Une Maman, Une Papa : Récit d’une Homoparentalité de Nathalie Séguin

Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité de Nathalie Séguin

Titre Français : Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité

Titre Original : Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité

Auteur : Nathalie Séguin

Date de Sortie : 23 Février 2013

Nationalité : Française

Genre : Témoignage

Nombre de Pages : 248 pages

Éditeur : Société des écrivains

ISBN : 978-2-342-00260-7

Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité : Quatrième de Couverture

“On se pose tous les mêmes questions, comment mon enfant va être accepté par les autres enfants, les autres parents, les maîtresses? Bien que notre sexualité ne regarde personne d’autre que nous, nous craignons la violence de certaines intolérances… Ce qui ne nous empêchera pas de mettre nos deux noms sur les papiers de l’école!”
Concevoir un enfant au sein d’un couple homosexuel relève du parcours du combattant. Nathalie Séguin nous propose son témoignage qui le démontre. Une maman, une papa est le récit de sa vie et nous fait partager son chemin difficile à la découverte d’elle-même.
Cet ouvrage hautement d’actualité, sur un sujet qui déchaîne les passions, est une fenêtre sur les questions que soulèvent l’homoparentalité mais aussi sur les joies d’être maman ou papa.

Née en 1965, Nathalie Séguin née Grécourt consacre toute sa carrière aux personnes âgées : soignante puis responsable d’animation pour les personnes en fin de vie, elle participe aussi activement à la vie associative et syndicale. Suite à de multiples accidents, elle se convertit à la photographie et expose à Paris ainsi qu’en Espagne. À la naissance de son quatrième enfant, elle a écrit ce premier livre afin de tenter de répondre aux nombreuses questions concernant l’homoparentalité mais surtout de nourrir les débats en renvoyant l’image d’une famille équilibrée et pleine d’amour.

Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité : Avis Personnel

Une maman, une papa n’est pas forcément le type de livre vers lequel je me serais d’emblée tournée pour une lecture amusante, décomplexée et second degré sur l’homoparentalité. Je dois même reconnaître que malgré l’excellent moment passé et la critique dithyrambique que je m’apprête à faire, je n’aime toujours pas ce titre. Je ne sais pas, j’ai toujours l’impression d’une vision homme/femme archaïque et sexiste. Bref, il me dérange et pourtant il est totalement en rapport avec le propos. Et autant le dire tout de suite, j’ai adoré ce bouquin.

Ce récit autobiographique de Nathalie Séguin est l’exact opposé de celui de Muriel Douru, Deux Mamans et Un Bébé que je n’avais pas vraiment aimé. Ici on a le droit à un humour décapant, un optimisme à toute épreuve et surtout une autodérision qui font plaisir à lire. Oui, l’auteure a conscience qu’elle a vécu quelque chose que certaines personnes ne conçoivent pas et a voulu témoigner à sa manière mais elle l’a bien fait sans se prendre au sérieux. Et qu’est-ce que ça fait du bien.

Les premiers paragraphes pourront ennuyer les lectrices. Elle y parle de sa vie hétérosexuelle et de ses trois enfants. Mais il y a une telle passion pour son métier et une telle envie de ces enfants justement qu’on se laisse happer. J’ai adoré sa manière de décrire tout ce qu’elle ressent, comme si c’était à jamais écrit en elle. C’est juste incroyable de voir comme certaines personnes peuvent être à l’écoute de leur corps et ça ne rend que plus amusante et décalée la grossesse vécue ensuite par sa compagne.

Parce qu’après une vie hétérosexuelle standard avec mari, enfants, prêt immobilier, maison et travail, il y a la séparation et le divorce. Des moments qui ont dû être très difficiles, mais expliqués avec pudeur et sensibilité. Et puis il y a la rencontre avec cette femme dont elle tombe follement amoureuse et avec laquelle elle décide d’avoir un enfant. C’est juste beau à lire. L’amour transparaît, le quotidien même anodin raconté de cette manière se pare d’une touche de magie. Sincèrement, si vous désirez un témoignage positif et encourageant pour vous lancer sur la grande aventure de l’homoparentalité, foncez. Si vous voulez juste vous amuser et passer un excellent moment, foncez aussi. De l’adoption des chiens au choix des donneurs pour faire un bébé en passant par les envies de salade au superhyperméga marché du coin, j’ai ri plusieurs fois, toute seule, comme une idiote.

Un témoignage en forme de roman que je vous recommande fortement.

Une Maman, Une Papa : Récit d'une Homoparentalité : Extraits

« Cela n’a pas été facile, je me suis battue, je me suis reprise. J’ai été soutenue par la grande amitié de Chantal. Et un ange veillait aussi sur moi, je le sentais.
J’ai fait des choix de vie.

J’avais le droit aussi au bonheur, à l’amour, à une vie de couple, mais plus avec un homme. Je me sentais plus disposée à une relation sentimentale avec une femme.
Je ne suis pas devenue lesbienne par rejet des hommes, je pense que ma sexualité a toujours été plus orientée vers les femmes plutôt que vers les hommes, mais je ne savais pas car je n’ai eu connaissance de l’homosexualité féminine qu’assez tard. Je savais qu’il y avait des “pédés” comme on dit mais je n’avais jamais réellement entendu parler des lesbiennes.
Il n’y avait pas encore les réseaux sociaux à ce moment-là, on n’en entendait pas parler à la télévision et loin de la capitale, c’était très confidentiel.
Installée en région parisienne, je découvre la vie des femmes qui aiment les femmes. J’ai traîné dans le milieu gay de Paris, les bars, les boîtes de nuits. Au début, j’allais en boîte pour danser tous les vendredis soirs afin d’évacuer tout le stress de ma semaine, ma colère, mes mauvaises pensées. Cela me faisait un bien fou. Et petit à petit, j’ai commencé à observer ces femmes, à me laisser toucher par la sensualité des couples, j’y prenais plaisir, c’était agréable, plein de promesses. Guidée par Norah ma propriétaire qui se trouvait être gay, j’ai découvert le milieu, ses codes, ses pièges, ses ambitions, ses illusions, ses trahisons. » (Page 66)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre