My Kind Of Woman

Une femme tue son mari, trompe la Mafia et s’enfuit avec sa rivale

Affiche : My Kind Of Woman

Année de Production : 2005

Réalisation : Emanuele Scaringi

Scénario : Emanuele Scaringi

Avec : Marco Giallini (Franco), Alessia Barela (Ilaria), Valentina Chico (Diana), Emanuel Bevilacqua, Pier Giorgio Bellocchio, Angelica Di Majo

Nationalité : Italienne

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 16 minutes

Titre Original : My Kind Of Woman

My Kind Of Woman : Résumé

Un groupe d’hommes pénètre dans une maison et trouve une jeune femme, assise à la table de la cuisine. Ces derniers sont des membres de la mafia. Ils sont à la recherche de leur patron qui a disparu depuis plusieurs jours. Persuadés qu’Ilaria, sa compagne depuis plusieurs années a quelque chose à voir dans sa disparition, ils l’interrogent et fouillent son jardin.

Ilaria laisse Franco et ses hommes de main l’interroger. Elle explique qu’elle n’a rien fait et l’absence de preuve lui donne raison. Un coup de fil apprend soudain à tout le monde que Sandrone, le patron disparu, vient d’être tué, renversé par une voiture. Ilaria est ainsi innocentée et Franco s’excuse pour ses soupçons.

Après le départ de Franco, Ilaria rejoint Diana, une jeune femme appartenant à l’organisation mafieuse comme elle…

Un groupe d’hommes pénètre dans une maison et trouve une jeune femme, assise à la table de la cuisine. Ces derniers sont des membres de la mafia. Ils sont à la recherche de leur patron qui a disparu depuis plusieurs jours. Persuadés qu’Ilaria, sa compagne depuis plusieurs années a quelque chose à voir dans sa disparition, ils l’interrogent et fouillent son jardin. Ilaria laisse Franco et ses hommes de main l’interroger. Elle explique qu’elle n’a rien fait et l’absence de preuve lui donne raison. Un coup de fil apprend soudain à tout le monde que Sandrone, le patron disparu, vient…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
71

My Kind Of Woman a tout du remake de Bound en court-métrage et en version Européenne. Bon, c’est moins long, il y a moins de sang, de violence et de sexe mais le résultat est là. Toutes les personnes ayant vu Bound trouveront des similitudes flagrantes. En même temps c’est loin d’être désagréable et j’irais même plus loin, c’est plutôt plaisant.

Ilaria est accusé par Franco, un membre de la mafia, d’avoir tué son amant, Sandrone. Sandrone est un des patrons de la mafia et sa disparition met tout le monde sur le grill. Ilaria explique qu’elle n’y est pour rien et accuse à mots couverts sa rivale, Diana, qui lui a pris sa place au sein de l’organisation. Mais Franco n’en démord pas. Il est persuadé qu’Ilaria a fait le coup et qu’elle a enterré le corps dans le jardin.

Alors que Franco lui explique en quoi consisterait son meurtre parfait, Ilaria l’écoute et ne se laisse pas impressionner. Elle reste calme, sereine, maîtresse d’elle-même et ne répond à aucune provocation. Quand finalement un coup de téléphone apprend à tous que Sandrone a été renversé par une voiture et qu’il est mort sur le coup, personne ne le croit. Ilaria est lavée de tous soupçons et Franco s’excuse, allant jusqu’à lui promettre de la protéger jusqu’à sa mort puisqu’elle était l’épouse de l’un des patrons.

Là où ça devient très drôle et terriblement ironique, c’est à la fin. Ilaria rejoint une femme qu’on a vue à plusieurs reprises monter dans une voiture, la conduire sur les routes de campagne etc. etc… Cette dernière est allongée sur une chaise longue et bronze à côté d’une piscine. L’attitude d’Ilaria et la manière dont la scène est filmée laisse présager un affrontement mais c’est tout le contraire. Leur conversation permet de comprendre qu’elles sont complices et qu’elles ont tué Sandrone. Leur baiser juste après est des plus éloquents.

En clair, ce qu’on apprécie c’est que des femmes arrivent de par leur intelligence à doubler des gros bras de la mafia. Et le plus génial c’est qu’elles tuent un méchant, gardent son argent et partent le dépenser toutes les deux au soleil. Si c’est pas beau les associations de malfaiteurs…

My Kind Of Woman : Critiques Presse et Récompenses

Compétition Officielle au Festival du Film Gay et Lesbien de Lisbonne en 2006.

My Kind Of Woman : Extraits

ILARIA : Frapper ne suffisait pas ?
FRANCO : On ne veut pas déranger.
ILARIA : Pas de problème. Si vous me l’aviez dit j’aurais fait à manger.
FRANCO : Ça va.
ILARIA : (regardant les hommes creuser dans le jardin) Je ne sais pas comment il va le prendre. Il est très attaché à ses arbustes.

DIANA : Je suis à l’heure ?
ILARIA : Oui. Tu as utilisé la voiture que je t’ai donnée ?

DIANA : Les billets sont prêts.
ILARIA : On va dans un endroit froid ?
DIANA : Non. La Havane. Jeunes filles, peaux foncées…
ILARIA : Ouais et les yeux clairs. Je n’ai jamais été là-bas. Cool.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre