Tête Brûlée de Gerri Hill

Tête Brûlée de Gerri Hill

Titre Français : Tête Brûlée

Titre Original : Hunter’s Way

Auteur : Gerri Hill

Date de Sortie : 11 Décembre 2009

Nationalité : Américaine

Genre : Roman d'Amour, Roman Policier

Nombre de Pages : 379 pages

Editeur : Dans l’Engrenage

ISBN : 9-78-2-915342-21-5

Tête Brûlée : Quatrième de Couverture

Détective dans la police de Dallas, Tori Hunter n’en a toujours fait qu’à sa tête, obéissant à son instinct et à ses propres règles.
Cependant, sept ans à la Criminelle et à peu près autant d’équipiers différents ne l’avaient pas préparée à se retrouver avec pour partenaire Samantha Kennedy, une femme au caractère bien trempé.
Une enquête sur une série de meurtres frappant des femmes liées à un foyer d’accueil pour jeunes lesbiennes et les péripéties parfois dramatiques de leur quotidien de policières vont les conduire à se découvrir…
Au point que maintenant leurs rapports sur le plan strictement professionnel ne sera pas le moindre de leurs défis.

Avec Tête Brûlée, Gerri Hill lance sa trilogie policière à succès autour de l’imprévisible détective Tori Hunter. Un début fracassant.

Finaliste du prix du meilleur roman policier 2005 de la Golden Crown Literary Society.

Tête Brûlée : Avis Personnel

Je ne connaissais pas du tout le travail de Gerri Hill avant ce premier roman, le pilote d’une série centrée sur les enquêtes de la détective Tori Hunter. Autant le dire maintenant, j’ai été happée dès les premières lignes par sa fluidité d’écriture, son piquant et son humour noir. J’ai ri à la première page et ça c’est très fort. Parce que l’intro, c’est le plus dur.

Tori Hunter est un personnage incroyable. Dès les premiers instants elle est attachante et donne envie d’en apprendre plus sur elle alors qu’elle est infecte avec ses anciens collègues, imbue de sa personne et en retrait par rapport au reste du commissariat. Oui, mais le lieutenant Malone lui fait confiance et si lui, lui fait confiance, nous aussi.

Elle commence par être désagréable avec sa nouvelle partenaire, la belle et forte Samantha Kennedy. Elle ne veut pas d’elle et le lui fait bien comprendre. Mais Samantha, au lieu de se laisser démonter, force Tori à l’écouter et à la prendre en considération. Tori choisit alors de changer d’attitude et à partir de là, les deux jeunes femmes apprennent à se connaître et commencent à s’apprécier.

Alors évidemment, vous me direz qu’en quelques jours, elles en vivent des aventures. D’incroyables aventures. Oui mais c’est tellement bien écrit et ça correspond tellement au profil d’efficacité de la détective Tori Hunter que tout apparaît crédible. J’ai une passion pour Sam (qui déteste qu’on l’appelle Sam), énervée, menaçant de tuer Tori toutes les trente secondes. C’est génial et vraiment bien trouvé.

La psychologie des personnages est vraiment fouillée et les seconds rôles sont intéressants et à multiples facettes. Là où j’ai été le plus surprise c’est dans l’histoire policière. Elle est maîtrisée du début à la fin et pas si évidente à résoudre qu’on le pense. C’est l’enquête qui prime avant tout et en cela, je considère ce roman plus comme un roman policier que tous les livres de Claire McNab. Ici on a une véritable affaire à résoudre. Une histoire de tueur en série au réel suspense. Un très bon polar en somme dont l’histoire d’amour, même si elle est importante, n’est pas au premier plan.

Une véritable réussite qui me fait attendre la suite en trépignant d’impatience.

Tête brûlée  ( Broché )

par Gerri Hill

Prix : EUR 19,25
5 neufs & occasions à partir de EUR 19,25

5.0 étoiles sur 5 (7 commentaires client)

Tête Brûlée : Extraits

« Hunter, dans mon bureau ! »
Tori jeta un coup d’œil au lieutenant Malone et envoya sur sa table les notes qu’elle était en train d’examiner. Ignorant les regards curieux des autres détectives, elle obtempéra sans se presser.
– Fermez la porte, dit-il.
Elle s’exécuta et s’assit tranquillement devant lui. Le crâne chauve de Malone luisait sous les néons et elle l’observa en silence pendant qu’il frottait son front dégarni. Il leva enfin la tête et la regarda droit dans les yeux. Elle baissa le regard et s’aperçut que l’épais dossier qu’il venait de consulter était le sien.
– Ça fait sept ans que vous êtes avec moi, Tori.
– Oui, monsieur.
Il retira ses lunettes et les posa sur le dossier, puis il s’adossa à son fauteuil.
– Vous avez eu six coéquipiers.
Elle soupira et fixa le plafond. Il va pas remettre ça !
– Je croyais qu’on avait réglé la question il y a quelques mois ?
– Oui. Et à l’époque, vous n’aviez eu que cinq coéquipiers.
– Vous n’allez quand même pas me coller les deux jambes cassées de Tête de Nœud sur le dos ! s’exclama-t-elle.
– Le détective Kaplan passera probablement la fin de sa carrière derrière un bureau… Tête de Nœud ? ajouta-t-il.
– C’est pas vous qui deviez travailler avec lui tous les jours, protesta-t-elle d’un ton sec. C’était un crétin.
– Si des témoins n’avaient pas confirmé que vous aviez sauté d’abord, je serais le premier à penser que vous l’avez poussé par cette foutue fenêtre.
– Oh, je vous en prie ! Si j’avais vraiment voulu me débarrasser de lui, je l’aurais descendu, tout simplement.
L’ombre d’un sourire passa sur son visage et il éclata franchement de rire lorsque leurs regards se croisèrent.
– Tori, j’ai passé l’éponge sur bon nombre de vos agissements. Vous êtes mon meilleur détective et vous le savez. Tout le monde le sait ! Mais cette histoire de coéquipiers, il faut que ça cesse.
– Stan, est-ce que c’est ma faute s’ils se blessent ?
– S’ils se blessent ?
Il reprit son dossier et le feuilleta en égrenant :
– Deux ont été tué dans l’exercice de leurs fonctions. L’un est handicapé à vie. Deux ont quitté la police. Et maintenant, Kaplan. Visé à un bureau parce qu’il boitera jusqu’à la fin de ses jours.
Elle détourna les yeux. Elle aurait voulu avoir des remords. Vraiment. Mais ses rapports personnels avec eux avaient été inexistants. Ils ne s’étaient jamais appréciés et n’avaient jamais tissé les liens qui font les véritables coéquipiers. Ils ne s’étaient jamais fait confiance – ce qui donnait en général les pires partenaires. » (Pages 5-6)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre