Week-End Girls Only : Interview d’Edwige, la créatrice de l’évènement

Week-End Girls Only

Interview accordée à Gaëlle Carrion le 16 Avril 2012 pour le Site Univers-L.com

Comment est né le WGO ? Pourquoi ce choix d’un titre anglais d’ailleurs ?

Le WGO est né après avoir vu le Dinah Shore dans The L-Word, je me suis dit voilà ce qu’il faut en France, un rassemblement où les filles pourront se rencontrer, s’amuser, se détendre… Le WGO est né en 2009. Ce n’est pas le petit frère du Dinah, ni une copie, je me suis inspirée du concept de rassemblement mais c’est à la mode française et avec l’étiquette de La Prem’se.

Pourquoi un nom anglais ?

Pour être lisible partout en Europe. Et surtout je voulais quelque chose de dynamique, le GO = allez, donc c’était une bonne combinaison. Week-end Girl Only.

Était-ce un désir personnel ? Une idée de groupe ?

Au départ c’est une idée personnelle, puis cette idée s’est enrichie avec l’apport de chacune des membres de l’équipe de La Prem’se.

En quoi consiste l’évènement ?

Le WGO est un mélange de genres, d’activités et d’animations. Le concept est simple, on se rassemble dans un lieu de vacances avec sur place logement en bungalows ou camping, repas à thème et accès à toutes les activités : détente autour des espaces aquatiques, les Olympiades Farfelues, théâtre avec Complètement givré(es), deux soirées (vendredi FIESTA LATINA, samedi WHITE NIGTH l’officielle), concert avec DEmiMondaine, débats avec Martine Gross sur l’homoparentalité, jeux textuels avec Cy Jung, projections de films, rencontres avec les associations, les commerçantes, karaoké, speed dating, défilé de mode, barbecue sur la plage, jeux tractés sur le lac… Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

On compare souvent le WGO au Dinah Shore, mais dans l’esprit, il en est pourtant très loin, non ?

Tout à fait, je pense que ça n’a rien à voir. Le WGO est un évènement de proximité, convivial où les filles sympathisent très facilement. Et nous sommes en France, l’esprit n’est pas le même.

En quoi ce genre d’évènement est-il important pour vous ?

Il est important déjà dans le temps de préparation. Il est important car c’est l’évènement phare de l’année pour La Prem’se. C’est aussi le seul rassemblement de ce genre en France.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette édition 2012 du WGO ?

Cette édition 2012 est la quatrième ! Nous faisons notre possible pour nous améliorer d’année en année. Nous essayons de proposer un programme varié pour plaire à un maximum de filles.

Comment se passe l’organisation du week-end ? De combien de personnes est constituée votre équipe ?

L’organisation du WGO nous prend une année de travail, nous nous réunissons une fois par mois pour mettre tout à plat sur l’avancement de la programmation et des activités proposées.

Nous sommes une équipe de 10/12 filles en fonction des années.

Après trois années d’existence, quel bilan tirez-vous du WGO ?

Nous avons évolué, nous avons changé de lieu pour plus de confort et d’espace.
Le village club Mayotte est ravi de nous accueillir et cette année un nouvel espace aquatique a été construit avec un spa. Nous aurons le privilège d’en profiter avec l’arrivée des vacanciers de juillet.
Je pense que le WGO a de belles années devant lui, nous ne pourrons que l’améliorer !

Pour la première fois Univers-L est partenaire du WGO. Est-ce dur de trouver des partenaires et de communiquer autour d’un évènement 100% féminin ?

Oui c’est compliqué de trouver des partenaires, le milieu lesbien est difficile, ce n’est pas évident de se faire accepter. Mais d’une façon générale nous avons la contribution de tous les médias lesbiens, voire gays.

Quels sont les ingrédients clés pour la réussite de ce genre d’évènement ?

Déjà le beau temps car pratiquement toutes les activités se passent en extérieur. Et puis nous avons la chance d’avoir une énorme piscine et un lac avec une plage privée donc s’il pleut cela gâche la fête. C’est ce qu’il s’était passé en 2010, la pluie a perturbé tout le week-end. C’est aussi pour cette raison que nous avons changé de lieu, à Mayotte nous avons un grand espace couvert où se trouvent la scène et une grande salle, ce qui donne des solutions de repli. Après c’est une question d’ambiance et de programmation pour que les filles fassent le maximum d’activités sur les trois jours.

Combien de personnes attendez-vous cette année ?

Nous espérons au moins 500 filles…

Allez, faites-nous un peu rêver et donnez à nos lectrices l’envie de s’inscrire tout de suite…

Allez sur le site de La Prem’se, regardez les photos des années précédentes et vous verrez que les filles sont souriantes et on voit bien que le WGO n’est pas synonyme de morosité ou d’ennui !

Le Site Officiel du WGO

Week End Girls Only

A propos de Gaëlle Carrion

Gaëlle Carrion
Chargée de communication digitale dans la vraie vie je partage mes coups de cœur sur le site d'Univers-L !

Répondre