Episode 108 – Emma Jalouse

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Gotting, entendant quelqu’un arriver, range précipitamment la lettre. C’est Ingrid Jager qui lui demande si, malgré tout, ça peut être un accident. Comprenant par Gotting que non, elle se demande comment Gabriele a pu aller jusque-là. Il lui conseille de rentrer chez elle, car elle est toute retournée.

Ben se rend compte que les plats sont déjà disposés pour la fête. Il appelle Caro pour lui rappeler qu’il ne voulait pas de cette soirée. Il trouve ça déplacé par rapport à ce qui se passe en ce moment. Mais Caro lui montre le costume qu’elle a loué pour lui.

Piet déclare à Myriam que cela n’a aucune importance que Gabriele ait fait un faux témoignage, puisque sa sœur est innocente. Bea est désolée de mêler sa famille à ses problèmes. Michael lui propose de dormir chez lui pour avoir un peu de tranquillité, mais Piet pense que ce n’est qu’une solution provisoire. Soudain le téléphone sonne, c’est Gotting qui prévient Bea de ce qui vient de se passer.

La fête costumée organisée par « Caro Madonna » a commencé sur l’air de « Like a Virgin ». Caro est sûre de réussir la fête de l’année quand elle voit débarquer Luzi, Timo, Emma et Hotte. Luzi est déguisée en Amy Winehouse, Timo en Tarzan et Emma en Janis Joplin. C’est Ben, « le pirate », qui les a invités car Caro voulait une « mega fête ».

Bea et Michael rendent visitent à Gabriele à l’hôpital. Ingrid leur explique qu’elle a perdu beaucoup de sang et qu’on ignore si son état va s’améliorer ou non. Michael pense que c’est Ingrid qui a trouvé Gabriele, mais cette dernière le rectifie en apprenant que c’est en fait Gotting.

Emma se fait draguer par un « indien », mais Hotte le remet vite à sa place. Jenny arrive et Hotte est tout chamboulé. Elle pense qu’il est déguisé en Harry Potter à cause de l’uniforme scolaire et des lunettes. Mais Hotte est déguisé en James Bond (le jeune Sean Connery), il a dû garder les lunettes car il est fort myope. Jenny lui dit qu’il est très bien comme ça et que c’est le plus important. Elle regarde fixement Emma derrière Hotte. Celui-ci lui apprend qu’elle est déguisée en Janis Joplin, ce que sa camarade avait bien vu.

Gotting n’est pas sûr d’avoir trouvé Gabriele à temps. Alexandra ne comprend pas qu’il soit intervenu si vite, selon elle il aurait dû attendre un peu. Gotting est choqué par ce qu’elle vient de lui dire. Mais la jeune femme persiste : elle ne sera bien que quand elle sera devant sa tombe ; elle précise même à Gotting qu’elle le pense vraiment.

La fête bat son plein quand Emma et Jenny se précipitent sur la dernière saucisse.

EMMA : Prem’s !
JENNY : Oui d’accord. Tu as été la plus rapide. Mais tu es vraiment sûre que tu en veux ? Je veux dire…
EMMA : Pourquoi ? Il y a un problème avec cette saucisse ?
JENNY : Ben, peut-être. Elle n’est peut-être pas normale.
EMMA : Qu’est-ce que tu veux dire par « pas normale » ?
(Pause gênée dans la conversation.)
EMMA : Hé Jenny, j’ai dit des conneries récemment. Quand on parlait de cette lesbienne. Et je me suis excusée. Tu vas m’en vouloir encore longtemps à cause de ça ?
(Jenny regarde Emma, prend la saucisse et mord dedans.)
JENNY : Non. Je voulais seulement la saucisse. Ça aide quand on sait ce qu’on veut. Si tu ne les trouves pas à temps, il est possible que tu passes à côté des meilleures choses.

Ben raconte à Luzi qu’il a essayé de contacter en vain Mlle Vogel. Il espère que son innocence sera vite prouvée. Timo recherche Luzi et Hotte lui apprend qu’elle est avec Ben. Cette dernière ne comprend pas comment les gens peuvent penser que Bea peut tuer quelqu’un. Timo entre sans frapper dans la pièce où se trouvent Ben et Luzi. Il s’excuse de déranger et Luzi lui dit qu’ils se
parleront plus tard ; Timo repart déçu et Ben pense qu’il est jaloux. Ce qui plaît justement à Luzi car cela signifie qu’il tient à elle.

Jenny commence à draguer Hotte sous les yeux d’Emma. Elle l’embrasse fougueusement et Emma ne peut cacher sa déception, elle s’arrête de danser et s’en va au coin buffet.

Bea veille au chevet de Gabriele quand Gotting arrive. Bea est étonnée que Gotting s’inquiète pour Gabriele. Toutefois il lui confirme qu’il se fait réellement du souci pour l’ancienne directrice. Par contre il lui ment en affirmant que Gabriele n’a laissé aucune lettre.

Hotte raconte à Emma sa soirée avec Jenny.

HOTTE : Ok, je suis trop rationnel pour surestimer une chose pareille. Mais Jenny !!! Ouah bam !! Si je devais noter ce baiser sur une échelle de 1 à 10…
EMMA : Tu n’es pas obligé.
HOTTE : Ça serait quelque chose comme 10/10 au minimum. Je n’avais aucune idée de tout ce qu’on pouvait faire avec une langue…
EMMA : Prochain sujet.
HOTTE : Je ne sais comment je peux décrire ça…
EMMA : (en colère) Alors ne le fais pas !!
HOTTE : Pourquoi pas ?
EMMA : Parce que c’est dégoûtant !
HOTTE : Dégoûtant ? Non, tout au contraire.
EMMA : Tais-toi !!!
HOTTE : Pourquoi es-tu d’un coup si chiante ? Je croyais qu’on était amis et qu’on pouvait tout se dire ?
EMMA : Oui justement on est amis. Et toi tu embrasses Jenny !
HOTTE : Oui et où est le problème ? Attends un peu… tu es jalouse ?!
EMMA : N’importe quoi !
HOTTE : Je n’en avais aucune idée. Pourquoi ne m’as-tu pas dit que je créais tous ces sentiments en toi ?
EMMA : Je dois partir.
HOTTE : Je te raccompagne naturellement à l’arrêt de bus.

Jenny les regarde s’éloigner, un sourire aux lèvres.

Gabriele se réveille avec Bea à ses côtés. Elle lui explique qu’elle n’a jamais douté de son innocence, c’est pourquoi elle avait fait ce faux témoignage. Bea, au contaire, ne voulait pas qu’elle mente pour elle. Gabriele lui sert la main.

Alexandra a appris que Gabriele était sauvée et, contrairement à ce qu’elle avait dit auparavant, elle est heureuse qu’elle s’en sorte. En effet elle veut que cette dernière dise la vérité. Elle sait que Gotting ne comprend pas son manque d’humanité envers Gabriele, mais elle lui rappelle que pendant dix ans c’est elle qu’on a mal traitée quand elle disait que sa sœur était décédée. Bea l’a assassinée sur ce terrain de volley et elle veut que justice soit faite pour sa sœur. Gotting veut lui donner la lettre de Gabriele, mais Alexandra s’en va précipitamment.

La lettre est destinée à Bea et raconte que Gabriele a fait un faux témoignage et qu’elle ne peut plus vivre avec ça. Gotting prend son téléphone…

Plus tard Bea est interpellée par la police. Elle doit les suivre car elle est suspectée du meurtre de Franciska Lohmann.


Hand Aufs Herz - Episode 108Hand Aufs Herz - Episode 108Hand Aufs Herz - Episode 108

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre