Los Hombres de Paco : interview de Marian Aguilera, l’interprète de Silvia Castro

Interview liée à la série Los Hombres De Paco

Marian Aguilera

Interview accordée au site videosjaviercheca.com le 19 Janvier 2009

Marian Aguilera : “Laura Sánchez et moi nous sommes très amies, mais les gens confondent  cela avec notre relation dans la série.”

Ils l’appellent la rouquine par excellence du cinéma espagnol, même si ce n’est pas une rousse qui prend des risques, mais tout le contraire. Elle est très timide, sympathique mais par contre, travailleuse ça elle l’est. Marian Aguilera, commence sa carrière d’actrice à Barcelone, sa terre natale, où elle a débuté dans une publicité de Barbie Rockstar. À 14 ans, elle a joué dans son premier film El largo invierno et plus tard son visage a été vu dans le monde entier quand elle a porté la flamme olympique jusqu’à la plage de Empúries pour les Jeux Olympiques de Barcelone. Mais ce qui l’a véritablement rendue célèbre en Espagne a été son rôle dans la série Al salir de clase.
Marian est très heureuse dans son rôle de Silvia dans Los Hombres de Paco, série à laquelle elle participe depuis 7 saisons maintenant. Elle reconnaît qu’en amour elle est un peu peureuse et que bien qu’elle ait 31 ans, elle n’envisage pas d’avoir d’enfants pour le moment.

Tu joues dans Los Hombres de Paco depuis son lancement en 2005 et maintenant débute la 7ème saison. Quelle est l’ambiance sur le tournage avec tes collègues ?

Très bonne, nous sommes comme une famille, en plus, si on ne s’entendait pas avec autant d’heures de répétition, ça serait très difficile. Mon personnage avant n’apparaissait pas beaucoup et c’était bien de temps en temps, car ça te permet de ne pas te griller et de ne pas te fatiguer. De ne jamais arriver à cette sensation que l’on peut avoir lorsque l’on travaille toute la journée et que tu n’as plus de temps pour toi. Bien que maintenant Silvia aura un rôle plus important, du fait de sa relation avec Pepa.

Ton visage a commencé à être connu grâce à la série Al salir de clase. Comment se sont passées ces années de 1997 à 1999 ?

Je m’en souviens avec beaucoup de tendresse. J’ai connu de nouvelles personnes, je venais de déménager à Madrid, je n’étais pas venue avec  l’idée précise, ou du moins pas consciemment, de chercher du travail, mais avec l’intention de me bouger un petit peu, d’aller autre part. Et ça a été très rapide, je crois que ça a été le deuxième jour, j’ai passé un casting et ils m’ont appelée. Et en vérité, c’était la première fois que je travaillais avec des gens de mon âge aussi longtemps et cela a été une expérience très positive pour moi. J’ai appris beaucoup de choses. Ils venaient tous d’une même ville, je venais d’une autre, je n’étais pas très âgée et c’était la première fois que je travaillais avec des gens de mon âge, on avait tous plus ou moins les mêmes centres d’intérêts, les mêmes passions, et on aimait le cinéma, le théâtre, tout ça…
Et la télé, comme à cette époque on n’en savait pas grand-chose, c’était un risque que l’on avait tous décidé de prendre. Une incertitude, et oui on l’a effectivement vécu avec beaucoup de joie tous ensemble. C’était bien, c’était intense.

Quelles sont les nouvelles concernant Pepa et Silvia pour cette nouvelle saison ?

Pour le moment il y a une petite crise, mais comme nous nous aimons et nous sommes amoureuses, notre relation survivra.

Silvia est-elle complètement sûre de sa condition sexuelle?

Pas forcément, mais ça lui est égal car elle a trouvé l’amour et c’est ça l’important.

Et ton père, il l’a enfin accepté ?

(Elle sourit) Oui, il l’a accepté.

En quoi Marian ressemble à Silvia ?

Dans la manière qu’elle a de vivre la relation, par exemple la peur, c’est peut-être dans cela que je lui ressemble le plus. C’est pour cela que grâce à Pepa, qui est une personne qui l’aime pour de vrai, elle surmonte toutes ses peurs. Si seulement je pouvais rencontrer une Pepa dans ma vie, enfin plutôt un Pepe!

Est-ce que Silvia trompera Pepa avec un autre homme ?

Mmmm…. C’est un secret. Dans tous les cas, s’il y a tromperie, ce sera quelque chose de léger, rien d’important qui pourrait détruire leur relation.

Comment Silvia prend-elle le départ de Lucas ?

Silvia a déjà surmonté ce qui concerne Lucas. Comme collègue il lui manquera, mais elle ne fera aucune référence à lui.

Une anecdote qui te serait arrivée pendant le tournage ?

Une fois, nous étions en train de tourner la première scène intime, un peu chaude et comme on dit toujours que quand les garçons voient deux filles comme ça ils « s’émeuvent », au moment où l’on a fini de tourner la scène, personne n’a fait aucun commentaire et c’est comme s’ils regardaient Cine de barrio (note : programme de télévision familial qui inclut la diffusion d’un film à succès espagnol et l’interview de ses interprètes). En vérité ce fut assez marrant, on savait déjà que l’on avait des collègues très respectueux, mais ce jour-là ils le furent tellement et ils étaient si gênés qu’ils ne nous ont même pas parlé !

Tu as déjà pensé à devenir mère ?

Eh bien, nous y voilà ! (Elle sourit). En ce moment je n’y pense pas, même si c’est vrai que quand je vois la fille de Laura (note : Laura Sánchez, Pepa dans Los Hombres de Paco) et les enfants de mes beaux-frères et cousins cela me donne envie, mais bon, ça viendra quand ça sera le moment.

Traduction Gaëlle Carrion

Traduction Originale sur le Site Videojaviercheca.com

Marian Aguilera

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Gaëlle Carrion

Gaëlle Carrion
Chargée de communication digitale dans la vraie vie je partage mes coups de cœur sur le site d'Univers-L !

Répondre