Carmilla de Sofia Terzo

Carmilla de Sofia Terzo

Titre Français : Carmilla

Titre Original : Carmilla

Auteur : Sofia Terzo

Date de Sortie : 14 Avril 2008

Nationalité : Italienne

Genre : Bandes Dessinées & Comics

Nombre de Pages : 102 pages

Éditeur : Vertige Graphic

ISBN : 978-2-84999-045-2

Carmilla : Quatrième de Couverture

La jeune Laura vit avec son père dans un château isolé au cœur d’une forêt de Styrie, en Autriche. L’arrivée énigmatique et impromptue de la belle Carmilla vient rompre une pesante solitude. Mais bien vite, le comportement étrange de cette nouvelle compagne éveille la curiosité de Laura. Peu à peu se noue entre les deux jeunes femmes une relation passionnée, tandis qu’un mal mystérieux commence à décimer les jeunes filles de la région…

Écrit en 1872 – soit vingt-cinq ans avant le Dracula de Bram Stoker – Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu est reconnu comme le texte fondateur de ce genre en soi qu’est devenue « la littérature de vampire ».

Carmilla : Avis Personnel

Cette bande dessinée de Carmilla est une libre adaptation de l’histoire de Joseph Sheridan Le Fanu, LE pionnier de la littérature relative aux vampires. Malheureusement, même si je suis une passionnée de vampires, mes connaissances sont toutes relatives et se résument à Buffy contre les Vampires, Entretien avec un Vampire et Vampyres… Des représentations certes diverses mais aucun lien vraiment avec des écrits datant de 1872. Je ne suis donc pas en mesure de faire un commentaire sur le fond de l’œuvre. Comment vous dire que l’adaptation est fidèle ou non alors que je ne connais pas l’original ?

Je peux cependant vous dire que l’aspect érotique vanté par différents magazines est à mon sens véritablement exagéré. Même s’il arrive aux femmes d’être déshabillées, j’ai trouvé que l’attirance irrésistible de Laura pour Carmilla n’était pas si flagrante que cela. C’est devant le docteur qu’elle se dévêtit. Et elle n’échange que quelques caresses et effleurements avec une vampire censée posséder un charme irrésistible. Je sais qu’elle doit exercer une fascination sur sa victime parce qu’il y a deux précédents.

Alors bien évidemment, Carmilla est amoureuse de Laura et a décidé de faire d’elle un vampire. Oui mais ses déclarations sous le coup de la passion sont un poil excessives à mon goût pour être vraiment crédibles. J’ai eu du mal à y croire.

Point positif, le dessin de Sofia Terzo que j’ai vraiment beaucoup apprécié. C’est épuré, maîtrisé de bout en bout, c’est vraiment très agréable à découvrir. Le noir et blanc ajoute le petit côté vampirique, vous savez, avec le château perdu au milieu de nulle part, la nuit, cette étrangère secrète mais fascinante… Bref, tout ce qui fait une bonne histoire sur le sujet.

J’ai passé un très agréable moment et je vous recommande cette lecture surtout si vous êtes un passionné de vampires. J’avoue que cette adaptation a piqué ma curiosité et que l’envie de découvrir la version originale m’apparaît très intéressante.

Carmilla : Extraits

Carmilla de Sofia Terzo

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre