Vibra Call

Deux jeunes lesbiennes se font plaisir en cours avec un téléphone sur vibreur

Affiche : Vibra Call

Année de Production : 2006

Réalisation : Esmir Filho, Ismael Caneppele, Mariana Bastos, Renata Gaspar

Scénario : Ismael Caneppele

Avec : Mariana Bastos (la brune), Renata Gaspar (la blonde)

Nationalité : Brézilienne

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 2 : 50 minutes

Titre Original : Vibra Call

Vibra Call : Résumé

À la faculté, au milieu d’un cours, une étudiante demande à une autre de l’appeler sur son téléphone portable. L’appareil en question, placé stratégiquement, lui procure beaucoup de plaisir…

À la faculté, au milieu d’un cours, une étudiante demande à une autre de l’appeler sur son téléphone portable. L’appareil en question, placé stratégiquement, lui procure beaucoup de plaisir…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : L'intérêt des téléphones portables...

Note des lectrices : Soyez la première !
58

Un court-métrage réussi qui joue sur le talent de ses deux actrices tout en traitant d’un sujet rarement abordé dans les œuvres lesbiennes : le plaisir rapide. Une jeune femme demande à sa copine, qui semble visiblement être sa petite amie, de lui téléphoner. La seconde, plus timide et moins téméraire, hésite avant de se plier aux souhaits de sa compagne.

En quelques secondes le téléspectateur comprend que le téléphone qui reçoit les appels est sur vibreur et que ce mode vibreur justement est très agréable. En effet, la jeune femme blonde tente de maîtriser le plaisir que cela lui procure pour ne pas trop se faire remarquer. Elle est en plein milieu d’une classe, durant un cours. Pas facile donc. Et pourtant, elle réussit.

Le tout est fait avec beaucoup d’humour et d’autodérision. Le plaisir est rapide, pas le moins du monde coupable et échangé dans un lieu public. Si ce n’est pas de la visibilité, je ne sais pas ce que c’est. En tout cas je me suis bien amusée et je ne verrai plus les téléphones de la même manière. L’histoire finit en plus sur un échange de portables qui permet de penser que la brunette timide ne l’est pas autant que cela.

Parler de sexe sans rien montrer c’est toujours très très fort je trouve. Un court-métrage sympathique et léger sans prise de tête.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre