Buffy contre les Vampires : Interview de Iyari Limon, l’interprète de Kennedy

Interview liée à la série Buffy Contre Les Vampires

Buffy contre les Vampires : Iyari Limon

Interview accordée à Sarah Warn en Février 2003 pour le site Afterellen.com

Qu’avez-vous dû faire lors de votre audition pour Kennedy ? Quelle a été votre réaction lorsque vous avez su que vous aviez le rôle ?

J’avais auparavant auditionné pour Joss par deux fois pour Firefly mais je n’avais jamais obtenu aucun des rôles. Puis vint Kennedy, que j’ai adorée. Bien qu’à cette époque, tout ce que je savais c’était que c’était pour être une guest star d’une fois. Dès que j’ai quitté l’audition, j’ai téléphoné à mon agent pour lui demander s’il avait eu un retour. La période d’attente peut vous démolir nerveusement à la fin, vous savez ?

Il est inutile de dire que j’étais très excitée et rapidement, mes amis et moi nous sommes retrouvés à sauter de joie, littéralement. J’étais finalement si excitée d’obtenir ce travail avec Joss et particulièrement ce rôle !

Comment vous êtes- vous préparée pour le rôle de Kennedy ?

La plupart du temps dans les bars gays et en regardant Ellen ! Je plaisante. Non, sérieusement, j’adore Ellen. Comment je me suis préparée ? Kennedy est ce type de rôle sur lequel vous sautez et que vous appréciez de jouer ; où qu’elle vous emmène.

Vous êtes-vous identifié à Kennedy ? Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce rôle ?

Il y a de nombreux aspects concernant le personnage de Kennedy auxquels je m’identifie. Elle est forte, indépendante, courageuse, honnête et peut vous envoyer chier. Je n’ai pas mentionné le fait qu’elle prend des initiatives. Mais elle est aussi enjouée et vulnérable, faits qu’elle ne montre qu’aux bonnes personnes. Je ne peux pas dire que je prends moi-même, habituellement, autant d’initiatives mais je peux dire que je partage avec elle force et indépendance. En ce qui concerne l’honnêteté ; je me suis déjà retrouvée dans des situations confuses après avoir été trop directe. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime le personnage de Kennedy. Elle peut-être honnête et à cause de cela tout mettre sans dessus dessous. Et comme Kennedy, il m’arrive de faire ça !

N’avez-vous pas eu de scrupules à jouer un personnage lesbien ?

Au début, j’étais un peu nerveuse à cause de cela, mais c’est ce qui en fait un challenge. Et après j’ai trouvé que ce n’était pas si terrible que ça. Et maintenant j’apprécie, tout simplement. En plus, la plupart des gens cools que je connais sont gays ! C’est vraiment une opportunité à explorer pour moi et je grandis, pas uniquement comme personne mais aussi comme artiste. Je suis vraiment très heureuse d’être dans la peau de Kennedy et de vivre sa journée.

Regardiez-vous Buffy avant d’obtenir le rôle ? Qu’est-ce que vous appréciez dans la série ?

C’est une série géniale. Qui m’a fait rire et pleurer. Elle est toujours imprévisible et réserve de nombreuses surprises. Chaque personnage est différent et possède sa propre histoire et sa propre identité. J’aime aussi les fictions qui parlent de sorcières, de fées, de vampires, etc. Il y a un mot pour ça ? Je devrais probablement le savoir. Et Buffy rend tout cela crédible, du moins pour le moment. Avec également cette photographie et cette composition magnifiques.

Etiez-vous inquiète et nerveuse à l’idée de rejoindre une équipe si unie d’acteurs qui travaillent ensemble depuis tant d’années ?

C’est toujours un peu effrayant de rejoindre une nouvelle école dans sa dernière année mais ils ont tout fait pour me mettre à l’aise.

image buffy 81image buffy 82image buffy 83

Retour à la fiche de présentation Buffy Contre Les Vampires

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre