Entre Elles et Îles de Laure Dantourre

Entre Elles et Îles de Laure Dantourre

Titre Français : Entre Elles et Îles

Titre Original : Entre Elles et Îles

Auteur : Laure Dantourre

Date de Sortie : 01 Mars 2012

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour

Nombre de Pages : 178 pages

Éditeur : Mon Petit Éditeur

ISBN : 978-2-7483-7757-6

Entre Elles et Îles : Quatrième de Couverture

Née en 1975 dans une petite ville de province, Laure Dantourre se découvre deux passions dès son plus jeune âge : l’écriture et les voyages. Parallèlement à sa profession de chargée de communication, à trente-cinq ans, la jeune femme écrit son premier roman, principalement inspiré de son escapade en Nouvelle Calédonie. Tolérance, diversité et amour sont les thèmes abordés dans son roman Entre Elles et Îles.

Des amitiés, des amours, des histoires, des voyages et une décision qui bouscule plusieurs vies. Quelques mois suffisent parfois pour changer beaucoup de choses. Incidence de nos actes, de nos choix ou simple jeu du destin ?

Entre Elles et Îles : Avis Personnel

Ce roman c’est l’histoire de Julie, une jeune trentenaire qui se définit, dès les premières pages, comme « adulescente  ». Le terme revient à plusieurs reprises et nous est expliqué très clairement avec cette envie continue de faire la fête, de s’amuser et de ne pas grandir. Elle a un travail qui la passionne peu et des amies qu’elle adore. Parce que la première moitié du livre est surtout centrée sur cette notion d’amitié. Des liens indéfectibles qui unissent plusieurs trentenaires dans une petite ville.

Lorsque Lola, une grande amie de Julie revient de son voyage autour du monde, elle est métamorphosée. Elle a largué son petit ami et a rencontré le grand amour avec Émilie, une femme, dans la ville de Nouméa. Et elle est tellement amoureuse et heureuse qu’elle a décidé d’aller définitivement s’installer en Nouvelle Calédonie. Séduite par la vie que dépeint son amie, Léa arrive à convaincre Julie que ce serait fantastique de tout plaquer en France pour partir à l’autre bout du monde, sur une île paradisiaque. Après quelques jours de réflexion Julie en convient et choisit d’accompagner Lola et Léa. Ensuite elle va forcément rencontrer le grand amour ! C’est juste évident.

Le roman est écrit à la première personne et au présent. Parfois j’ai trouvé les allers-retours avec le passé mal faits mais c’est arrivé rarement au vu de l’écriture très simple et agréable de l’auteure. Ça va vite. Même les descriptions des paysages ne sont pas ennuyeuses et surtout on a l’impression d’avoir appris de petites choses sur Nouméa sans pour autant avoir pris un cours soporifique et ça c’est un sacré tour de force.
L’orientation sexuelle est totalement fluide dans ce livre. Julie commence par se définir comme bisexuelle avant d’accepter qu’elle soit lesbienne. Lola qui se pense d’abord hétérosexuelle se révèle finalement bisexuelle… Une belle manière de montrer que rien n’est figé et que tout peut sans cesse bouger.

Pour autant, je reconnais que l’histoire est assez simpliste et que la fin en forme de happy end (modéré le happy end) m’a parue un peu trop exagérée. Comme si une fois que les deux protagonistes avaient accepté leur amour tout était joué. On a le droit à un résumé un poil rapide de tous les changements qui interviennent ensuite. Un peu dommage.

Sinon c’est un excellent livre pour l’été que je vous recommande vivement. Il y est question de plage, de mer, de soleil et de femmes sexy. Il y a même du sexe, pas mal de sexe. Donc si c’est ce que vous attendez, foncez, le dépaysement est total.

Entre Elles et Îles : Extraits

« Moitié envie de pleurer, moitié envie de rire. À vrai dire, la seule information qui me perturbe et qui monopolise ma pensée, c’est le fait qu’elle veuille repartir là-bas. Je suis contente pour elle, je la sens totalement heureuse, épanouie, mais 22 000 km, c’est tellement loin, autant se dire tout de suite que si on se revoit encore une ou deux fois dans notre vie, ça sera un miracle… ou pour le coup, on sera vraiment riche, peut-être même rentière (Allez, ça y est ça me reprend). Quant à ce coming-out, bizarrement cela ne m’étonne pas plus que ça. Je ne fais pas de cas de cet aveu. Homosexuel, bi ou hétéro, l’amour reste l’amour. En un an j’en ai vu des changements de bord. Le mien, pour commencer. Enfin moi, ce n’est pas vraiment un changement radical. Parenthèse personnelle : lors d’une soirée chez des copains, il y a quelques mois, j’ai cédé aux avances d’une fille charmante, elle me plaisait physiquement et j’avais envie d’essayer. L’occasion rêvée. Ça m’a en fait beaucoup plu. Au départ, je stressais un peu car je me demandais comment je devais m’y prendre mais une fois que je me suis retrouvée dans son lit, tout s’est fait naturellement, j’ai fermé les yeux et je me suis laissée guider par mon désir et le sien. J’ai découvert qu’un corps de femme était quand même bien plus agréable au toucher qu’un corps d’homme. Enfin, je vous l’accorde, cet avis est purement subjectif. » (Page 24)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre