Interview Isabelle B. Price la créatrice d’Univers-L

avatar

Interview accordée à Gaëlle Carrion le 17 Mai 2014 pour le site Univers-L.com.

Parle-nous un peu de toi, qui se cache derrière Isabelle B. Price ?

[Rires] Dès la première question c’est difficile de répondre. J’aurais dû proposer mon interview par moi-même ça aurait été beaucoup plus facile. Je me serais fait quelques questions simples et c’était réglé.

Je m’appelle vraiment Isabelle et je suis infirmière de profession. J’ai fêté mes trente ans l’année dernière et heu, je fais 1m74… Ça suffit comme description ?

Pourquoi avoir créé Univers-L ? Comment t’est venue l’idée ?

J’aime les films, les séries télé et les livres depuis toujours. J’ai eu l’idée du site quand j’avais 19-20 ans. J’étais en stage dans une clinique pour mes études d’infirmière et j’étais hébergée par mon oncle comme c’était à presque deux heures de route de chez moi et que je n’avais qu’un scooter à l’époque. Bref, la seule chose que j’avais pour occuper mes journées quand je n’étais pas à la clinique c’était Internet.

J’avais découvert quelques mois plus tôt le site Afterellen.com. C’était les débuts de ce dernier mais tout était en anglais et j’étais élève infirmière mon anglais était, comment dire, médiocre. Donc j’imprimais les articles et je les traduisais avec mon petit dico des cours de lycée. Puis un jour alors que je n’arrivais pas à traduire une phrase je me suis dit que moi aussi je pouvais faire des articles comme ça et directement en français ce qui serait bien plus simple ! C’était avant d’apprendre que Sarah Warn, la créatrice d’Afterellen avait fait Harvard…

J’ai écrit mes premiers articles sur Buffy parce que j’étais fan de cette série à cette époque-là. On était en 2004. Ce n’était rien de plus au départ. Mais mes deux frères étaient des passionnés d’informatique et ils m’ont dit que si ça m’intéressait ça pouvait intéresser d’autres personnes. Ils m’ont invitée à créer un site web.

Je ne savais pas faire. Il m’a fallu un peu moins de trois ans pour arriver à faire un site web et Univers-L était né.

Univers-L est-il un site professionnel ?

J’ai le droit de dire qu’avec cette nouvelle version tout le monde va le penser ? [Rires] Non, plus sérieusement, Univers-L est un site 100% bénévole.

Les 5-6 premières années je payais tout de ma poche. Aujourd’hui les publicités nous permettent de payer l’hébergement qui nous coûte de plus en plus cher parce que le site est volumineux et qu’il nous faut des capacités plus importantes qu’au début.

Mais les auteures des chroniques et fiches, les traductrices et les créatrices de sous-titres, les animatrices de la communauté, toutes sont bénévoles.

Comment gères-tu les choses entre le site et ton véritable travail ?

Je serais tentée de dire mal mais ma compagne risque de me tomber dessus en me disant que je suis trop dure avec moi. Donc je ne vais pas le dire. Concrètement je bosse toute la journée à l’hôpital. Et tous les soirs de la semaine, en rentrant du boulot je passe en moyenne 2 à 3 heures sur le site.

J’ai changé de service donc je ne fais presque plus d’heures supplémentaires ce qui est une excellente chose. Maintenant je suis en couple depuis quatre ans donc j’ai aussi arrêté de lire des romans lesbiens jusqu’à 4h du matin et de passer une journée complète à enchaîner les films avachie dans le canapé. Bon par contre j’impose de magnifiques navets à ma copine qui, heureusement pour moi, a une mémoire de poisson rouge. Donc une semaine après avoir vu le film elle ne s’en souvient plus et ça m’arrange !

Et en général je bosse entre 5 à 10 heures par week-end sur le site si on n’a rien de prévu. Après je sais quand même déconnecter, hein… Faut juste m’y obliger.

Comment est née l’équipe autour d’Univers-L ?

Elle est née de beaux échanges. La première personne à m’avoir proposé son aide pour le site m’avait envoyé un message pour me donner une liste de films manquants sur le site. Pour celles qui connaissent les anciennes membres de l’équipe, il s’agissait de fifi (Céline Avnet). Je lui ai répondu que je rajoutais le tout à ma propre liste et on a continué à échanger plusieurs messages. Comme elle adorait le site, elle a proposé de m’aider. De fil en aiguille d’autres personnes nous ont rejointes.

Mais Univers-L est super chronophage et comme c’est bénévole l’équipe a beaucoup évolué au fil des ans. Aujourd’hui on a une équipe assez fantastique avec des profils très différents. On a Nathalie qui est bilingue français/allemand et qui adore les soaps. Vous savez ces péchés mignons qu’on n’avouera jamais dévorer et suivre avec passion. Lou est bilingue anglais/français et elle nous dégote des interviews assez fantastiques. Et puis elle est à l’origine des dernières webseries sous-titrées. Edwine qui termine son doctorat en philosophie est notre relectrice attitrée. Mais comme elle adore les séries elle nous a aussi fait des articles absolument incroyables. Fanny est étudiante et c’est une boulimique de séries télévisées. Elle peut passer des heures à enchaîner les épisodes et du coup elle nous présente pas mal de nouveautés. Cécile est notre spécialiste informatique. Elle est à l’origine de cette nouvelle version. Gaëlle travaille dans la communication digitale. Du coup elle a fait les flyers pour faire connaître le site, a retravaillé le logo et s’occupe des partenariats. Et enfin Audrey est l’ancienne modératrice du forum, elle est aujourd’hui animatrice de la communauté Univers-L.

As-tu souvent des retours des lectrices sur le site ?

De temps en temps. J’ai souvent des messages pour me donner les titres de films, séries ou livres qui ne sont pas encore sur le site. Et j’ai aussi des fois des mails pour nous féliciter pour le travail accompli. Ah et il y a aussi des filles qui se sont rencontrées grâce à Univers-L et qui sont en couple depuis. J’attends encore les faire-part de mariage. [Rires]

Pensais-tu que le site en arriverait là un jour ?

Oh non ! Pas du tout du tout ! La première version d’Univers-L a été développée dans le salon de mes parents sur l’ordinateur familial. Avec mon plus jeune frère on se battait pour savoir de quel couleur on allait le faire. J’étais pour le rouge et lui voulait du bleu. On s’est disputés une bonne heure je pense à se crier dessus. Mon père n’arrivait pas à suivre son film tellement on campait sur nos positions. Et quand mon père a dit « Vous n’avez qu’à le faire en jaune » on s’est regardés et on s’est dit que c’était pas mal le jaune. La première version en ligne du site (il y a eu une version jamais en ligne avant avec des frames) était donc jaune et familiale ! Le logo était fait sur paint. Une horreur !

Je ne pensais pas du tout qu’un jour on aurait une véritable spécialiste de la création de site web dans l’équipe et qu’elle serait capable de faire ça ! Ni une spécialiste marketing qui m’expliquerait les couleurs de manière plus réfléchie que ce qu’on avait décidé avec mon frère et mon père. Et puis il y a eu ces rencontres avec les membres de l’équipe et ces échanges.

Ce que j’aime le plus aujourd’hui c’est de pouvoir retrouver une info que je cherche sur le site. J’ai l’impression qu’il remplit sa vocation première d’information. Mais jamais je n’ai pensé qu’un jour il serait aussi énorme. Jamais.

Quelle est l’expérience la plus marquante qu’Univers-L t’ait apportée ?

Il y en a plusieurs mais je dirais que la principale restera la rencontre et l’interview de Shamim Sarif et d’Hanan Kattan (I Can’t Think Straight et The World Unseen) à Lille. Parce que c’était pour moi une super star et que je pouvais la rencontrer et lui parler. Je me suis même surprise à tenter quelques mots en anglais. Heureusement Hanan la femme de Shamim a vécu à Paris plusieurs années et parlait mieux français que moi donc ça a aidé. L’affiche de The World Unseen qu’elles m’ont dédicacée est encadrée et affichée à la maison.

Et puis ce jour-là j’ai aussi rencontré la femme que j’aime et avec qui je vis aujourd’hui donc autant dire tout de suite que c’est une journée inoubliable !

Combien de visiteurs viennent sur Univers-L aujourd’hui ?

Houlà, je ne suis pas douée avec les chiffres. Je sais juste que les statistiques avaient un peu baissé ces dernières années mais j’espère qu’elles vont remonter avec cette nouvelle version du site. Je dirais environ 3 000 visiteurs par jour. On a été pendant longtemps a une moyenne de 100 000 visiteurs par mois.

Faudra que je vous redise avec cette nouvelle version qui en plus est super pratique sur mobile et tablette ! Je suis sûre que ça va augmenter !

Quels sont tes futurs projets pour le site ?

J’en ai des tonnes mais faut que je les fasse valider d’abord par l’équipe. Des fois je suis super emballée par une idée et quand je l’explique aux filles je suis à fond, persuadée que ça va marcher et là elles me regardent sans rien dire dubitatives. En général ça veut dire que ce n’était pas une si bonne idée que ça. Mais bon seule Gaëlle sait me dire cash « Non, c’est nul. » les autres filles privilégient le silence le temps que je réalise par moi-même. C’est moins violent…

Donc les prochains projets : Proposer une notation des livres parce qu’on n’a pas eu le temps de le faire avant. Intégrer les liens pour acheter les films en VOD parce que maintenant c’est pas cher du tout et super intéressant. Proposer un nouveau type de jeux pour passer le temps. Offrir des regards différents de femmes lesbiennes avec plusieurs blogs de personnalités. Étoffer la partie webserie parce que c’est devenu un média fantastique et gratuit. Créer les Univers-L Awards parce que la planète en or serait juste magnifique.

C’est déjà pas mal, non ?

Tu es une personne plutôt discrète et peu de personnes te connaissent. Pourquoi avoir fait ce choix de rester dans l’ombre ?

Encore une question dure. C’est dégueulasse, j’étais bien dans le truc là. Tu m’as eue. Pourquoi j’étais pas au courant ? Pourquoi j’ai pas validé les questions avant ?

Comme je le dis toujours, si j’avais été à l’aise dans le monde réel, je n’aurais jamais passé autant de temps sur le web et je ne me serais jamais créé cette identité sur Internet. Le problème c’est qu’aujourd’hui j’ai l’impression qu’on attend de moi que je sois aussi à l’aise en vrai que sur le web. C’est juste pas possible, je ne sais pas faire. Je suis une femme réservée, timide, pas sûre d’elle, mal à l’aise en public. Je fais des efforts et je m’améliore un peu tous les jours mais il y a encore pas mal de boulot !

Rester dans l’ombre c’est donc simplement une manière de me protéger. Je ne le fais pas consciemment, c’est juste la vraie personne que je suis.

As-tu un message particulier à faire passer aux lectrices du site ?

Merci pour vos messages d’encouragement. Il m’arrive d’avoir des baisses de régime et les messages de félicitations et de soutien sont juste magiques. En général, ils font tellement de bien et donnent tellement de baume au cœur que je les partage avec le reste de l’équipe. Ils donnent un petit coup de fouet et redonnent des forces pour continuer. Donc merci à toutes.

Merci aussi pour les listes de films ou de livres que vous nous faites parvenir. Même si on aimerait, on n’est pas au courant de tout et on a conscience que le site n’est pas exhaustif, loin de là. Du coup on apprécie quand certaines nous disent qu’elles ont vu un film ou lu un livre qu’elles ont adoré et dont on ignore tout.

Et juste pour finir, on n’est pas inaccessibles donc n’hésitez pas à nous écrire. Je sais par exemple que les vieux articles ont des fautes d’orthographe. Du coup, plutôt que de m’envoyer des mails agressifs ou de poster des commentaires sous les articles pour le dire, envoyez-moi un petit mail ou un message privé avec les fautes soulignées et corrigées et je changerai ça dès que je peux. Promis !

Comment perçois-tu la représentation des lesbiennes et bisexuelles aujourd’hui en France ? Est-ce que les choses ont évolué depuis la création du site ?

C’est le sujet d’une conférence que tu veux que je fasse ? [Rires] Franchement, je ne vais pas développer ou je vais être chi… ennuyeuse. Si on regarde depuis la création du site, l’évolution a été incroyable. On est passé du cliché de la lesbienne ou bisexuelle morte ou mauvaise à celle de la lesbienne ou bisexuelle mère de famille. C’est pas mal. C’est pas parfait, loin de là mais c’est pas mal.

On a beaucoup moins de films ou de séries qui traitent du coming out de manière déprimante pour vous faire verser toutes les larmes de votre corps. On est moins dans le pathos. Après je suis toujours surprise par le fait que soit on représente les jeunes, soit les femmes en âge de procréer et/ou avec des enfants mais plus rarement les lesbiennes célibataires ou en couple qui ne veulent pas d’enfant ou sont juste heureuses de bosser et/ou de faire le tour du monde. Les lesbiennes de plus de 40-50 ans, on nous fait toujours croire que ça n’existe pas, sauf exceptions. C’est dommage.

Bon, après en France, les lesbiennes et les bisexuelles dans les films ou les séries sont toujours aussi peu nombreuses. Mais la représentation est plus positive. Dans Commissaire Moulin, il y a dix ans, il fallait que Charlotte se taise, se cache et ne fasse pas de vague. C’était limite mal qu’elle soit homo. Aujourd’hui dans Plus Belle La Vie on a eu deux couples de femmes qui se sont aimées de manière sympathique et romantique.

Je dirais donc que la représentation en général a évolué de manière positive. Bon, on a toujours l’impression que les femmes font l’amour toutes habillées puisqu’à chaque fois qu’elles se lèvent le matin elles ont au minimum un débardeur et un shorty, alors que les mecs sont toujours torses nus. Mais je ne désespère pas que ça change un jour.

A propos de Gaëlle Carrion

Gaëlle Carrion
Chargée de communication digitale dans la vraie vie je partage mes coups de cœur sur le site d'Univers-L !

5 commentaires

  1. Avatar

    Aaaaah depuis le temps que je suis Univers-L, des années et des années, des fois de plus ou moins loin, mais toujours là, à jeter un oeil de temps en temps. Systématiquement, j’ai été admirative du travail effectué de façon totalement désintéressée, généreuse et enthousiasme! Bravo Isa de tout ce travail et surtout merci d’avoir créer le site de LA REFERENCE française de la représentation homo lesbienne et bravo à toute l’équipe et à toute l’énergie que vous nous offrez au quotidien! On se sent moins seule 😉

  2. Avatar

    Super article!!!!!!!!!!!!!! Encore bravo à toute l’équipe pour leur travail dévoué!
    J’avoue que certains passages m’ont bien fait rire… 😉 Les faire-parts ne sont pas encore pour aujourd’hui, faut pas déconner non plus ^^

  3. Isabelle B. Price

    Merci pour ton retour @Mourillon.
    J’essaierai d’écrire de manière un peu plus détaillé comment est né le site un jour. J’ai des captures d’écran qui piquent les yeux tellement elles sont moches ! Faudra que je vous fasse découvrir tout ça !

  4. Avatar

    Interview sympathique !
    J’adore l’histoire du site, savoir comment cela a commencé et voir où vous en êtes arrivés !
    En tout cas bravo, j’adore !

Répondre