Saved !

Un film non lesbien mais qui mériterait de l’être

Année de Production : 2004

Date de Sortie : 11 Mai 2005

Réalisation : Brian Dannelly

Scénario : Brian Dannelly, Michael Urban

Avec : Jena Malone (Mary), Mandy Moore (Hilary Faye), Macaulay Culkin (Roland), Patrick Fugit (Patrick), Heather Matarazzo (Tia), Eva Amurri (Cassandra), Chad Faust (Dean), Elizabeth Thai (Veronica), Martin Donovan (Pasteur Skip), Mary-Louise Parker (Lillian)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Drame

Durée : 1h 30min.

Titre Original : Saved!

Saved ! : Résumé

Mary est une adolescente catholique modèle qui a le petit ami idéal, qui va dans l’école religieuse parfaite, qui a les meilleures amies du monde et dont l’avenir est tout tracé. Mais, un jour, lors d’une confession de secret sous l’eau, dans la piscine, Mary apprend que son petit ami idéal est possiblement gay. Bien décidée à le faire rentrer dans le droit chemin et parce que Jésus lui est apparu, elle fait l’amour avec lui.

Malheureusement les parents de Dean découvrent un magazine porno gay et l’envoient dans une clinique spécialisée. C’est quelques semaines après sa disparition que Mary découvre qu’elle est enceinte. Au lieu d’en parler à sa meilleure amie, Faye, elle va se retrouver parmi les ratés, Roland le frère handicapé de Faye, cloué dans un fauteuil roulant, et Cassandra, une stripteaseuse juive…

Mary est une adolescente catholique modèle qui a le petit ami idéal, qui va dans l’école religieuse parfaite, qui a les meilleures amies du monde et dont l’avenir est tout tracé. Mais, un jour, lors d’une confession de secret sous l’eau, dans la piscine, Mary apprend que son petit ami idéal est possiblement gay. Bien décidée à le faire rentrer dans le droit chemin et parce que Jésus lui est apparu, elle fait l’amour avec lui. Malheureusement les parents de Dean découvrent un magazine porno gay et l’envoient dans une clinique spécialisée. C’est quelques semaines après sa disparition que Mary…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Pas de lesbienne dans ce film.

Note des lectrices : 2.6 ( 1 votes)
36

Saved! est un film très réussi salué par la critique lors de sa sortie et on peut le comprendre. Les personnages sont complexes, fouillés, intéressants et imparfaits, le scénario est très bien construit même si la fin, dégoulinante de bons sentiments est prévisible dès le départ, la réalisation est très réussie et la musique soutient admirablement le tout.

Cependant, autant l’avouer d’emblée, celles qui veulent un film lesbien seront déçues. Pas l’ombre d’une lesbienne à l’horizon et pourtant ce n’est pas faute d’avoir cherché étant donné que j’ai trouvé ce film dans la longue liste des films lesbiens à voir. Pas de lesbienne mais un gay qui va trouver l’âme sœur en la personne d’un autre homme et une actrice homosexuelle dans la réalité qui joue ici une potiche en quête de l’amitié de la grande gentille mais en fait méchante.

Il n’empêche que l’histoire de cette adolescente enceinte, de ces homos qu’on envoie en camp pour les cacher et de cette obligation d’être gentil envers les handicapés est jubilatoire. J’ai passé un excellent moment et je vous recommande ce film. Non parce que quand même, une fille qui, en accord avec Jésus, couche avec son petit ami avant le mariage pour ne pas qu’il soit gay et tombe enceinte c’est quand même quelque chose. Je dirais même plus, ce n’est pas donné à tout le monde.

Un film à voir pour son casting éblouissant et pour tout le reste déjà cité. Si j’en fais trop vous ne le regarderez jamais.

Saved ! : Critiques Presse et Récompenses

« Tournant en dérision les incontournables du film bubble-gum, Brian Dannelly illustre de façon hilarante les tourments d’une jeunesse en perte de repères. Et signe une Comédie sacrément subversive. » Christine Haas (Paris Match)

« Saved!, satire religieuse affûtée (…). Toutes les petites absurdités de la religion sont traquées avec minutie et une insolence qui est loin d’être inoffensive. […] Jena Malone confirme son envoûtante mélancolie, Macaulay Culkin épate dans son fauteuil roulant et Eva Amurri (…) est une sacrée révélation. […] Certains ne manqueront pas de crier au blasphème. L’objectif du réalisateur n’est pourtant pas de choquer bêtement, mais de condamner les excès de catholiques qui ont un peu trop lu la Bible de travers. » Mathieu Carratier (Première)

« Rares sont les films d’ados qui ont abordé le fanatisme religieux de manière aussi féroce. Sous des airs angéliques, Dannelly stigmatise l’hypocrisie en cours, signant une oeuvre dangereusement subversive, à l’humour mordant qui fait mouche. » Yasmine Youssi (Zurban)

« Ca se veut subversif. Ca l’est. (…) Saved! reste un spectacle savoureux qu’il faut remettre dans son contexte américain. Mais ce qu’on ne peut pas enlever au film, c’est le plaisir que procurent ses acteurs (…). On ne peut qu’applaudir le talent de ces post-adolescents qui apportent beaucoup de fraîcheur à cette Comédie teenage et un intérêt certain là où il n’y avait qu’un semblant. » Iris Steensma (Score)

« Il passe comme un souffle de South Park sur cette satire assassine de l’évangélisme chrétien tel qu’il se pratique en Amérique (…). On est surpris d’y retrouver Macaulay Culkin (…), et heureux d’y croiser Patrick Fugit, l’inoubliable héros de “Presque célèbre”. » Bernard Achour (TéléCinéObs)

« Un hymne à la tolérance qui détonne en cette ère de recrudescence de l’intégrisme aux USA. De bonnes intentions, pour un résultat au final assez inégal. (…) Car si les intentions démagogiques du film sont assez surprenantes en cette ère de politiquement correct, il est regrettable que l’intrigue repose sur autant de ressorts galvaudés (…). Difficile alors d’y voir autre chose qu’une énième Comédie pour ados, ni bonne ni mauvaise, juste passable. » Frédéric Mignard (aVoir-aLire.com)

« En s’attaquant avec une franche irrévérence à la fièvre religieuse qui règne dans l’Amérique contemporaine, ce premier film de Brian Dannelly réussit dans un premier temps à surprendre et à faire rire. Mais très vite, l’indignation contre le fanatisme qui habite le réalisateur pèse sur le scénario. Le film s’écroule alors, sous une avalanche de discours sentencieux et de clichés mal déguisés sous les oripeaux de l’insolence. » Florence Colombani (Le Monde)

« Le plus intéressant dans ce film est sans aucun doute la façon avec laquelle il reprend à son compte tous les codes et clichés du genre pour les alimenter et gentiment les démonter. De ce jeu de massacre surgissent quelques moments de drôlerie subversive. Mais bien vite, le propos s’essouffle (…) le film prend la route d’une linéarité et d’une sagesse regrettables. Heureusement, les acteurs font un boulot remarquable (…). Au final, un petit film sympathique qui ne fait qu’effleurer ce qu’il aurait pu être s’il avait eu plus d’audace et d’ambition. » Aurélien Allin (MCinéma.com)

« (…) un teen movie grotesque dans le décor d’un lycée ultra chrétien. (…) Que les dialogues ou les acteurs soient bons ou mauvais, le problème n’est pas là. Au contraire. Ne pas s’appliquer, enchaîner les fausses notes mais attention, y aller franco. (…) Dannely a démontré ses capacités à célébrer. Rien ne prouve cependant qu’il sache raconter une véritable histoire, faite d’évènements qui n’esquivent pas le réel. » Xavier Tresvaux (Chronic’art.com)

Saved ! : Extraits

HILARY : Tu récidives et tu vas finir dans les flammes de l’enfer.
VERONICA : Tu attires le péché. On en est tous témoins.
MARY : C’est ça ! Veronica elle agit avec pureté. Et ce rallye avec les Faiseurs de Promesses au printemps ?
HILARY : On veut sauver ton âme et tu nous accuses ? Mary, détourne-toi de Satan. Jésus ! Il t’aime.
MARY : Tu ne connais rien du tout à l’amour.
HILARY : Je suis remplie de l’amour du Christ ! (Elle lui jette une Bible dans le dos) Tu es juste jalouse de mon succès avec le Seigneur.
MARY : Ce n’est pas une arme idiote.

LILIAN : J’essaie de me souvenir que quand Jésus ferme une porte, il ouvre une fenêtre.
MARY : Oui, comme ça on a un endroit d’où sauter.

ROLAND : Est-ce que ça va ?
HILARY : Non Rolland ! J’ai crashé mon van sur Jésus, ok ? J’ai un bouton de la taille de Jupiter. Je ne vais pas bien ! Ce n’est pas comme ça que je voulais me souvenir de mon bal de promo. Ce n’est pas comme ça que je voulais me rappeler de ma vie.
ROLAND : On peut peut-être le recoller… Avec de la glu ou un truc comme ça.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre