Prise Au Piège

Un film érotique lesbien

Affiche : Prise Au Piège

Année de Production : 2003

Réalisation : Helen Lesnick

Scénario : Helen Lesnick

Avec : Katie Alden (Beth), Natalie Anderson (Jessie), Athena Demos (Chloé), Tanna Frederick (Susan)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Erotique

Durée : 1h 21min.

Titre Original : Inescapable

Prise Au Piège : Résumé

Dans Prise Au Piège, Beth et Susan sont deux anciennes amantes aujourd’hui devenues amies. Elles vivent toutes les deux en couples, Beth avec Chloé, Susan avec Jessie. Un jour, elles décident de se retrouver le temps d’une semaine.

Rapidement, Chloé et Jessie se sentent exclues de leurs discussions d’anciennes camarades de classe. Le malaise de ses retrouvailles grandit d’autant plus que Beth et Susan s’absentent toute la journée pour participer à différents séminaires de travail.

Restées seules, Chloé et Jessie sont irrésistiblement attirées l’une par l’autre. Emportées par leur désir et leur passion mutuelle, les deux jeunes femmes débutent une relation charnelle et torride. Malgré la présence de leurs compagnes, elles ne peuvent s’arrêter.

Dans Prise Au Piège, Beth et Susan sont deux anciennes amantes aujourd'hui devenues amies. Elles vivent toutes les deux en couples, Beth avec Chloé, Susan avec Jessie. Un jour, elles décident de se retrouver le temps d'une semaine. Rapidement, Chloé et Jessie se sentent exclues de leurs discussions d'anciennes camarades de classe. Le malaise de ses retrouvailles grandit d'autant plus que Beth et Susan s'absentent toute la journée pour participer à différents séminaires de travail. Restées seules, Chloé et Jessie sont irrésistiblement attirées l'une par l'autre. Emportées par leur désir et leur passion mutuelle, les deux jeunes femmes débutent une…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Porno lesbien fait par une femme totalement raté.

Note des lectrices : Soyez la première !
50

Un scénario extrêmement mince, des dialogues réduits à leur plus simple expression et des actrices peu convaincantes composent ce film.

Réalisé par Helen Lesnick qui avait précédemment dirigé A Family Affair, Prise au Piège était un long métrage attendu par la critique. Difficile d’avouer qu’il est décevant. On attendait mieux du premier film lesbien érotique écrit et réalisé par une femme. Dommage.

Le désir et la passion sont au centre de l’histoire. Il est juste regrettable qu’il n’y ait pas d’histoire et que les personnages et leur situation ne soit pas développés. Tourné quasiment en huit clos, les deux jeunes femmes passent leur temps à faire l’amour et ne se posent de questions que durant les dernières minutes, avant de se séparer.

Si l’objectif était de tourner des scènes torrides et chaudes, il est atteint. S’il était de traiter de la passion obsédante et du désir impérieux, il est raté. Il n’y pas de questionnement, pas d’interrogation, pas de réflexion, seulement du sexe entre deux femmes. C’est déjà pas si mal, je sais mais au final, c’est peu pour composer tout un film.

Discussion sur le Forum à propos de Prise au Piège

Prise Au Piège : Critiques Presse et Récompenses

« Torride » (The Advocate)
« Fun et osé » (The Village Voice)
« Un piège captivant » (Fab Magazine)
« Une passion brûlante » (The Curve)

Prise Au Piège : Extraits

JESSIE  : Que fais-tu là ?
CHLOE  : Je ne peux pas dormir, j’espérais que toi non plus.
JESSIE  : J’avais soif. Trop de bière.
CHLOE  : Désolée de t’avoir traitée de « conne ».
JESSIE  : C’est pas grave. C’est probablement vrai.
CHLOE  : Mais je dois vraiment te parler. Je dois savoir si on se reverra.
JESSIE  : Chloé.
CHLOE  : Je t’aime, tu m’aimes. Tu me l’as dit.
JESSIE  : Oui.
CHLOE  : Alors pourquoi ? Comment peux-tu me larguer comme ça ?
JESSIE  : Ca ne peut pas marcher. Nous allons nulle part.
CHLOE  : Mais pourquoi ?
JESSIE  : Parce que je ne peux pas. Je ne peux pas. Je ne peux pas supporter ça. Tu es une très belle femme. A tous les niveaux. Je suis tombée amoureuse de toi, avant même que tu dises un mot. J’ai eu tout de suite le coup de foudre. Mais, je ne peux pas. Je ne peux pas. C’est trop pour moi. J’ai besoin que les choses soient claires. J’aime Susan. Je suis avec Susan. Je suis heureuse avec Susan. Je ne peux pas être amoureuse de Chloé en même temps.
CHLOE  : Mais tu m’aimes.
JESSIE  : Oui, mais ça doit s’arrêter.
CHLOE  : Pourquoi ?
JESSIE  : Je te l’ai dit, je ne suis pas assez forte. Je n’ai pas ce qu’il faut émotionnellement. Je ne suis pas. C’est trop difficile pour moi.
CHLOE  : Je t’aime.
JESSIE  : Je sais mais il faut arrêter. S’il te plait, arrête ça. Arrête ça. Je ne veux pas que tu m’aimes. Je ne veux pas t’aimer. Je ne suis pas faite pour ça.
CHLOE  : Alors pourquoi avoir commencé ?
JESSIE  : Je sais. Je sais. Et je suis désolée. J’ai eu tort. Pardonne-moi, s’il te plaît. Pardonne-moi, mais je ne suis pas celle que tu crois. Je suis juste une pauvre conne terrorisée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre