After Stonewall

Ce que la révolte de Stonewall a changé ?

Année de Production : 1999

Réalisation : John Scagliotti

Scénario : John Scagliotti

Avec : Anita Bryant, Barney Frank, Harry Hay, Larry Kramer, Sheila James Kuehl, Harvey Milk

Nationalité : Américaine

Genre : Documentaire

Durée : 1h 28min.

Titre Original : After Stonewall

After Stonewall : Résumé

Ce documentaire débute après la révolte du Stonewall Inn. Il aborde les droits et l’évolution de la représentation et de la visibilité gay et lesbienne depuis 1969 jusqu’à nos jours.

Ce documentaire débute après la révolte du Stonewall Inn. Il aborde les droits et l'évolution de la représentation et de la visibilité gay et lesbienne depuis 1969 jusqu'à nos jours.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Intéressant et réussi.

Note des lectrices : Soyez la première !
64

After Stonewall est un documentaire qui fait suite à Before Stonewall. Comme son prédécesseur, il est courageux et fort. Parfois avec humour, souvent avec tendresse et réserve, tout le temps avec pudeur et sensibilité, ce documentaire, qui a tout d’un long-métrage, expose les changements survenus après la révolte de Stonewall.

La parole est donnée aux gays comme aux lesbiennes. Les images d’archives et de films sont entrecoupées d’interviews de personnages plus ou moins célèbres, d’écrivains, activistes, producteurs, chanteurs, ayant participé à la visibilité homosexuelle.

Ce documentaire est beaucoup plus émouvant et perturbant que son prédécesseur. Parce qu’il aborde la liberté sexuelle apparue après Stonewall. Il montre l’extraordinaire effervescence qui régnait à l’époque, cette prolifération d’écrits, de romans, de poèmes, de réunions, de manifestations. Puis survint la montée du fanatisme et de la religion avec cette Association Chrétienne « Save Your Children » (« Sauvons Nos Enfants », sous-entendu de l’homosexualité). Suivie de nombreux crimes homophobes.

Et il y a la terrible apparition du Sida. L’apparition du HIV est traitée dès les débuts. Qualifiée d’abord de cancer des gays, il fallut de nombreuses années avant de mesurer l’ampleur de la maladie. La polémique qui entoure le virus est traitée de manière incroyable parce qu’elle reprend les faits importants qui se sont déroulés. Le fait qu’elle soit d’abord apparue dans le milieu gay et que les pouvoirs publics l’aient sous-estimée. Le fait que la plupart des gens aient pensé qu’il s’agissait d’une punition pour un mode de vie alternatif. Rien ne nous est épargné. La souffrance des personnes interviewées n’en est que plus touchante et perturbante, tout comme les combats d’Act-Up.

Puis le documentaire se termine sur l’homoparentalité qui est effleurée et surtout, le combat des homosexuels pour obtenir les mêmes droits que les hétéros. Mais l’optimisme prime avec la question du mariage gay et la visibilité gay dans les médias, les films et le sport. À la fin, l’homophobie et les crimes homophobes sont rappelés. C’est bouleversant.

Un documentaire réellement complet et bien construit donnant la parole à des personnes ayant participé à cette incroyable révolution. Une question persiste. Pourquoi n’a-t-on pas le même genre de documentaire en France ?

After Stonewall : Critiques Presse et Récompenses

Nommé aux GLAAD Media Awards en 2000 dans la Catégorie Meilleur Documentaire.
Vainqueur au Festival L.A. Outfest en 1999 dans la Catégorie Meilleur Documentaire pour John Scagliotti.

After Stonewall : Extraits

DOROTHY ALLISON : Le mouvement féminin a été le lieu où tout a changé. Je n’étais pas un monstre, je n’étais pas seule et j’avais la possibilité de prévenir les autres personnes de ce qui m’était arrivé à moi.

JEWELLE GOMEZ : Il y avait une séparation distincte entre les lesbiennes de couleur et les lesbiennes blanches.

Je ne compte pas le nombre de funérailles auxquelles j’ai assisté. Je ne compte pas le nombre de mains que j’ai tenues avant que ces personnes ne meurent.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre