Los Hombres de Paco : Episode 09 – La de Madagascar

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 7)

Réalisatrice : Sandra Gallego
Scénaristes : Tomas J. Salmerón, José Javier Reguilón, Esther Martínez Lobato

Résumé

Le soir de sa nuit de noces, Mariano, complètement ivre, se précipite dans la maison de Paco et partage le lit de son ami. Il veut éviter de passer du temps avec son épouse, Salgado et demande à Paco de lui mentir et de faire croire qu’il a dû partir en opération spéciale urgente.  Son ami est contraint d’accepter.

Sara et Aitor continuent de travailler sur leur affaire de voiture. Grâce au GPS ils ont pu la localiser précisément et trouvent que cela n’a pas de sens de voler un véhicule pour ensuite le dissimuler dans les garages du palais. Soudain Sara reçoit un appel de Lucas. Elle s’énerve et lui explique que quand il affronte une mission dangereuse elle devrait être la première informée et non la dernière.

Don Lorenzo rentre dans la chambre de Paco pour lui parler et découvre Mariano. Ce dernier essaie de lui expliquer ce qu’il fait là et lui confie ses craintes concernant le fait qu’il est peut-être homosexuel. Don Lorenzo lui dit de se taire et quitte la chambre. Paco s’énerve contre son ami au moment où Aitor et Sara entrent dans la pièce pour lui parler.

Povedilla arrive dans les vestiaires du commissariat et évite Rita qui s’énerve contre lui. Quand ses collègues lui demandent pourquoi il réagit ainsi et s’éloigne de tout le monde, Povedilla confie qu’il a des morpions. Quique et Nelson éclatent de rire mais Curtiz prend le problème au sérieux. Il demande à Povedilla ce qu’il a fait comme traitement et ce dernier leur montre.

Sara et Aitor s’installent dans la chambre de Paco pour faire part de leurs découvertes à ce dernier et Mariano. Tous les deux s’imaginent qu’il peut s’agir d’une conspiration contre le Roi.

Au commissariat, Don Lorenzo et Montoya chargent Curtiz, Quique, Nelson et Povedilla de faire l’inventaire d’une série de reliques très précieuses qui ont été retrouvées. Paco réussit à être déchargé de cette mission malgré la mauvaise humeur du commissaire. Alors qu’ils sont en plein travail, Marina arrive pour parler à Mariano et lui demande où il était. Celui-ci se défend et prend Paco à témoin pour faire croire qu’il est sur un dossier top secret.

Pendant qu’ils font l’inventaire des reliques, Curtiz, Quique et Nelson arrivent avec le matériel pour faire une fumigation à Povedilla et tuer tous les morpions. Seulement durant l’opération, Povedilla panique et tire sur un drap recouvrant la boite où le bras sacré de Sainte Teresa est conservé. Celle-ci tombe, s’écrase au sol et se brise.

Aux vestiaires, Sara et Silvia se changent en riant avec Rita. La discussion prend un tournant personnel et Rita avoue qu’elle est aussi bien habillée pour plaire à Montoya étant donné qu’elle a des vues sur lui. Quand Montoya entre pour uriner, Sara et Silvia sortent en souriant et en faisant des clins d’œil. Profitant de la présence de Montoya, Rita lui confie qu’elle trouve que Povedilla s’éloigne de sa fille et d’elle et qu’il oublie ses obligations. Montoya tente de la rassurer et lui explique qu’il aime beaucoup la petite et qu’il veut bien l’aider si elle le souhaite. Rita l’embrasse, ravie.

Mariano et Paco se rendent au Palais du roi pour parler aux gardes de sécurité. Sur les lieux, Paco est pris d’une envie urgente de se rendre à la selle. Ne pouvant déranger le personnel du palais pour cette raison, Mariano lui donne un paquet de mouchoirs en papiers et lui dit d’aller derrière un buisson. Paco s’exécute mais il est surpris au moment le plus gênant. Le garde l’accompagne dans le local de surveillance et leur montre tout l’équipement.

En rentrant au commissariat, Paco et Mariano retrouvent Salgado. Mariano essaie une nouvelle fois de l’éviter. Il fait croire que Don Lorenzo lui a confié une mission mais Marina lui explique qu’elle a la sensation qu’il s’éloigne d’elle. Mariano cherche du soutien auprès de Paco seulement ce dernier est en train de se faire engueuler par le commissaire.

Povedilla, Curtiz et Quique emballent le bras de Sainte Teresa dans un sachet et se précipitent au bar Los Cachis pour le mettre dans le congélateur afin qu’il ne s’abîme pas. En passant Povedilla voit, par la fenêtre de chez Rita, Montoya s’occuper de sa fille. Il est terriblement blessé et jaloux ; c’est alors que Rita qui revient lui fait remarquer que Montoya, lui au moins, est présent. Alors qu’ils rentrent après avoir caché le bras à l’insu de tous dans le congélateur, Curtiz fait remarquer à Povedilla que le seul moyen de régler le problème des morpions est l’épilation totale.

Aitor et Sara travaillent sur une voiture calcinée quand Sara reçoit un deuxième texto de Lucas. Ce dernier s’amuse à lui dire en premier ce qu’il fait. Cela énerve Aitor qui ne supporte pas de voir Sara si heureuse et souriante alors que son mari est à l’autre bout du monde.

Le soir venu, Marina arrive dans le bureau de Don Lorenzo pour lui parler. Mariano n’ayant cessé de dire que le commissaire lui avait assigné une mission spéciale, elle lui demande des précisions. Refusant de mentir, Don Lorenzo lui explique que cela n’a jamais été le cas et que Mariano regrette simplement son mariage. Marina quitte le bureau en pleurs, s’assoie sur les marches des escaliers pour se reprendre et se confie à Paco qui passe justement par là. Paco l’écoute et ne trouve rien de mieux à faire que s’excuser.

Dans le laboratoire de Silvia, Curtiz, Quique et Nelson épilent Povedilla à la cire. Ce dernier se met à hurler quand Rita arrive et le découvre à moitié nu. Elle lui demande des explications et tout le monde en profite pour partir. Restée seule avec Povedilla, Rita l’aide à enlever les restes de cire et lui confie qu’elle a peur qu’il ne s’éloigne trop de leur fille.

De retour chez lui, Paco retrouve Mariano et lui explique que Marina est au courant de tout.


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre