Buffy Contre les Vampires : Interview d’Amber Benson, l’interprète de Tara Maclay

Interview liée à la série Buffy Contre Les Vampires

Buffy Contre les Vampires : Interview d'Amber Benson

Interview accordée au magazine Officiel Buffy contre les Vampires n°9 (Printemps 2003)

ADIEU TARA

Avant de disparaître tragiquement au cours de la saison 6, Tara était très appréciée par tous les fans de Buffy. Son interprète, Amber Benson, lui fait ses adieux et se remémore avec émotion ses derniers moments passés sur le plateau de la série.

Dans cette interview, Amber Benson fait ses tendres adieux au rôle de Tara, médite sur la vie de son alter ego, l’amour, la mort. Et l’avenir

Tara Maclay est peut-être le plus regretté de tous les personnages ayant quitté la série Buffy contre les Vampires. Sur une durée de trois saisons, nous avons suivi l’évolution de la jeune étudiante timide en femme compatissante et volontaire. Son sens du jugement a fait d’elle la principale voix de la raison au sein du Scooby Gang durant la sixième saison. Et sa gentillesse innée ne l’a pas empêchée de frapper un démon à coup de hache lorsqu’il menaçait sa chère Willow. Toutefois, Tara n’a pas été tuée par les habituels monstres de Sunnydale ou par la magie mais par une balle destinée à Buffy et tirée par quelqu’un qui ne savait même pas que Tara se trouvait là.

Vous avez interprété Tara pendant trois ans dans Buffy. Dans quelle mesure avez-vous apprécié ce personnage et avez-vous eu le sentiment d’apprendre à la connaître intimement durant cette longue période ?

J’aime vraiment Tara, j’ai pour elle une vraie affinité. Elle était très réservée et mal à l’aise, au début. Mais je pense qu’à la fin, elle acceptait beaucoup plus facilement son identité et elle était bien plus heureuse. Jusqu’à la sixième saison, elle avait toujours été un peu ignorée, elle ne se faisait jamais vraiment remarquer. J’avais parfois envie de la secouer et de lui dire : « Défends ce en quoi tu crois ! Ne te laisse pas marcher sur les pieds ! ». Mais certaines personnes sont comme cela, ce qui n’a d’ailleurs rien de répréhensible. Il est difficile de s’affirmer, en particulier avec des gens très agressifs autour de vous, comme les membres du Scooby Gang, qui passent leur temps à se battre contre des monstres. Au cours de cette saison, elle a vraiment fait entendre sa voix, notamment face à Willow, lorsqu’elle a exigé qu’elle ne se serve plus de magie. Elle y avait vraiment réfléchi. Elle est un peu devenue le nouveau Giles après le départ de ce dernier.

Justement, entre Willow et Tara, il y a eu des scènes très, très rapprochées cette saison.

Certains indices donnaient à penser qu’on allait avoir quelques scènes un peu osées dans « Rouge Passion », mais je n’ai pas vraiment compris l’ampleur que cela allait prendre jusqu’à une séance d’essayage de costume. Cynthia, la costumière, m’a demandé : « Alors, quel genre de vêtement couleur chair (vêtement destiné à simuler la nudité, ndlr), tu veux ? ». Je n’avais pas encore lu le script de Steve DeKnight et je ne comprenais pas de quoi elle parlait. « Pourquoi couleur chair ? Je veux être habillée normalement ! ». Pour cette scène, Alyson et moi avions toutes deux de larges bandes d’étoffe pour le haut. Pour le bas, j’avais un caleçon et elle portait une culotte de cycliste. Nous étions au lit avec ce stupide drap de satin. Je ne connaissais pas les draps en satin. Je le ramenais vers le haut, deux secondes, elle tirait dessus et il retombait, puis je le ramenais à nouveau. C’est tellement lisse que ça ne reste pas en place, ça glisse sans arrêt. Alors j’ai fait comme cela (Amber fait semblant de tenir le drap serré contre sa poitrine comme si sa vie en dépendait).

Quels ont été les conseils du réalisateur pour cette scène ?

C’était très simple. En gros, il m’a dit de ne pas trop toucher Alyson. Si Tara est au lit avec cette fille qu’elle aime, elle sera naturellement à son contact. Mais apparemment, ma main caressait le bras de haut en bas avec trop de zèle. Alyson s’en fichait, mais pas les censeurs.

À propos de scène d’action, parlez-nous de votre chute d’escalier dans « À la dérive »

En fait, c’est la doublure qui s’en est chargée, bien que j’aie vraiment descendu les escaliers à toute vitesse, suite à une chute imprévue (rires). Jamie, la doublure d’Alyson, s’est entraînée à tomber. Elle y arrivait très bien. Mais sur le plateau, c’est moi la plus empotée. Vous vous souvenez d’Emma Caulfield dans sa robe de mariée (dans l’épisode « La corde au cou ») ? Elle était vraiment magnifique. Et bien, je lui ai fait perdre sa robe au moins quatre fois parce que je la suivais et que je marchais dessus. Elle devait constamment la remonter sur ses hanches.

Quand avez-vous découvert que Tara allait mourir ?

Dès la cinquième saison, je savais que Willow allait mal tourner et que j’allais être la cause de cette évolution mais je n’étais pas certaine à 100 % que j’allais mourir. Mais je n’ai pas été surprise quand Joss me l’a révélé. Il était tout excité à cette idée ! En fait, je savais même que j’allais apparaître au générique principal uniquement pour cet épisode (« Rouge Passion »). Joss m’a dit : « Je vais te mettre au générique ! » et je lui ai répondu : « C’est tellement méchant ! Comment peux-tu faire ça aux fans ? ». Mais même si je regrette beaucoup la mort du personnage, je pense que c’était nécessaire. Je sais qu’ils se faisaient beaucoup de soucis à l’idée d’attrister le public mais c’était le seul moyen de faire progresser Willow. La mort de Tara a servi l’intrigue et a permis à Willow de mal tourner. C’était la seule chose qui pouvait la pousser au-delà de ses limites habituelles. J’étais partante à l’idée d’être mutilée et de revenir mais cela n’aurait pas suffit. Cela me chagrine autant que les fans. Je sais que c’était indispensable mais je ne peux pas m’empêcher de penser : « Non, ne la tuez pas, je l’aime ! Elle fait partie de moi ! ». En fait, je pensais que j’allais mourir plus tôt mais ils repoussaient sans cesse l’échéance. Et comme ils changeaient d’avis entre les épisodes, je ne savais pas quand j’allais exactement disparaître.

Retour à la fiche de présentation Buffy Contre Les Vampires

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre