Elizabeth Bishop

Elizabeth Bishop

Biographie

Elizabeth Bishop (8 février 1911 – 6 octobre 1979) était une auteure de poèmes et de nouvelles. Elle a obtenu le Prix Pulitzer de poésie en 1956 et est considérée comme l’une des plus importantes poètes américaines du 20ème siècle.

Ses jeunes années

Elizabeth Bishop, fille unique, est née à Worcester, Massachusetts. Après que son père, un constructeur à succès, meure quand elle avait huit mois, sa mère est devenue folle et a été internée en 1916 (Bishop parle des troubles de sa mère dans la nouvelle « In The Village »).
Orpheline dès sa plus tendre enfance, elle vécut avec ses grands-parents dans une ferme de Great Village, en Nouvelle-Ecosse. Elle fait également référence à cette période dans ses écrits. C’est aussi à cette époque  qu’elle excella dans l’art de la pêche !
Sa mère est restée à l’asile jusqu’à sa mort, en 1934 ; elles n’ont jamais été réunies.
Plus tard, sa famille paternelle obtint le droit de garde et elle quitta ses grands-parents pour retourner vivre à Worcester, sa ville de naissance. Elle y était malheureuse et le fait d’être séparée de ses grands-parents la plongea dans la solitude. C’est à cette époque qu’elle développa un asthme chronique dont elle ne pu jamais de débarrasser. Cette époque de sa vie est résumée dans son poème « In the Waiting Room ».
Bishop a été pensionnaire au lycée Walnut de Natick, Massachusetts, où elle étudia la musique. À l’école, ses premiers poèmes furent publiés par son amie Frani Blough dans un magazine étudiant.
Elle est ensuite entrée à l’université de Vassar à l’automne 1929, peu après le krach boursier, afin de devenir compositeur. Elle abandonna la musique à cause de la peur de se produire sur scène et changea de cursus pour étudier la littérature des 16ème et 17ème siècles. Elle publia son travail durant sa dernière année dans la revue The Magazine, basée en Californie.
En 1933, elle a cofondé Con Spirito, un magazine littéraire subversif à Vassar, avec l’aide de Mary McCarthy, Margaret Miller et les sœurs Clark, Eunice et Eleanor.
Elle obtint son diplôme en 1934.

Influences

Parmi les nombreuses amitiés d’Elizabeth Bishop, on s’attardera sur sa relation avec Marianne Moore, qui l’influença de manière certaine. Elles se rencontrèrent grâce à une bibliothécaire de Vassar. Moore eut un grand intérêt pour le travail de Bishop, allant même jusqu’à la dissuader d’entreprendre des études de médecine après qu’elle fût entrée au Cornelle Medical School lors d’un séjour à New York City.
En 1946, Moore réussit à la convaincre de se présenter au prix de poésie Houghton Mifflin, qu’elle remportera. Suite à ce succès, son premier livre North & South fut tiré à 1.000 exemplaires.
L’amitié entre ces deux femmes, immortalisée par une importante correspondance, dura jusqu’à la mort de Marianne Moore, en 1972. Le poème « One Art » est le résultat de cette relation ; il a été repris dans le film In Her Shoes, où Cameron Diaz en fait la lecture à un professeur alité dans un hospice.

Style littéraire et identité

Elizabeth Bishop ne se voyait pas comme une poète lesbienne, même si elle se considérait comme une féministe engagée. Elle souhaitait être jugée uniquement sur la qualité de ses œuvres, et non sur son genre ou ses préférences sexuelles. Contrairement à certains de ses contemporains, elle n’a jamais écrit d’histoires à propos de ses problèmes personnels, tels que l’alcoolisme ou la dépression.
Même si certains de ses textes abordent les déboires de sa mère, ou encore une partie de son enfance, elle a toujours écrit avec discrétion et pudeur.

Fin de carrière

En plus d’avoir remporté le Prix Pulitzer de poésie, Elizabeth Bishop gagna le National Book Award et le National Book Critics Circle Award. En 1976, elle devint la première femme à recevoir le Neustadt International Prize of Literature, et demeure la seule américaine à avoir gagné ce prix.
Elle enseigna peu de temps à l’université de Washington, avant de travailler à l’université d’Harvard pendant sept ans. Elle est ensuite partie dispenser ses cours à l’université de New York, avant de terminer sa carrière au Massachusetts Institute of Technology.
Elle mourut en 1979 d’une hémorragie cérébrale, dans son appartement de Lewis Wharf, Boston, Massachusetts.

Histoire d'un Coming-Out

Même si nous n’avons pas de détails concernant d’éventuelles déclarations sur son homosexualité, nous lui connaissons deux histoires d’amour durables avec des femmes.

La première dura de 1952 à 1967, avec Lota de Macedo Soares, rencontrée au Brésil. Lorsque Bishop la quitta, Lota Soares fit une dépression et la rejoignit aux Etats-Unis pour se suicider.

Elle vécut ensuite avec Alice Methfessel, de 1971 jusqu’à sa mort.

Bibliographie

Poésie

Edgar Allan Poe & The Juke-Box: Uncollected Poems, Drafts, and Fragments, edited and annotated by Alice Quinn, (Farrar, Straus, and Giroux, 2006)
The Complete Poems: 1927-1979 (Farrar, Straus, and Giroux, 1983)
Geography III, (Farrar, Straus, and Giroux, 1976)
The Complete Poems (Farrar, Straus, and Giroux, 1969)
Questions of Travel (Farrar, Straus, and Giroux, 1965)
A Cold Spring (Houghton Mifflin, 1956)
A Cold Spring|Poems: North & South — A Cold Spring (Houghton Mifflin, 1955)
North & South (Houghton Mifflin, 1946)

Divers

Rare and Commonplace Flowers: The Story of Elizabeth Bishop and Lota de Macedo Soares, by Carmen L. Oliveira; traduit par Neil K. Besner, (Rutgers University Press, 2002)
Exchanging Hats: Paintings, edited and with an Introduction by William Benton, (Farrar, Straus, and Giroux, 1996)
One Art: Letters, selected and edited by Robert Giroux, (Farrar, Straus, and Giroux, 1994)
The Collected Prose (Farrar, Straus, and Giroux, 1984)
An Anthology of Twentieth Century Brazilian Poetry edited by Elizabeth Bishop and Emanuel Brasil, (Wesleyan University Press (1972))
The Ballad of the Burglar of Babylon (Farrar, Straus, and Giroux, 1968)
“Three Stories by Clarice Lispector,” Kenyon Review 26 (Summer 1964): 500-511.
The Diary of “Helena Morley,” by Alice Brant, translated and with an Introduction by Elizabeth Bishop, (Farrar, Straus, and Cudahy, 1957)

Récompenses

1978 : Bourse Guggenheim
1977 : National Book Critics Circle Award
1976 : Elected to the American Academy of Arts and Letters
1976 : Books Abroad / Neustadt International Prize
1974 : Harriet Monroe Poetry Award
1969 : The Order of the Rio Branco (décerné par le gouvernement brésilien)
1969 : National Book Award
1968 : Ingram-Merrill Foundation Grant
1964 : Academy of American Poets Fellowship
1960 : Chapelbrook Foundation Award
1956 : Prix Pulitzer en poésie
1954 : Elected to lifetime membership in the National Institute of Arts and Letters
1953 : Shelley Memorial Award
1951 : Lucy Martin Donelly Fellowship (décerné par le Bryn Mawr College)
1950 : American Academy of Arts and Letters Award
1949 : Appointed Consultant in Poetry at the Library of Congress
1947 : Bourse Guggenheim
1945 : Houghton Mifflin Poetry Prize Fellowship

Elizabeth Bishop

Répondre