Bloodrayne

Le baiser avant la mort

Année de Production : 2004

Réalisation : Uwe Boll

Scénario : Guinevere Turner

Avec : Kristanna Loken (Rayne), Michelle Rodriguez (Katarin), Matthew Davis (Sebastian), Ben Kingsley (Kagan), Michael Madsen (Vladimir), Billy Zane (Elrich), Will Sanderson (Domastir), Udo Kier (Regal Monk)

Nationalité : Américaine, Allemande

Genre : Fantastique & Science-Fiction, Horreur

Durée : 1h 30min.

Titre Original : BloodRayne


Interview(s) :

Interview de Kristanna Loken

Bloodrayne : Résumé

Bloodrayne se déroule en Roumanie au XVIIIème siècle. Rayne est une jeune femme qui a vu mourir sa mère sous ses yeux, tuée par Kagan, le roi des vampires. Élevée dans un cirque où elle est maltraitée et exploitée, Rayne découvre un jour sa véritable nature au cours d’une bataille : elle est mi-humaine, mi-vampire.

Refusant de tuer des innocents pour assouvir sa soif de sang, Rayne décide de se nourrir de vampires. Elle devient une chasseuse de vampires connue sous le nom de BloodRayne. Alors qu’elle a été capturée par un associé de Kagan, Rayne est sauvée par Sebastian et Vladimir, deux tueurs de vampires appartenant à la société secrète Brimstone. Rayne se joint à eux et apprend leur enseignement dans le but de supprimer son père, Kagan.

Kagan convoitant trois reliques pour devenir le maître du monde, Rayne choisit de le combattre en les récupérant en premier.

Bloodrayne se déroule en Roumanie au XVIIIème siècle. Rayne est une jeune femme qui a vu mourir sa mère sous ses yeux, tuée par Kagan, le roi des vampires. Élevée dans un cirque où elle est maltraitée et exploitée, Rayne découvre un jour sa véritable nature au cours d'une bataille : elle est mi-humaine, mi-vampire. Refusant de tuer des innocents pour assouvir sa soif de sang, Rayne décide de se nourrir de vampires. Elle devient une chasseuse de vampires connue sous le nom de BloodRayne. Alors qu'elle a été capturée par un associé de Kagan, Rayne est sauvée par Sebastian et…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une vampire bisexuelle.

Note des lectrices : 0.55 ( 1 votes)
29

Un film d’action et d’horreur dans la lignée des adaptations fantastiques de jeux vidéo telle que Resident Evil pour n’en citer qu’une. Comme dans ce dernier, l’héroïne est une femme sexy et peu vêtue (la tenue a été rallongée pour les besoins du long-métrage et elle est déjà relativement courte, je vous laisse imaginer ce qu’il en est dans le jeu vidéo) qui affronte toutes sortes de démons pour se venger.

Après son affrontement réussi contre Schwarzenegger dans Terminator 3, Kristanna Loken endosse le costume de Rayne, l’héroïne de BloodRayne. Malheureusement ce film fut un échec commercial retentissant aux États-Unis ce qui explique qu’il soit passé totalement inaperçu en Europe. Je ne vais pas m’appesantir sur les adaptations de jeux vidéo au cinéma. BloodRayne n’échappe pas au genre et exploite la peur, les combats au corps à corps, le sang, l’horreur et le sexe. Il y a tout. C’est loin d’être prise de tête et si vous avez envie d’hémoglobine et d’évasion, ça peut vous plaire. Sinon, passez votre chemin.

Pourquoi aborder ce film me direz-vous ? Tout d’abord parce qu’il a été écrit par Guinevere Turner à qui l’on doit entre autres Go Fish et certains épisodes de The L-Word. Ensuite parce que la bande annonce présentait un très beau baiser lesbien. Mais au final, j’ai été franchement déçue. Ce n’est pas que le scénario soit mauvais, non, il s’agit simplement d’un film de vampires de plus. Ce n’est pas non plus à cause des personnages, on a déjà vu pire. Ni à cause des acteurs, que nous connaissons en grande majorité pour les avoir déjà vus dans de nombreuses productions. Non, j’ai été franchement déçue par l’exploitation du baiser lesbien pour attirer le public. Moi, j’y croyais. Enfin presque.

Lorsque Rayne embrasse cette prostituée rencontrée la nuit, dans un camp de réfugiés, c’est parce qu’elle a reconnu qu’il s’agissait d’un vampire. Elle l’attire dans un coin, l’embrasse puis sa bouche descend sur son cou, ses incisives s’allongent, elle la mord au niveau de la jugulaire et boit son sang pour étancher sa soif. Oui, j’ai été déçue par ce baiser préliminaire à la mort, parce que j’attendais mieux.

Beaucoup ont déclaré que Rayne était bisexuelle. J’émets des doutes. Un combat à l’épée contre Michelle Rodriguez et le baiser mortel d’une vampire font-ils de ce personnage une bisexuelle ? À vous de juger. Il n’empêche que la scène d’amour incontournable a lieu entre Rayne et Sebastian. Une scène de sexe qui est d’ailleurs loin d’être habituelle. Plus sauvage, plus sensuelle, plus sexy que ce à quoi les films de monstres nous ont habitués.

À vous de vous poser des questions et à vous de juger.

Bloodrayne : Extraits

RAYNE  : Je suis désolée pour votre ami.
FEMME  : C’était mon frère. Je suis désolée qu’on ait dû partir. Pourquoi nous avez-vous sauvés  ?
RAYNE  : Je ne sais pas.
FILLETTE  : Où est ta famille ?
RAYNE  : Je n’ai pas de famille.

DARIUS  : Est-ce que je peux voir tes dents ?

RAYNE  : Je t’en prie, ne me quitte pas.
SEBASTIAN  : C’est mon heure. Kagan est mort.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre