Xena : princesse guerrière : interview de Ted Raimi, l’interprète de Joxer

Interview liée à la série Xena : Princesse Guerrière

Ted Raimi

Interview accordée à Richard Blin, Ghislaine Melou et Gilles Demurgé pour le Magazine Série Max n°2 Novembre/Décembre 2002

Dans la série Xena, tu jouais un rôle plutôt ingrat, celui de Joxer, un gentil garçon mais maladroit, pour ne pas dire un peu stupide. Aimais-tu ton personnage ?

Oui. D’abord parce que c’était un rôle fort, il était passionnant à jouer. Ensuite, parce que je suis persuadé qu’il y a un Joxer en chacun de nous. Joxer, c’est le type qui n’a pas confiance en lui. Mais c’est aussi celui qui parait ce qu’il n’est pas en réalité. Chacun de nous est Joxer à un moment ou à un autre.

Toi qui connais bien Xena, comment expliques-tu qu’elle n’ait jamais eu de petit ami masculin ?

(Rires) Beaucoup de gens pensent qu’elle préfère les femmes. A mon avis elle doit être lesbienne. J’ai remarqué qu’elle avait un bon contact avec les filles (rires). En tout cas, moi je l’aime bien. Mais c’est un amour impossible… (Rires)

Joxer est même devenu l’un des symboles des lesbiennes aux Etats-Unis. C’est agréable pour toi ?

On peut penser que ma virilité en prend un coup. Mais moi, je trouve ça plutôt drôle. Et à la limite, je le prends même comme un honneur. En tout cas c’est une réalité, il faut donc que je l’accepte. J’y vois aussi le signe que les lesbiennes ne sont pas insensibles aux hommes, et particulièrement aux authentiques super mâles comme moi. (Rires)

Dans la vie réelle, as-tu tendance à être, comme Joxer, un peu collant avec tes femmes ?

Joxer c’est « monsieur-tout-le-monde ». Chaque fois qu’un homme éprouve une forte attirance pour une femme qui ne partage pas ses sentiments au même niveau, il passe pour un type collant. C’est une situation très classique. Qui ne l’a pas vécu ?

Touches-tu une commission sur les produits dérivés de la série Xena ? Sur la vente de la figurine Joxer, par exemple ?

Hélas, non ! La vente de produits dérivés n’a pas été prévue dans mon contrat. Il faut dire qu’au départ, personne ne s’attendait à ce que la série rencontre un tel succès. Moi, moins que les autres. Et puis, pour tout dire, je n’avais pas l’esprit à cela à l’époque. Si c’était à refaire…

Comment aimes-tu dépenser ton argent ?

Ma vraie passion, ce sont les Cadillac des années 50. Mais ce genre de fantaisie coûte cher. A part cette excentricité, je profite de la vie de tous les jours : je vais au restaurant, je voyage, je rencontre des femmes… En fait, ce sont peut-être les femmes qui me coûtent le plus cher.

As-tu la collection complète de la série Xena dans ta vidéothèque ?

Moi non, mais mon frère Sam, qui est plus ordonné que moi, a tous les épisodes en vidéo. Normal, après tout c’est lui le producteur…

C’est ton frère Sam Raimi qui est le producteur de Xena. Ne lui reproches-tu pas parfois de ne pas t’avoir confié un rôle plus important, ou du moins plus valorisant ?

Avec mon physique et ma façon d’être, je ne pouvais prétendre à un rôle de héros dans la série. Je suis avant tout un acteur comique, on chasse pas le naturel. Il faut faire ce qu’on sait faire de mieux. Quant à mon frère Sam, il faut savoir que je partage une grande complicité avec lui. On a construit nos deux carrières ensemble, comme si l’on était des frères jumeaux.

Cette complicité ne s’est jamais transformée en rivalité ?

Non, car dès le début, on a été obligé de ses serrer les coudes. Notre père acceptait très mal notre volonté de faire du cinéma. Il considérait que ce n’était pas un vrai métier. Bref, nous n’avons pas été franchement encouragés, mais en même temps, cela nous a aidé à ne pas sombrer dans la facilité. Mais à présent, notre père est bien sûr très fier. Il n’arrête pas de nous dire avec son accent de Détroit : « Ah, vous aviez raison les garçons ! »

Penses-tu que Xena puisse être adaptée un jour au cinéma ?

J’en suis persuadé. Xena est l’une des séries d’action qui a rencontré le plus de succès au cours de ces dix dernières années. Il suffit qu’à Hollywood certaines personnes y croient vraiment pour que cela devienne un vrai projet.

Ted Raimi

Retour à la fiche de présentation Xena : Princesse Guerrière

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre