Interview d’Yvette Monreal, l’interprète de Reagan

Yvette Monreal - Faking It

Yvette Monreal interprète l’un de nos personnages préférés de la saison deux de Faking It (ok, c’est notre PRÉFÉRÉ). Dans la peau de Reagan, la DJ branchée et lesbienne, Yvette attire Amy (et vice versa), créant une faille dans le Karmy, mais apportant une distraction dont Amy avait fortement besoin pour se remettre de Karma.

Nous avons discuté avec Yvette avant l’épisode de mi-saison de ce soir, et avons découvert des choses sur son audition et sur le couple qu’elle préfère (vous ne serez probablement pas très surpris).

Je suppose que vous saviez que Reagan était lesbienne quand vous avez auditionné pour Faking It. Était-ce un problème pour vous d’accepter un rôle gay ? Pensez-vous que ce soit toujours un problème pour les jeunes acteurs ou bien est-ce que tout le monde s’en fiche maintenant ?

Non, pas du tout. En réalité, c’était super. Pouvoir jouer un rôle qui soutenait la communauté LGBT m’a procuré un réel sentiment de fierté et j’étais vraiment très heureuse d’avoir le rôle. Être gay est plus accepté maintenant qu’il y a vingt ans. De plus, qu’une série montre qu’être différent est cool donne à certaines personnes la confiance en elles dont elles avaient besoin pour être elles-mêmes. Je pense que tout le monde le vit d’une façon différente mais je sais que ce ne fut pas du tout un problème pour moi. Je voulais le faire et mes parents me soutiennent vraiment dans mon travail donc quand je leur ai dit, ils étaient contents pour moi.

Avez-vous dû faire une espèce de test d’alchimie avec Rita Volk (Amy) ? Vous ont-ils dit d’y aller doucement avec que vous ne fassiez exploser l’univers avec votre alchimie ?

En fait, ils voulaient avoir un aperçu de l’alchimie que l’on pouvait avoir ensemble. Lorsque l’on a fait un essai, j’étais un peu nerveuse parce que sur l’une des notes qu’ils m’avaient donnée était écrit : « Tu n’es pas obligée de l’embrasser, mais si cela arrive naturellement, nous ne t’en empêcherons pas ». À ce moment-là, je me suis dit « Mince, est-ce que le baiser conclut l’affaire ? » [rires]. J’étais nerveuse parce que je voulais vraiment le rôle, mais en même temps je ne voulais pas forcer les choses. Au final, je me suis juste laissée porter, tout s’est passé comme cela devait se passer et ils ont adoré.

Comment le style personnel de Reagan influence-t-il le vôtre ? Aimeriez-vous lui piquer beaucoup de ses tenues ?

Reagan et moi avons un style un peu différent. J’aime vraiment tous ses bracelets et bagues donc j’en ai achetés pas mal depuis que l’on a commencé à tourner, ha ha ha. J’aime aussi les chaussures et leggings qu’elle porte et je suis allée m’acheter des bottines similaires aux siennes, j’en suis vraiment tombée amoureuse ! Je voudrais lui piquer TOUTES ses paires de chaussures. Elle a de très bons goûts concernant les chaussures.

À votre avis, toute l’histoire du triangle (voire carré maintenant) amoureux est écrite d’avance ou bien les scénaristes la font-ils évoluer au fil des réactions des acteurs et du public ?

J’aime à penser que les scénaristes la font évoluer selon les réactions des acteurs et du public mais, en même temps, ils ont peut-être déjà une idée d’où l’histoire est censée aller.

Karmy ou Reamy ?

Reamy sans aucun doute !

Je ne connais pas la différence d’âge qu’il y a entre vous et Rita, mais que pensez-vous des inquiétudes qui ressortent sur la différence d’âge entre Amy et Reagan ? Est-ce quelque chose qui sera traité ?

Je crois qu’au Texas la différence d’âge moyenne est de trois ans. Je ne suis pas sûre que cela soit traité. Je sais que tout ce qu’il se passe dans la série est beaucoup étudié par les scénaristes et qu’ils ont toujours une raison de faire ce qu’ils font. Donc c’est sûr que la différence d’âge n’est pas là par hasard.

En parlant d’inquiétudes, maintenant que la vérité entre Amy et Liam a été révélée, on peut supposer que Reagan la découvrira aussi, non ? Est-ce que cela renforcera ses inquiétudes quant au fait que ce ne soit qu’une « phase » ?

Je crois que la vérité finit toujours par être découverte, mais je suis comme tout le monde : j’attends en stressant de voir ce qu’il va arriver au Reamy.

Sa peur que ce ne soit qu’une phase et le fait que son ex l’ait quittée pour un garçon amplifieront sans aucun doute ses incertitudes si jamais elle découvre qu’Amy a couché avec Liam. Reagan a déjà eu du mal avec l’histoire des fausses lesbiennes. Encore une fois, Reagan a déjà eu le cœur brisé et elle se donne vraiment entièrement. Dans l’épisode huit de la saison deux, la confrontation entre Amy et Reagan confirme que si elle tombe amoureuse d’elle, Amy sera là pour la rattraper et inversement. Je dois dire qu’Amy montre merveilleusement bien à Reagan qu’elle a de vrais sentiments pour elle et que cette relation n’est pas juste une phase.

Avant d’intégrer la série, que saviez-vous des histoires LGBT de Faking It – des problèmes de biphobie au cliché de la DJ lesbienne (Samantha Ronson et Carmen de The L Word étant les premiers exemples) ?

Je connaissais cela avant Faking It. Cependant, je peux dire que je suis devenue bien plus consciente de certains problèmes grâce à la série, ce qui est génial ! Heureusement, la plupart du temps, j’ai été entourée de personnes très ouvertes sur les autres. En fin de compte, chacun doit vivre sa propre vie sans se soucier de qui fait quoi. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est vrai.

Quelle a été votre scène préférée à tourner pour l’instant ?

Ma scène préférée a été celle de l’épisode six. C’était marrant, il y avait une bonne énergie sur le plateau, c’était génial ! Toute l’imagination qu’ils mettent pour monter des plateaux simplement avec ce qu’ils ont est génial ; ils transforment complètement l’espace ! J’ai aussi adoré le concert des Fifth Harmony, elles étaient adorables !

Qui est l’acteur le plus drôle hors tournage ?

Hors tournage ? Michael Willett [ndlt : l’interprète de Shane] est hilarant ! Dans l’épisode sept, à la scène du dîner, il m’a raconté une histoire qui m’a fait pleurer de rire alors que c’était une scène si intense et sérieuse.  À la fin, je ne savais plus comment m’arrêter de rire entre les prises ! J’aurais préféré ne pas entendre cette histoire, mon maquillage commençait à couler. Mais c’était marrant ! Il a fallu que je pense à quelque chose de triste pour me faire arrêter.

Faking It se prépare pour la seconde moitié de sa saison. Que pouvons-nous en attendre ? Vous serez davantage présente ? On peut espérer ?

On croise les doigts ! J’espère que Reagan sera davantage là, mais cette série est tellement pleine de surprises, vous ne savez jamais ce qu’ils vous réservent !

Interview Originale sur le site Afterellen.com

Retour à la fiche de présentation Faking It

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre