Legends of Tomorrow : Interview de Caity Lotz, l’interprète de Sara Lance/White Canary

Caity Lotz - Legends of Tomorrow

Interview accordée à Trish Bendix le 21 janvier 2016 pour le site Afterellen.com

Caity Lotz interprétait l’un des meilleurs personnages d’Arrow : Sara Lance. Nous avons pleuré sa mort dans la saison 3, comme tout ceux de la team Arrow, y compris son amante, Nyssa. Et même s’ils l’ont fait revenir, nous étions encore plus ravies de découvrir qu’elle était complètement ressuscitée dans Legends of Tomorrow, la nouvelle équipe de super héros de la série de CW où White Canary (alias Sara) est au premier plan.

Nous avons passé un peu de temps avec Caity lors de la TCA et lui avons parlé de ses histoires d’amour dans Legends of Tomorrow et de la chouchoute d’Afterellen, Ali Liebert.

Comment était-ce d’être d’abord tuée dans Arrow, puis de découvrir que vous seriez ramenée à la vie de cette façon ?

C’était super, vraiment super parce que je ne m’y attendais pas du tout. Et le fait que je revienne, non pas dans Arrow mais dans une nouvelle série… C’est génial de faire partie de quelque chose depuis son début, de faire partie de quelque chose de nouveau avec des possibilités infinies. C’était donc vraiment géant. C’était cool.

Nous sommes ravies qu’Ali Liebert ait été choisie comme étant votre nouvelle intrigue romanesque. Avez-vous déjà commencé à tourner ensemble ?

Oui, nous avons déjà tourné ensemble ! Elle est géniale ; on s’est échangé nos numéros pour que l’on puisse traîner ensemble. Elle est vraiment marrante aussi. Nous avons découvert que nous sommes toutes les deux sorties avec le même mec. On s’est dit « Chelou ! On a embrassé le même mec et maintenant on s’embrasse, nous ! » C’est marrant, non ? Ce n’était pas un vrai petit-ami pour moi, mais c’est un acteur canadien super et mignon.

Quelle est votre dynamique avec le personnage d’Ali Liebert ? Comment vos personnages interagissent-ils ensemble ?

Eh bien, nous sommes dans les années 50. Sara était plus effrontée à l’époque, genre « Eh, quoi de neuf ? ». Sara est plus à l’aise avec qui elle est comparée au personnage d’Ali. Même si dans les années 50 vous ne pouviez pas faire ça, elle voulait pouvoir dire à cette fille — puisqu’elle savait qu’elle n’aimait pas les mecs — « Eh, t’inquiète. C’est bon. Tu n’es pas bizarre. C’est tout à fait normal ». Elle voulait pouvoir être cette personne-là pour elle.

Elle a une réplique vraiment drôle à un moment. Lorsque [Martin] Stein (Victor Garber) dit « Qu’est-ce que tu fais ? Tu ne peux pas monter voir cette refoulée ! Tu ne peux pas monter et chambouler tout son monde ! » [Sara] répond « Je vais la libérer ! Avec l’éventualité de la séduire par la suite ». Elles mettent donc en place une espèce de flirt très mignon. Cette saison-ci, l’histoire ne tourne pas autour des relations amoureuses de Sara. Je crois que Sara doit d’abord se ressaisir et savoir ce qu’elle veut.

Comment Sara s’identifie-t-elle au niveau de sa propre sexualité ? Dans le premier épisode, nous la voyons dire à un garçon qu’elle est davantage intéressée par la fille au bar. Est-elle exclusivement attirée par les femmes ?

Non, je pense qu’elle est ouverte à la personne qu’il y a en face d’elle. Je crois que cette scène au bar c’était surtout pour dire au gars, comme elle le pouvait, un truc du genre « Casse-toi ! ». Mais je ne pense pas qu’elle soit attirée par l’un ou l’autre des sexes, je pense qu’elle est attirée par quiconque la touche au cœur.

Y a-t-il quelque chose dans la série qui, selon vous, plaira particulièrement aux lesbiennes et bisexuelles ?

Eh bien, nous n’en faisons pas tout un fromage, c’est vraiment de la normalisation. C’est n’est pas l’affaire du siècle qu’elle soit bisexuelle ou que ce soit une femme forte, il s’agit juste de qui elle est. Je pense que le truc cool à ce propos c’est que ça aide en quelque sorte à repousser les barrières et faire que tout soit normal. Il n’y a pas de « Oooh ! Tu es bisexuelle ». On dit juste « Ouais ». Ou alors on dit « Contre qui ? » au lieu de « Tu es une femme forte », vous voyez ? Pour l’instant, leur relation n’aura pas beaucoup d’importance dans cette série, mais avec un peu de chance on verra quand même quelques trucs là-dessus. Les occasions sont là. À mon avis, leur relation est amoureuse et je trouve ça cool.

Vous savez, Ali s’est fait beaucoup de fans en jouant un personnage lesbien dans Bomb Girls.

J’ai dit un truc du genre « Eh Ali, tu joues des personnages lesbiens à chaque fois, hein ? ». On me fait toujours jouer les lesbiennes aussi.

[Rires] À quoi pensez-vous que ça tienne ? À votre visage ?

Je ne sais pas, je dois dégager ce petit plus ! Ali l’a aussi, ce petit côté « on ne sait pas trop » où on… Je suppose que c’est ça. Peut-être que c’est ça pour elle. Je n’ai pas vu Bomb Girls ceci dit, mais j’aimerais bien.

Le costume de super héros que vous portez dans Legends of Tomorrow semble très pragmatique. Pas méga sexy avec un super décolleté.

Oui, ce costume couvre ma poitrine. Mais parfois je regarde Arrow et je me dis — pas concernant mon personnage — « Ouais ! Les seins sont sympas à regarder ! » Je veux dire, les seins rendent l’image jolie, vous voyez ce que je veux dire ? Certains costumes des garçons sont bien aussi. Le costume de Brandon [Routh] est très difficile à enfiler. Il a besoin d’un fauteuil pour le mettre. C’est sûr, les costumes servent à rendre cool. Mon costume est encore un corset, donc je suis toujours un peu limitée par ça, mais je peux quand même bouger et faire quelque trucs, wouhou !

Interview Originale sur le site Afterellen.com

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Un commentaire

  1. Avatar

    Mais c’est trop sale ce qu’elle dit cette femme :_( Je regarde la série mais j’arrive à peine à la regarder tellement son visage et ses expressions malsaines me dégoûtent

Répondre