Goodbye Emma-Jo

Ou comment se remettre du décès de sa partenaire

Affiche : Goodbye Emma-Jo

Année de Production : 1998

Réalisation : Cheryl Neubrough

Scénario : Cheryl Neubrough

Avec : Emma-Jane Mezher (Haley), Katherine Woodman (Alex)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Erotique

Durée : 38 minutes

Titre Original : Goodbye Emma-Jo

Goodbye Emma-Jo : Résumé

Alex a perdu son amante Emma-Jo, décédée d’une overdose il y a plusieurs mois. Alors qu’elle vient se recueillir sur sa tombe, sa voiture tombe en panne et elle se retrouve dans l’incapacité de rentrer chez elle.

Haley, une jeune femme travaillant dans le cimetière détecte un problème de carburateur et lui propose de l’héberger le temps des réparations. Rapidement Alex et Haley tombent amoureuses et deviennent amantes. Seulement l’ombre d’Emma-Jo plane sur leur liaison.

Alex a perdu son amante Emma-Jo, décédée d'une overdose il y a plusieurs mois. Alors qu'elle vient se recueillir sur sa tombe, sa voiture tombe en panne et elle se retrouve dans l'incapacité de rentrer chez elle. Haley, une jeune femme travaillant dans le cimetière détecte un problème de carburateur et lui propose de l'héberger le temps des réparations. Rapidement Alex et Haley tombent amoureuses et deviennent amantes. Seulement l'ombre d'Emma-Jo plane sur leur liaison.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Erotique lesbien réussi.

Note des lectrices : 4.05 ( 1 votes)
68

Goodbye Emma-Jo est un court-métrage érotique lesbien de bien meilleure facture que Cynara.

Je m’explique : il y a toujours aussi peu d’histoire et en même temps ce n’est pas ce que l’on recherche lorsque l’on regarde ce type de vidéo (La superbe blonde qui pleure son amour disparu en se remémorant leurs parties de jambes en l’air en est un exemple tout comme le fait qu’elle tombe en panne et n’essaie de redémarrer qu’une seule fois ou que justement la seule femme dans les environs soit lesbienne et s’y connaisse en mécanique. vous avez compris alors je m’arrête).

Les actrices peu convaincantes au début de l’histoire semblent plutôt inspirées durant les scènes de sexe et sont plus à l’aise nues qu’habillées (si si si).

Les premiers baisers sont axés sur la découverte alors que les suivants démontrent une passion vraiment bien jouée. Les scènes d’amour loin d’être aussi chorégraphiées et glacées que dans Cynara ne font pas de nous des voyeuses. C’est difficile à exprimer mais il y a quelque chose de juste et de réaliste qui donne à ce court-métrage à petit budget toute sa valeur.

Loin des pornos lesbiens mis en scène par des hétéros, Goodbye Emma-Jo apporte une touche de fraîcheur et de douceur réellement bien venu.

Du sexe bien tourné et bien interprété en somme. À découvrir.

Goodbye Emma-Jo : Extraits

ALEX  : Joyeux anniversaire, Amy. Je sais que je me rappelais jamais le jour quand tu étais en vie, c’est juste que tu me manques. Je voulais juste que tu sois là mais tu ne l’es pas. Putain parfois je te déteste vraiment ! Je veux pas que tu sois morte mais tu es réellement morte ! Et maintenant tu me manques ! Et je sais que je suis probablement égoïste et que je voulais que tout soit parfait tout le temps et que c’est de ma faute. Je suis désolée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre