Les Frères Scott (One Tree Hill) : L’aveu de la bisexualité

Article lié à la série Les Frères Scott

image OTH 31image OTH 32image OTH 33

Le casier de Peyton a été tagué avec le mot GOUINE durant le dixième épisode. Anna a avoué à son amie qu’elle avait du faire face au même genre de rumeurs dans son ancien lycée et a pris peur. Lucas a annoncé à la jeune femme qu’il était toujours amoureux de son ancienne petite amie.

Lorsque le onzième épisode débute « Le Passé Ressurgit – The Heart Brings You Back », Anna et Lucas sont au lycée. Ce dernier s’approche de la jeune femme et lui demande comment elle va. Anna réagit violemment et lui répond qu’il est un vrai salop et qu’elle est perturbée par le fait qu’il soit venu lui parler d’une autre femme.

Ne pouvant plus se confier à Lucas, Anna se rend chez Peyton qui reste son amie. Elle a besoin de parler de sa rupture avec Lucas.

PEYTON  : Je comptais te téléphoner. Quand t’es passée au club, l’autre soir, j’étais pas dans mon état normal, j’étais énervée. Je te demande pardon.
ANNA  : Tu avais parfaitement le droit de m’en vouloir. Je t’ai laissée tomber alors que tu avais besoin de soutien. C’est moi qui te demande pardon. Enfin bref. Tu te souviens, on c’était dit qu’en cas de besoin, on pourrait toujours se confier l’une à l’autre.
PEYTON  : Oui ! Allez vas-y, je t’écoute ? (Anna s’assoie sur le lit de Peyton, à côté de la jeune femme)
ANNA  : Lucas m’a dit qu’il ne voulait plus de moi. Enfin on sortait pas vraiment ensemble mais maintenant je suis sûre que c’est fichu.
PEYTON  : Je suis désolée.
ANNA  : Je t’avoue que je suis un petit peu perdue.
PEYTON  : On en est tous là.
ANNA  : Tu crois que j’étais pas assez bien pour lui ?
PEYTON  : Quoi ?!? Non ! C’est plutôt lui qui n’a pas su t’apprécier. T’es une fille formidable, Anna. Viens par là. (Elle la prend dans ses bras)

Peyton prend alors Anna dans ses bras et l’enlace pour la réconforter. Lorsque toutes les deux se séparent après cette accolade rassurante et sécurisante, Anna se rapproche de Peyton et l’embrasse. Peyton est surprise et se recule, gênée. En même temps, elle n’est ni choquée ni blessée. Seulement surprise. Anna réalisant que son amie ne partage pas ses sentiments est horrifiée.

ANNA  : Oh pardon !
PEYTON  : Anna, je suis pas branchée fille.
ANNA  : Je n’aurais pas du faire ça. Je m’en vais.
PEYTON  : Anna, non, c’est rien. Reviens ! Anna !

Anna se sauve brusquement et rentre chez elle. Peyton refusant de laisser les choses en suspend, va voir la jeune femme. Elle souhaite éclaircir la situation.

PEYTON  : Anna, je te dérange pas, j’espère.
ANNA  : Écoute, je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris. J’étais triste et perturbée et enfin… j’étais pas dans mon état normal. Est-ce que tu comprends ?
PEYTON  : Anna ! C’est bon. Ça ne change rien pour moi et ça explique même beaucoup de choses. Ta réaction quand on s’est moqué de nous au bal, le fait que t’es eu peur en voyant mon casier tagué…
ANNA  : Je préfèrerai qu’on oublie toute cette histoire.
PEYTON  : Il n’en est pas question. Tu n’as pas à avoir peur de ce que tu es. J’espère qu’on peut rester amies.
ANNA  : Je ne sais pas si je pourrai.

Après cette conversation, Anna est très mal dans sa peau. Persuadé que Lucas est responsable de l’état de sa sour, Félix décide de lui régler son compte. Il retrouve le jeune homme sur le terrain de basket-ball et le frappe violemment. Cependant, quelques instants plus tard, après que son frère lui ait révélé ses actes, Anna retrouve Lucas et lui présente des excuses. Elle le rejoint sur le terrain de basket, au milieu de la nuit et lui explique qu’elle n’a pas été honnête avec lui.

ANNA  : Félix m’a raconté ce qui s’est passé.
LUCAS  : T’inquiète pas, je m’en remettrai.
ANNA  : Je suis venue pour te présenter mes excuses, Lucas.
LUCAS  : A moi ?
ANNA  : Oui. Écoute, je t’ai reproché beaucoup de choses alors qu’en fait tu n’y étais pour rien. Dans la ville où on habitait avant, j’allais dans un lycée réservé aux filles. Des rumeurs assez gênantes ont commencé à circuler l’an dernier. Quand mes parents en ont eu vent, je me suis défendue en disant que tout était faux et on a déménagé ici. Félix se plaisait bien là bas et il m’en a voulu. Mais en réalité, ces choses qu’on disait sur moi, ce n’était pas des rumeurs. Tout était vrai.
LUCAS  : Et qu’est-ce qu’on te reprochait ?
ANNA  : D’aimer les filles. C’est la première fois que j’ose parler de ça à quelqu’un, Lucas.
LUCAS  : Je vois.
ANNA  : En plus, j’aime aussi les garçons, alors c’est assez difficile à vivre pour moi. Du coup, j’ai reporté tous mes espoirs sur toi. Et c’était pas juste. Je te plaisais, tu me plaisais alors je me suis dit que je pourrais peut-être devenir comme tout le monde et oublier ce qui c’était passé. Mais quand tu es venu me dire que tu préférais qu’on arrête tout, je me suis retrouvée seule et aussi perdue qu’avant. Y a pas de quoi être fière, je crois que c’est pour ça que je m’en suis prise à toi. Alors qu’au fond, c’est plutôt à moi-même que j’en voulais.
LUCAS  : Je ne m’attendais pas à ça. Qu’est-ce qu’on fait ?
ANNA  : J’suis pas encore prête à en parler aux autres, surtout pas à Félix.
LUCAS  : T’inquiète pas, je ne dirais rien.
ANNA  : C’est gentil. En échange, moi non plus je ne dirais rien pour toi et Brooke.
LUCAS  : Je vois pas trop de quoi tu parles.
ANNA  : C’est à elle que tu pensais l’autre soir. Ne dis pas le contraire, c’est assez facile à deviner.
LUCAS  : Ahhhhh, moi qui me croyais très mystérieux.
ANNA  : Désolée, j’ai su percer le mystère.
LUCAS  : T’es la meilleure. (Il la prend dans ses bras et la réconforte)

image OTH 34image OTH 35image OTH 36

Retour à la fiche de présentation Les Frères Scott

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre