Cupcake: A Zombie Lesbian Musical

L’attaque des zombies lesbiennes

Année de Production : 2010

Réalisation : Rebecca Thomson

Scénario : Rebecca Thomson

Avec : Anna Kidd (Billy), Rose Mastroianni (Dayna), Philippa Tyrrell (Mauva), Jane Stoddart (Zombie), Helen Edwards (Agnes)

Nationalité : Australienne

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 17 : 00 minutes

Titre Original : Cupcake: A Zombie Lesbian Musical

Cupcake: A Zombie Lesbian Musical : Résumé

Une petite ville est assiégée par une armée de zombies. Le mal se répand partout et il est conseillé de rester chez soi ou de sortir avec précaution. Billy et Dayna, un couple de lesbiennes viennent de recevoir un colis rempli de sextoys et sont bien décidées à les tester, tandis que leurs vieilles voisines homophobes fabriquent des gâteaux et que les zombies ne cessent de faire de nouvelles victimes…

Une petite ville est assiégée par une armée de zombies. Le mal se répand partout et il est conseillé de rester chez soi ou de sortir avec précaution. Billy et Dayna, un couple de lesbiennes viennent de recevoir un colis rempli de sextoys et sont bien décidées à les tester, tandis que leurs vieilles voisines homophobes fabriquent des gâteaux et que les zombies ne cessent de faire de nouvelles victimes…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
78

Cupcake: A Zombie Lesbian Musical, est un court-métrage original et absolument hilarant qui raconte l’invasion d’une ville par des zombies. Tous les journaux télévisés en parlent et conseillent de se cloîtrer chez soi. Seules un couple de lesbiennes et leurs deux vieilles voisines aigries osent pointer le nez dehors, les premières pour aller chercher leur colis de sextoys et les secondes car elles préfèrent de loin la compagnie des zombies à celle des lesbiennes.

Tout le monde l’aura compris, Cupcake est un film complètement perché et décalé. J’ai absolument adoré ce couple de lesbiennes qui promet de s’aimer quoi qu’il arrive, même si, horreur suprême, elles devenaient des zombies. Et en effet, quand sa compagne est transformée, Billy continue de l’aider. L’amour au-delà de la mort, si c’est pas beau ! Autres personnages, totalement irrésistibles, ces deux vieilles voisines ronchons totalement homophobes qui ne cessent de clamer leur haine des lesbiennes, tout en confectionnant avec amour des pâtisseries en forme de sexe féminin…! Elles sont tellement homophobes qu’elles préfèrent avoir pour voisins des zombies plutôt que des lesbiennes, c’est dire !!

L’ensemble est tout simplement délirant et on ne cesse de rire du début à la fin. En particulier grâce à ce côté cheap, avec notamment ces jets de sang pas crédibles pour un sou. Les scènes chantées, puisqu’il s’agit bien là d’une comédie musicale, sont vraiment entraînantes et d’autant plus mordantes que les dialogues sont tout simplement parfaits. C’est là le point fort de ce court-métrage, des dialogues, à la fois incisifs et drolatiques.

En résumé, une véritable perle d’humour à côté de laquelle il ne faut absolument pas passer, et dont il ne faut pour rien au monde rater la fin…!

Cupcake: A Zombie Lesbian Musical : Extraits

VIEILLE VOISINE : J’aime pas trop les zombies non plus, mais au moins ce ne sont pas des lesbiennes.

GROUPE DE ZOMBIES : On préfère voir des zombies plutôt que ces sales gouines qui puent la moule. (…) Vaut mieux avoir des  zombies que des lesbiennes pour voisines.

BILLY ET DAYNA : Aucun pénis entre nous ne s’immisce. Qui a besoin d’un amour mâle quand le nôtre est béni par Vénus ?

BILLY : Ma copine m’a bouffé la chatte, littéralement. Et pas juste au sens figuré. Ma copine m’a bouffé la chatte, littéralement. Et maintenant ça craint d’être gay. Et maintenant ça craint d’être gay.

Répondre