocard. Je ne vous ferais pas l’affront de vous présenter cette grande dame que vous connaissez obligatoirement pour l’avoir déjà aperçue au cinéma et à la télévision. Je l’ai totalement adorée dans la série Sauvetage dont je me suis suffisamment plainte du nombre insuffisant d’épisodes. Pour une fois que les français prenaient part à quelque chose de réaliste et de bien fait pour le petit écran, forcément, ça n’a pas duré. Entre parenthèse, cette série, Pascale Rocard elle l’a écrite…

Bref, Pascale Rocard connaît les plateaux de télévision et de cinéma. Même si ce court-métrage est sa première œuvre de l’autre côté de la caméra, force est de reconnaître qu’il est très réussi. L’image est superbe et le décor est un personnage à part entière. L’histoire est celle de deux femmes qui se retrouvent. Deux femmes qui se sont aimées à l’adolescence.

Tout commence lentement par des retrouvailles tintées d’un certain malaise. Les actrices essayent de faire ressentir ce sentiment de gêne, ce besoin de parler sans pouvoir y arriver, cette nécessité de dire ce qu’il faut sans y parvenir, mais elles ont visiblement beaucoup de difficultés. Le scénario donne la part belle aux silences, aux jeux de regards et à un paysage très justement mis en valeur.

Il se dégage quelque chose de très fort de cette histoire. Au point que j’ai eu envie de lire la nouvelle à l’origine de ce court-métrage. Juste pour savoir si j’avais une chance d’en apprendre plus sur les personnages même si j’en doute. Cependant, les dialogues ne sont pas très crédibles. Les personnages parlent trop bien pour que ce soit crédible.

Ne cherchez pas de grande démonstration physique, il n’y en a pas. Ce n’est pas là le propos. Mais par contre il y a des regards, des gestes, des attitudes et une proximité très beaux à voir et à revoir. Un court-métrage à découvrir que la scénariste et réalisatrice vous propose de découvrir gratuitement sur son site internet. Elle est pas belle la vie ?

Un Océan De Blé : Extraits

HELENE : C’est joli.
DOMINIQUE : C’est gentil d’être venue. Roman 8 ans et Bernard 4 ans.
HELENE : J’ai toujours pensé que si tu avais des enfants ce seraient des garçons.
DOMINIQUE : Jean-Pierre… Ils sont partis à la fête paroissiale.

HELENE : C’était ici.
DOMINIQUE : Oui.
HELENE : Pas un jour, pas une heure sans que je me souvienne de nous… De cette nuit où nous avons campé ici. Ma vie s’est arrêtée à 16 ans. Après toi, j’ai plus jamais aimé. Je sais que c’est pas facile à entendre. C’est pas facile à dire non plus. Mais t’inquiète pas, j’ai plus envie de toi, maintenant… Ni de personne d’autre. Tu es juste le témoin de mon paradis perdu. Et la seule à qui je puisse en parler. Mais pourquoi la vie connaît-elle si tôt son apogée ? Après on n’a plus le goût de rien.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre