Treading Water : Interview de l’actrice Nina Landey, l’interprète d’Alex

Treading Water : Interview de l'actrice Nina Landey, l'interprète d'Alex

Interview accordée à Sarah Warn en Février 2003 pour le site Afterellen.com

Quel est votre parcours (âge, lieu de naissance, ethnie, éducation…) ?

Je suis à la fin de la vingtaine, début de la trentaine. (En fait c’est ce que mon agent me dit de dire. Vous n’êtes pas uniquement supposé être hétéro à Hollywood, vous êtes également supposé avoir perpétuellement 22 ans). Ethnie, je suis à moitié Sicilienne, à moitié Juive de Russie mais je m’identifie principalement comme était de New York. J’ai eu une éducation incroyable ; j’ai eu mon B.A. à Barnard et mon M.F.A. à l’Ecole de Théâtre de Yale.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour devenir actrice ? Quels acteurs/actrices admirez-vous le plus ?

Mes parents se sont rencontrés en jouant dans une pièce de théâtre ensemble et ma mère a vraiment joué en étant enceinte de moi donc je pense que j’étais destinée dès l’utérus. J’adore les acteurs qui se transforment, Meryl Streep et Daniel Day-Lewis me viennent immédiatement à l’esprit.

A côté d’être actrice, quels sont vos autres centres d’intérêts, vos passions ?

J’aime dessiner, peindre, écrire. J’aime parler. J’aime observer. J’aime imaginer. Pour jouer. Pour connecter.

Si vous ne pouviez pas jouer, que feriez-vous à la place ?

Je continuerais à essayer des choses jusqu’à ce que je trouve quelque chose que j’aimerais autant que le jeu.

Quel a été votre plus important défi (personnel ou professionnel) ?

Moi-même. Si je pouvais seulement me taire et dégager…

Qu’est-ce que vous pensez que les gens seraient surpris d’apprendre à votre sujet ?

Si il y a un bruit bizarre au milieu de la nuit, je suis celle qui va enquêter.

En quoi êtes-vous proche du personnage que vous interprétez dans Treading Water ?

Eh bien, je ressemble physiquement à Alex, et je parle comme elle mais vous ne verrez jamais ma petite amie me traiter comme ça !

A quoi ça ressemblait de travailler avec Laurel Himmel ? Angie Redman ?

J’ai adoré travailler avec Angie. Nous sommes devenues et continuons à être de très bonnes amies. Et Lauren a vraiment écouté et pris un grand nombre de nos suggestions en considération. J’ai vraiment apprécié ça.

Quel a été la conséquence la plus surprenante au fait de jouer dans Treading Water ?

Cette interview 🙂

Vous mentionnez dans les commentaires du dvd qu’avant d’accepter le rôle dans Treading Water, vous vous êtes demandée si jouer une lesbienne pourrait avoir un impact négatif sur votre carrière. Est-ce que cela s’est avéré exact ?

On ne m’a jamais dit que je n’avais pas eu un rôle parce que j’étais gay, mais qui sait ? La plupart des gens que je connais dans le métier m’ont conseillé de ne pas faire mon coming-out…Mais je ne peux simplement pas mentir ! Mentir empoisonne l’âme.

Le fait d’être lesbienne a-t-il eu un impact négatif sur votre carrière ? Positif ? Recommanderiez-vous à de jeunes actrices de dire la vérité ?

Si le fait d’être out signifie que je n’ai pas de travail, ça craint. Mais être dans le placard est encore pire. Peut-être que j’ai tort, mais je dis faites votre coming-out, où que vous soyez ! Soyez vous-même. Changez le monde.

Des plans concernant le fait d’interpréter à nouveau un personnage gay ?

J’adorerais jouer un nouveau personnage gay. Mais cette fois, je veux jouer un personnage sexy, qui botte des fesses, du genre sortez_de_mon_chemin_où_je_vous_mange. Oh ouais.

Est-ce que vous avez apprécié le fait d’être un personnage récurrent dans Guiding Light ? Etiez-vous sortie du placard quand vous travailliez sur ce soap et y a-t-il beaucoup d’autres actrices lesbiennes qui travaillent sur des drames de ce genre ?

GL était mon premier show télé après être sortie de l’école de théâtre donc je l’ai pris vraiment très sérieusement même si je jouais la soeur d’un violeur et tueur. (La quantité de mails en provenance de prison était un peu effrayante).

Je ne me rappelle pas si j’étais ‘out’. Ma politique a toujours été si on demande, je dis. Je ne connais pas de « soeurs » dans d’autres daytime mais je suis sûre qu’il y en a. Dans de nombreux contrats pour des séries sur le network il y a des clauses morales basiques qui disent que vous pouvez être viré si vos actions sont jugées contraires au climat moral qui prévaut donc je pense que les gens ont peur. Nous avons encore un long chemin à parcourir, bébé…

Dans toutes les séries auxquelles vous avez participé ces dernières années (Urgences, 24, Preuve à l’Appui…) quel rôle avez-vous trouvé le plus intéressant ? Pourquoi ?

Urgences, sans aucun doute ! J’étais poignardée et en train d’accoucher dans une ambulance accidentée en ayant besoin de secours au milieu d’un orage ! Qu’est-ce qui pourrait être plus drôle pour un acteur ?

Si vous pouviez jouer n’importe quel rôle (passé ou à venir) quel serait-il ?

Quelqu’un d’incroyablement puissant et incroyablement vulnérable ; Médéa, Lady MacBeth, Hedda Gabler. Je veux rester ouverte. Je veux déchirer !

Travaillez-vous en ce moment pour la télévision ou le cinéma ?  Quand est votre prochaine apparence ?

Je viens juste de tourner dans un thriller encore sans nom dans lequel je joue la soeur flic du héros. C’est une petite partie mais je voulais le faire parce que c’est un thriller GAY. Ouais, c’est Halloween ou Vendredi 13 mais avec des mecs gays coupés en morceaux. Ca devrait être assez marrant.

Quel est votre avis sur la prolifération des personnages lesbiens à la télévision et au cinéma depuis quelques années ? Pensez-vous que ces développements reflètent un changement positif et/ou durable à Hollywood, ou juste une tentative de capitaliser sur la dernière tendance ?

Je suis contente qu’il y ait plus de personnages lesbiens à la télévision et dans les films et j’espère qu’il y en a d’autres à venir. Je suis certaine que cette augmentation existe parce que c’est bon pour le business. Mais je dis laissez-les capitaliser sur la tendance tant qu’ils veulent, nous en récolterons les prix. Comme la société s’acclimate de plus en plus aux lesbiennes, les attitudes négatives se faneront en rendant plus facile pour nous de vivre librement.

Comme vous le savez probablement, la plupart du temps les personnages lesbiens à la télévision et au cinéma (Buffy, The L-Word, Treading Water, La Tentation de Jessica…) sont interprétés par les actrices hétéros ; pensez-vous qu’un effort devrait être fait pour auditionner plus d’actrices lesbiennes pour ces rôles ?

Je crois en l’art et je veux l’acteur qui peut faire le mieux pour le rôle. Cependant, les minorités devraient avoir une chance de se représenter elles-mêmes. Un essai devrait être fait pour donner le rôle à un membre de la minorité avant de le donner à quelqu’un d’autre.

Pensez-vous que les réalisatrices/scénaristes/directrices de casting lesbiennes font plus ou moins d’efforts pour inclure des actrices lesbiennes dans les séries ou films ? Le devraient-elles ?

J’aime voir plus qu’un network de Vieilles Filles. Soyons honnête, personne ne se soucie vraiment des lesbiennes excepté les autres lesbiennes. Et Howard Stern.

Quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise en travaillant à Hollywood ? Un conseil pour une aspirante actrice ?

Que votre Moi Profond soi vrai.

Donc comment connaissez-vous Ellen [DeGeneres] ? Désolée de devoir demander ! 🙂

Mon ex-petite amie sort avec son ex-petite amie. C’est un petit, petit, petit monde lesbien.

Interview Originale sur le Site Afterellen.com

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre